Art de Ville n°66 fév/mar 2020
Art de Ville n°66 fév/mar 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°66 de fév/mar 2020

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Chicxulub

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 3,2 Mo

  • Dans ce numéro : dossier élections municipales.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
congolais. Cette rencontre magnifie leur dénominateur commun, la facette musicale qui fait finalement vibrer tout un chacun  : la transe. EXPOSITIONS QALQALAH ةلقلق  : PLUS D'UNE LANGUE Exposition collective du 7 mars au 24 mai vernissage le 6 mars à 18h30 L’exposition rassemble vidéos, photographies, sculptures, installations sonores et graphiques qui se font l’écho de langues multiples, hybrides, acquises au hasard de migrations familiales, d’exils personnels ou de rencontres déracinées. Avec  : Lawrence Abu Hamdan, Sophia Al Maria, Mounira Al Solh, Noureddine Ezarraf, Fehras Publishing Practices, Benoît Grimalt, Wiame Haddad, Vir Andres Hera, institute for incongruous translation (Natascha Sadr Haghighian et Ashkan Sepahvand) avec Can Altay, Serena Lee, Scriptings #47  : Man schenkt keinen Hund, Ceel Mogami de Haas, Sara Ouhaddou, Temporary Art Platform(Works on Paper). Commisaires invitées  : Virgine Bobin et Victorine Grataloup co-fondatrices de l'association QALQALAH SÉBASTIEN CAMBOU- LIVE - CONTIGUÏTÉ Galerie Lumière d’Encre, Céret (Pyrénées-Orientales) - Jusqu’au 8 mars artdeville - Édition chicxulub °cid ta nide Agend’Oc Photographe au travail polymorphe, Sébastien Camboulive aborde chaque thématique dont il s’empare avec un angle personnel et une esthétique renouvelée. Sa série Contiguïté est une histoire de transmission et de liquidation des cartons de vieux magazines trouvés dans un grenier qu’il fallait vider. « Avant de m’en débarrasser, j’en ai profité pour percevoir ce que ces bouts d’images d’hier, présentés ensemble, pouvaient encore donner à voir des tourments du monde d’aujourd’hui. » MÉMOIRE DES PIERRES Juliette Le Roux, Adrien Basse-Cathalinat Espace photographique Arthur Batut, Labruguière (Tarn) - Jusqu’au 21 mars Voyage et photographie sont indissociables dans la démarche photographique de Juliette Le Roux, jeune artiste qui présente trois séries réalisées en 2017 lors d’un voyage au Kirghizistan, et Nós somos o caminho, une série de photographies issues de rencontres avec des pèlerins sur les chemins de Saint-Jacques au Portugal. Adrien Basse-Cathalinat développe une double réflexion sur la notion d’identité, notamment à travers l’étude de la culture pyrénéenne, et la relation entre l’Homme et le paysage. JEAN-PHILIPPE CHARBONNIER Rubrique parrainée par la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée Raconter l’autre et l’ailleurs (1944-1983) Pavillon Populaire, Montpellier Jusqu’au 19 avril J-P. Charbonnier est l’un des représentants de ce qu’on appelle « l’école photographique humaniste » française. Il fut l’un des membres de la prestigieuse revue Réalités, très active dans les années 1960, et engagé dans des reportages significatifs de l’état du monde de son temps, jusqu’en 1974. Il touche également à la photographie de mode. Ces photographies constituent la première exposition rétrospective significative de cet artiste grinçant et satirique. Commissaire  : Emmanuelle de l’Écotais. 40 ROBERT DOISNEAU Ombre & Lumière Espace arts et cultures, parc des Essarts, Bram (Aude) - Jusqu’au 3 mai Surtout connu pour ses clichés d’un Paris pittoresque, saisissant l’image agréable et l’anecdote inattendue, Robert Doisneau a aussi consacré une lm&., i111 grande partie de son œuvre à la condition sociale, au monde ouvrier et à la culture populaire. Loin de l’image parfois réductrice d’un Doisneau qualifié de « chantre des faubourgs, du milieu mondain et du Paris de carte postale », cette exposition inédite, réunissant plus de 100 tirages, révèle toute la complexité d’un artiste iconique, dont le regard empathique réinventa le monde. PERSONA EVERYWARE Centre d’art contemporain Le Lait, Albi Jusqu’au 3 mai Persona Everyware rassemble les œuvres de huit artistes ou duo d’artistes  : . autour des questions du bien commun, de l’anonymat ou encore de la Ru,m. 11--m-la. (dé)construction de l’identité à l’ère du numérique ; vidéos, installations, dessins occuperont les espaces de l’Hôtel Rochegude, pour cette cinquième exposition organisée dans ses murs. Avec  : PedroBarateiro (1979, Portugal), Émilie Brout et Maxime Marion (1984/1982, France), Guillaume Constantin (1974, France), Kevin Desbouis (1995, France), Eleni Kamma (1973, Grèce), Anouk Kruithof (1981, Pays-Bas), Ingrid Luche (1971, France). NOUVELLE FÊTE MANI- GANCÉE PAR L’AMITIÉ Art et techniques selon PAB Musée-bibliothèque Pierre André Benoit ALÈS (Gard) - Jusqu’au 31 mai
D’abord bibliophile, Pierre André Benoit (PAB) s’oriente vers l’acquisition d’œuvres d’art à la fin des années 1940. Sa collection se constitue autour de son activité d’éditeur faite de rencontres et d’échanges. PAB aime aussi exposer les artistes qu’il apprécie, avec qui il collabore. De Coubine à Alechinsky en passant par Picabia, Braque, Bryen, Coppel, Hugo, Bertini, la collection de Pierre André Benoit est le fruit d’une passion guidée par l’amitié. PAB était un amoureux de l’art et artisan du livre qui devenait un jeu avec chaque artiste qu’il imprimait. PENDANT QUE LES CHAMPS BRÛLENT Maison des arts Georges & Claude Pompidou, Carjac (Lot) - Jusqu’au 10 mai L’exposition fait valoir des attitudes et des engagements d’artistes qui interagissent avec les contextes et questionnent, de diverses manières, la représentation de la nature et la disparition de la biodiversité. Les plantes, les arbres, les fleurs, les rochers… seront donc les principaux acteurs de cette exposition très organique. Avec Chiara Camoni, Florence Lazar, Piero Gilardi, Emanuele Coccia, Florentine Lamarche & Alexandre ovize, Jean-Luc Moulène et Martine Michard (commissaire de l’exposition). HINTERLAND YohannGozard et Hipkiss Centre d’art et de photographie de Lectoure (Gers) - Du 29 février au 10 mai Vernissage le samedi 29 février, à 11h Entre ville et campagne, entre jour et nuit, entre nature et artifice, les artistes invités pour l’exposition Hinterland s’intéressent, à travers des médiums et des pratiques assez éloignés, à ces lieux de l’entre-deux. Dans leur travail, ces lieux apparaissent comme des espaces libérés, transformés, imprévisibles et captivants, des lieux de l’errance en suspension, des visions à la fois irréelles et naturelles. Chacun à leur manière, les artistes proposent de nouveaux modes de perception de l’espace et du temps. PATRICE PALACIO Musée Paul Valéry, Sète Du 24 mars au 31 mai Patrice Palacio explique que son « travail se développe sous forme de séries essentiellement articulées autour de deux constantes  : l’achromie du noir et blanc et la déconstruction de la surface picturale ». L’emploi exclusif du noir et blanc est induit par une recherche initiée depuis plus de dix ans sur la tonalité et la luminance. La déconstruction de la surface, quant à elle, engage le spectateur dans une dualité figuration/abstraction et un aller-retour permanent du détail à l’œuvre entière. MECARO - L’AMAZONIE DANS LA COLLECTION PETITGAS MoCo Hôtel des collections, Montpellier Du 6 mars au 31 mai Cette exposition regroupe des artistes femmes provenant des pays du bassin amazonien, essentiellement du Brésil, de Colombie, du Pérou, du Venezuela et dont le travail porte à la fois sur l’identité féminine, en particulier au sein de minorités ethniques, et sur l’esthétique tropicale de ces régions riches en biodiversité et dont l’écologie est menacée. Catherine Petitgas est collectionneuse et historienne de l’art basée à Londres et préside, notamment, le Conseil International de la Tate. TAKESADA MATSUTANI La donation à l’INHA (Institut national d’histoire de l’art) Les Abattoirs, Toulouse Du 28 février au 31 mai Les Abattoirs poursuivent leur collaboration avec l’Institut national d’histoire de l’art pour présenter une sélection des gravures - de Takesada Matsutani (né en 1937 à Osaka au Japon, vit et travaille à Paris depuis 1966), suite à la donation exceptionnelle de l’artiste à l’INHA faite cette année. Expérimentation et réflexion spirituelle marquent le travail, aujourd’hui remis à l’honneur, de celui qui, à l’âge de 26 ans, avait été accepté dans le groupe Gutai par son fondateur Jiro Yoshihara (1905-1972). SELPHISH Mécènes du Sud, rue des Balances, Montpellier - Du 12 mars au 7 juin L’exposition Selphish aborde l’exposition de soi sur Internet, à travers quatre œuvres qui forment chaque semaine le portrait d’une nouvelle personne du public. Le projet s’intéresse à la manière dont on forme une image de soi sur les réseaux, et comment nos données en témoignent. Avec Martin John Callanan, Alix Desaubliaux, Lauren McCarthy et ! Mediengruppe Bitnik. Curateurs  : Thierry Fournier et Pau Waelder. 41 artdeville - Édition chicxulub



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :