Argent & Patrimoine n°58 jan/fév/mar 2013
Argent & Patrimoine n°58 jan/fév/mar 2013
  • Prix facial : 9,90 €

  • Parution : n°58 de jan/fév/mar 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (180 x 280) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 70,3 Mo

  • Dans ce numéro : toutes les techniques pour protéger votre patrimoine en 2013.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
Argent & Patrimoine 2"'partie : Produits financiers et d'épargne 40 L'avantage des super livrets À l'heure de choisir un livret pour placer un capital, nombre d'épargnants se demandent vers quelle solution se tourner. Pour concurrencer les très avantageux livrets réglementés (livrets A et LDD), les banques en ligne proposent des « super livrets » très rémunérateurs. Que cachent-ils ? Éléments de définition Suite à une cession, vous souhaitez placer un capital à court terme ? Avec un rendement déconnecté des taux de marchés et une rémunération de 2,25%, le livret A est le compte d'épargne réglementé et défiscalisé français le plus utilisé. Mais comme tous les livrets réglementés, il est plafonné. Son plafond est fixé à 19.125 € depuis début octobre. Le plafond du LDD est, lui, de 12.000 €. Pour concurrencer ces formules attrayantes, les banques en ligne proposent des comptes sur livret non réglementés alliant sécurité, fort rendement et disponibilité de votre épargne. Ces « super livrets » offrent des taux d'intérêt boostés via des promotions à durée limitée. Pour les particuliers ayant déjà rempli leur Livret A et leur LDD (disposant donc de plus de 31.125 € de liquidités) et souhaitant une solution de placement avantageuse pour une courte durée (12 à 18 mois maximum), il y a donc la possibilité de profiter de ces super livrets très rémunérateurs. De nombreux avantages• Leur rémunération. Soumis aux aléas du marché, les taux de base des bancassureurs Spécial fiscalité varient généralement autour de 2%. Mais pour se démarquer, tous ou presque proposent des promotions alléchantes qui peuvent monter à 5% pendant 3 ou 4 mois (bforbank, axa banque) ou à plus de 3% pendant 1 an (Monabanq). Certains accordent également aux clients des primes fixes (50 €) pour l'ouverture d'un super livret.• L'argent n'est pas bloqué. Autre avantage, par rapport à d'autres solutions d'épargne (assurance-vie, PEL), on peut retirer l'argent du super livret quand on le souhaite.• Pas de plafond. C'est souvent un critère déterminant. Les livrets d'épargne non réglementés offrent des possibilités de placement plus larges. Les plafonds se chiffrent en millions d'euros. Certains, comme le livret Monabanq, n'imposent aucune limite. Apprendre à décrypter les offres• Attention à l'imposition. La rémunération des comptes sur livret non réglementés comme les super livrets est librement fixée par chaque banque et elle est soumise à l'impôt. Par conséquent, ne vous laissez pas piéger par un taux d'intérêt annoncé brut de fiscalité. Jusqu'à aujourd'hui, outre les prélèvements sociaux de 15,5%, les livrets bancaires pouvaient être taxés au barème de l'impôt sur le revenu ou au prélèvement forfaitaire libératoire (à 24%). En 2013, ce sera obligatoirement le barème, sauf pour ceux qui touchent moins de 2.000 € d'intérêts par an (ce qui représente, par exemple, une limite de 66.000 € de dépôts rémunérés à 3%).• Des taux valables sur une durée limitée. Les taux très forts offerts par les super livrets sont des taux d'appel promotionnels limités
Argent & Patrimoine 2"'partie : Produits financiers et d'épargne dans le temps et réservés uniquement aux nouvelles ouvertures de comptes. La période promotionnelle peut s'étendre sur un trimestre, voire un an. Le taux d'intérêt de base pratiqué ensuite (autour de 2%) n'est plus du tout intéressant. Des solutions pour maximiser les gains Trois règles d'or sont à observer pour profiter pleinement des rémunérations des super livrets. - pour que le taux d'intérêt net reste avantageux, investissez votre capital pendant la durée exacte de la promotion ; - lisez bien les petites lignes du contrat, et ne dépassez jamais les plafonds au-delà desquels la promotion ne s'applique plus, sans quoi votre taux de rémunération global chutera fortement, rendant votre opération nettement moins lucrative ; - enfin, le calcul des intérêts se fait par quinzaine. Pour empocher le maximum d'intérêts, il est préférable d'effectuer vos versements en fin de quinzaine, le 31 ou le 15 du mois ; vos retraits en début de quinzaine, le 16 ou le 1 er du mois. Le point sur la fiscalité Les intérêts perçus via le super livret sont soumis à l'impôt sur le revenu au barème progressif ainsi qu'aux prélèvements sociaux de 15,5%. En outre, les sommes déposées (y compris les intérêts acquis, même non encore inscrits) sont imposables à l'Impôt de solidarité sur la fortune (ISF) selon le régime de droit commun. À l'heure du bilan... Du fait de leur taux promotionnels, ces super livrets sont particulièrement adaptés Spécial fiscalité aux épargnants ayant une forte somme à placer sur une courte durée, tel un produit de cession en attente de réaffectation (une vente immobilière, par exemple). D'ailleurs, les épargnants actifs peuvent aussi tirer profit de la situation en réallouant leurs dépôts au gré des offres promotionnelles des différentes banques en ligne. Cette solution demande plus de temps et d'implication... avec à la clé, des profits significatifs. 41



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 1Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 2-3Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 4-5Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 6-7Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 8-9Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 10-11Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 12-13Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 14-15Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 16-17Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 18-19Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 20-21Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 22-23Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 24-25Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 26-27Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 28-29Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 30-31Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 32-33Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 34-35Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 36-37Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 38-39Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 40-41Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 42-43Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 44-45Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 46-47Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 48-49Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 50-51Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 52-53Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 54-55Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 56-57Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 58-59Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 60-61Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 62-63Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 64-65Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 66-67Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 68-69Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 70-71Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 72-73Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 74-75Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 76-77Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 78-79Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 80-81Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 82-83Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 84