Art' Pi n°2 octobre 2011
Art' Pi n°2 octobre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2 de octobre 2011

  • Périodicité : irrégulier

  • Editeur : Art'Sign

  • Format : (200 x 250) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 6,4 Mo

  • Dans ce numéro : Thomas Potier.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Arnaud et Christelle Balard 8• Art’Pi ! • Octobre 2011 Chronique d'Ac'Pi L'Art À quoi ça sert de faire de l'art ? Poser sa première rubrique avec un titre comme celuilà, c'est poser la première pierre d'un chemin que nous allons parcourir chaque mois ensemble. On nous a souvent demandé : "Mais à quoi ça sert de faire de l'art ? " Et nous répétons, à chaque fois, la même phrase : "L'art sert à voir le monde." Que ce soit pour en faire l'éloge, le contester, ou tout simplement s'en inspirer, l'artiste a ce devoir et surtout ce droit à porter son propre regard sur la société qui l'entoure. Marcel Proust écrivait : "L'art permet de voir l'univers avec les yeux d'un autre." L'art est alors un pont, une invitation à ressentir des émotions, à sensibiliser tous les sens et à éprouver l’intellect. C'est un sentiment étrange que d'avoir l'opportunité de donner son regard, sa perception et ses émotions, à celui qui veut bien regarder. C'est un acte qui engage celui qui crée, et celui qui va regarder. Un dialogue s'amorce et il a cet avantage unique d'être un langage universel. En art, pas besoin de langue commune pour ce dialogue qui va se jouer entre l'artiste, ses oeuvres, et ses spectateurs. C'est donc un domaine au sein duquel les artistes sourds peuvent avoir une place privilégiée. L'art et la communauté sourde L'art théâtral est très répandu dans la communauté sourde. Pièces de théâtre, chansignes, mimes tiennent une place privilégiée pour véhiculer l'image d'une langue et d'une culture qui nous sont propres. Comédiens, metteurs en scène ont une longue expérience, et nous à quoi ça sert ? AC’pi offrent une palette de spectacles très variés depuis des dizaines d'années. Celui qui est aussi lié au visuel et à l'image, est le septième art. Le monde du cinéma sourd, de la réalisation, se développe depuis plusieurs années, et construit sa place, par exemple lors du festival international annuel du film indépendant à Bruxelles ou du festival de Douarnenez. Un rituel de passage chaque année pour les réalisateurs, scénaristes ou comédiens sourds. Et cette année, le festival Clin d'Œil mettait à l'honneur les courts et longs métrages, décernant aussi une statuette aux meilleurs. Artistes peintres, sculpteurs, photographes, ont une place un peu plus floue en France et en Europe. Pas de lieux d'exposition permanents, pas d'événementiels récurrents, les artistes doivent déployer beaucoup d’énergie depuis leur cursus étudiant, souvent en payant de leur poche. Tout cela sans aucune certitude d’obtenir la reconnaissance de leurs pairs. Leur rôle est pourtant aussi essentiel, et il est temps d’en avoir conscience, pour vous offrir à voir la pluralité artistique. Besoin de regard, rêve de partage Si nous répétons donc sans cesse que l'art sert à comprendre le monde, il faut aussi savoir que nous complétons inlassablement par "l’art contemporain a donc besoin de regard et de soutien". Nos rêves et ambitions sont que l’Europe sourde se réveille et donne ces moyens nécessaires à ses artistes d’être reconnus. Quand on sait que l'art est partage, il est temps de se regrouper et de partager pour exister. Et ce sera le principal objectif de cette rubrique que de vous faire vivre, à travers notre regard, le monde artistique.
SIGNES DE RUE Y a-t-il un Art Sourd ? Magali Ce n'est pas parce qu'un artiste est sourd que c'est de l'art Sourd. Par contre, il y a différentes formes d'art Sourd, comme le Virtual Visual ou le chansigne, qui commencent tout doucement à se faire connaître, à se construire. Patrick L'art est un moyen de faire ressortir des souffrances, des sentiments d'injustice. L'art sourd s'exprime à travers tout type d'art, mais avec une subtilité sourde, un certain objectif politique, afin de révéler le « Deafhood » qui vibre en soi. Prochaine question : "Quel film pi sourd ou en Langue des Signes avez-vous adoré ? Pourquoi ? » Guillaume L'art Sourd, pour moi, c'est très symbolique, visuel, avec souvent un esprit militant.Comme ce tableau que j’adore d’une fille triste qui pose son appareil auditif, un drapeau des USA derrière elle. François Je me souviens, j'ai été particulièrement marqué par une exposition réalisée par un artiste plasticien. Il y avait des bébés en plastique, avec des piles auditives partout collées sur le corps. C'était très fort, très symbolique. Cela m'a touché. Ça, c'est de l'art Sourd. PUBLIEZ VOTRE COMIC STRIP Vous aimez dessiner ? Vous avez de l’humour ? Envoyez votre BD (une à quatre cases) à artpi.diffusion@gmail.com Quoi de neuf ? En bref JMS L’association Mains Diamants va créer une page rassemblant toutes les photos et vidéos de la Journée Mondiale des Sourds qui a eu lieu le 24 septembre dernier. Les crédits (nom et prénom des auteurs) seront indiqués. À envoyer sur jmsourds@gmail.com MEXIQUE En 2012 sera organisé pour la première fois un festival de théâtre sourd au Mexique. Le projet « Mexique en scène » du Fond National pour la Culture et les Arts (FONCA) a aidé à la création de plusieurs groupes de théâtre sourd dans différentes villes du pays depuis cinq ans. Plus d'informations à venir... PARTY L’association Carpe Diem organise une soirée « Ibiza In Paris » le samedi 29 octobre 2011 au 13 passage des Moulinets 75013 Paris. Soirée organisée en soutien à la participation de deux jeunes femmes sourdes au Trophée « Rose des sables » 2012 (rallye de voiture 4x4 pour femmes). Des dvds du Trophée 2010 sont vendus à 6 euros. Achat et réservation sur cddeaf@gmail.com. Attention, places limitées ! Octobre 2011• Art’Pi ! • 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :