Argent & Patrimoine n°58 jan/fév/mar 2013
Argent & Patrimoine n°58 jan/fév/mar 2013
  • Prix facial : 9,90 €

  • Parution : n°58 de jan/fév/mar 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (180 x 280) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 70,3 Mo

  • Dans ce numéro : toutes les techniques pour protéger votre patrimoine en 2013.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
Argent & Patrimoine 1"" partie : Guide fiscalité 26 La vérité sur les déductions fiscales Payer moins d'impôts, c'est possible car il existe encore de nombreuses niches fiscales qui donnent droit à des réductions et crédits. Tour d'horizon. À l'heure actuelle, il n'y a pas de petites économies. Alors, avant de remplir votre feuille d'imposition 2013, faites le tour de vos dépenses, peut-être pouvez-vous profiter de niches fiscales ? Liées à la famille, à l'emploi, à l'équipement de la maison... elles sont nombreuses mais le grand changement, cette année, est la diminution du plafonnement global : il passe à 18.000 €, plus 4% des revenus soit une baisse de 15%. Et ce n'est pas tout ! À partir des impôts de 2014 (dépenses effectuées en 2013), il faut s'attendre à un plafonnement réduit à 10.000 €. Autre remarque importante : le taux de la plupart des réductions et crédits d'impôt est diminué d'environ 15%. Pas de panique, il reste tout de même de belles économies à faire. Petit point sur les principales niches fiscales du quotidien. L'emploi d'un salarié à domicile L'objectif du gouvernement étant d'aider les familles à mieux vivre, un certain nombre de déductions fiscales permet de compenser des dépenses quotidiennes. Que vous soyez l'employeur direct de la personne ou que vous passiez par une structure (entreprise agréée de services à la personne par exemple), vous pouvez bénéficier d'une déduction fiscale pour l'emploi d'un salarié à domicile. Femme de ménage, garde d'enfant Spécial fiscalité à domicile, soutien scolaire, jardinier, garde-malade... les emplois doivent avoir un caractère familial ou domestique et se dérouler soit dans votre résidence principale, soit dans votre résidence secondaire. Quels avantages ? La déduction s'élève à 50% des dépenses effectuées en 2012, autrement dit les salaires payés, cotisations incluses. Ces sommes sont retenues dans la limite de 12.000 €, majorée de 1.500 € par enfant à charge et par membre du foyer fiscal âgé de plus de 65 ans. Mais elle ne doit pas dépassée 15.000 €. Cette déduction sur l'emploi d'un salarié à domicile est prise en compte pour le calcul du plafonnement des niches fiscales. La garde d'enfant Crèche, garderie, halte-garderie, assistante maternelle agréée, centre de loisirs... la garde d'enfant hors du domicile donne droit à un crédit d'impôt dès lors qu'elle concerne
Argent & Patrimoine 1'partie : Guide fiscalité des enfants à charge (soit exclusive, soit en garde partagée avec son autre parent en cas de séparation ou de divorce) et âgés de moins de 6 ans au 1 er janvier de l'année fiscale. Quels avantages ? Le crédit d'impôt s'élève à 50% des sommes versées, retenues dans la limite de 2.300 € par enfant, soit une déduction maximale de 1.150 € par enfant. Ce crédit est pris en compte pour le calcul du plafonnement des niches fiscales. Les établissements pour personnes dépendantes Si vous-même ou un membre de votre foyer a séjourné soit dans un établissement assurant l'hébergement des personnes âgées dépendantes, soit dans une section de soins de longue durée d'un établissement de santé, soit dans un établissement ayant pour objet de fournir des prestations comparables et situé dans un autre État membre de l'Espace économique européen, alors vous pouvez prétendre à une réduction d'impôt sur les dépenses liées à la dépendance et à l'hébergement. Ce sont les dépenses effectivement supportées qui sont prises en compte : elles doivent donc être diminuées du montant des aides liées à la dépendance et à l'hébergement. Attention, si vous supportez uniquement des frais hébergement (et pas de frais de dépendance), vous ne pouvez pas bénéficier de la réduction d'impôt. Quels avantages ? La réductions d'impôt s'élève à 25% des sommes versées, retenues dans la limite de 10.000 € par personne hébergée, soit une déduction maximale de 2.500 €. Cette réduction est exclue du calcul du plafonnement des niches fiscales. À savoir Pour les impôts 2013, le taux des déductions fiscales est en moyenne réduit de 15%. Spécial fiscalité Les dons Avis aux âmes généreuses, votre bon coeur peut également vous permettre de réduire vos impôts ! Les conditions de l'avantage fiscal diffère que vous fassiez un don à un organisme venant en aide aux personnes en difficulté, à d'autres organismes ou encore à des partis politiques. Bien entendu, pour être concerné par le dispositif, il faut effectuer un don sans rien recevoir en contrepartie. Le don peut prendre la forme de versements directs, d'abandon exprès de revenus ou de produits, de frais que vous avez personnellement engagés dans le cadre de votre activité bénévole et que l'association ne vous rembourse pas. Quels avantages ? La réduction d'impôt s'élève à 75% des sommes versées aux organismes venant en aide aux personnes en difficulté, dans la limite de 521 € soit une déduction maximale de 391 €. Au-delà de cette somme, les dons versés ouvrent droit à une réduction d'impôt de 66% dans les limites de 20% du revenu imposable. D'autre part, la réduction d'impôt s'élève à 66% des sommes versées aux autres organismes et aux partis politiques, dans la limite de 20% du revenu net imposable. Enfin, les dons aux partis politiques sont bien particuliers : les plafonds sont de 4.600 € lors d'une campagne électorale et de 7.500 € pour les dons faits à un parti politique. La réduction d'impôt liée aux dons est exclue du calcul du plafonnement des niches fiscales. Les frais de scolarité Si vous avez des enfants à charge en âge de se rendre au collège, au lycée ou de poursuivre des études dans l'enseignement supérieur, là encore vous pouvez bénéficiez de réductions d'impôt. Sachez que si vos enfants vivent en résidence alternée, les montants de la réduction sont divisés par deux. Quels avantages ? Pour le collégien 61 €, pour le lycéen 153 € et pour l'étudiant en 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 1Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 2-3Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 4-5Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 6-7Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 8-9Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 10-11Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 12-13Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 14-15Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 16-17Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 18-19Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 20-21Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 22-23Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 24-25Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 26-27Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 28-29Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 30-31Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 32-33Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 34-35Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 36-37Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 38-39Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 40-41Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 42-43Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 44-45Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 46-47Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 48-49Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 50-51Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 52-53Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 54-55Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 56-57Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 58-59Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 60-61Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 62-63Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 64-65Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 66-67Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 68-69Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 70-71Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 72-73Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 74-75Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 76-77Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 78-79Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 80-81Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 82-83Argent & Patrimoine numéro 58 jan/fév/mar 2013 Page 84