Art de Ville n°66 fév/mar 2020
Art de Ville n°66 fév/mar 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°66 de fév/mar 2020

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Chicxulub

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 3,2 Mo

  • Dans ce numéro : dossier élections municipales.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
artdeville - Édition chicxulub 12 de repas, salle d’eau, WC, lit installé sur mezzanine. Reliées par un espace commun, elles sont rapidement devenues vecteur de lien social et sont prises en compte par les allocations de la Caf. Pour un coût de 35 000 à 60 000  € et une superficie de 15 à 25 m², ces habitations à l’intérieur minimaliste optimisé séduisent. Plusieurs villes françaises s’inspirent désormais de ce modèle pour de l’abri d’urgence ou de l’habitat alternatif. À Rezé, près de Nantes, la municipalité vient d’ailleurs de lancer un appel à projets visant à identifier les propriétaires français de tiny houses afin de leur proposer un quartier entier dédié à ces micromaisons. Architecture d’urgence À Montpellier, les associations Microclima et Arsens, créées par Zakari Touil et Salomé Gesualdi, étudiants à l’ENSAM, militent en faveur d’une architecture d’urgence sensible, locale et solidaire. Avec leur microstructure transportable baptisée Connexion, ils ont remporté la 3 e édition du concours national « abri de fortune », organisé par le centre culturel du Goutelas, dans le Haut Forez. « Connexion est un abri de fortune temporaire de 4 m² qui permet au réfugié de trouver, gratuitement, un espace intime dans un moment d’extrême urgence. Ce projet vise à redynamiser l’espace abandonné et permet de renouer avec une économie solidaire via une
Architecture « Une expérience sociale et culturelle atypique destinée à recueillir les hommes tel leur nid originel » architecture adaptée, raisonnée », expliquent les deux étudiants qui travaillent en parallèle sur un nouveau projet le Modulair. Sorte de géode à la forme organique, cette néo-architecture, qui sera présentée au prochain mois de l’architecture, s’inscrit également sur les traces d’une architecture face à l’urgence. « Dans un esprit éphémère et monumental, le Modulair, né pour scénariser une expérience sociale et culturelle, ouvre le champ des possibles avec son caractère atypique destiné à recueillir les hommes tel leur nid originel », confie Zakari Touil. Cabane secondaire pastorale En Ariège, alors que la présence d’ours et de loups se multiplie, une nouvelle forme d’habitat d’urgence apparaît. L’été dernier, dix abris en bois ont été héliportés pour être installés en altitude. Objectif ? Permettre aux bergers de rester la nuit au plus près des lieux de couchade de leurs troupeaux. Appartenant à l’État et développés par l’entreprise La Tournée du Coq (31 et 09), ces abris sont sommairement équipés  : un lieu de couchage, une table, une étagère, un réchaud à gaz et un panneau solaire pour l‘alimentation électrique. Temporaires, ils n’ont pas vocation à remplacer une cabane pastorale. Contrairement à l’abri secondaire permanent sur lequel planchent la Fédération pastorale et le Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement (CAUE) de.4è_AK ; 0_, j. Page de gauche  : - en haut, Greenkub - en bas, Contain Life Ci-dessus et ci-contre  : - Le mini-village de iny houses Les Frenchies, campus de Pau Ci dessous  : - Everlia



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :