Argent & Patrimoine n°57 oct/nov/déc 2012
Argent & Patrimoine n°57  oct/nov/déc 2012
  • Prix facial : 9,90 €

  • Parution : n°57 de oct/nov/déc 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (180 x 280) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 14,6 Mo

  • Dans ce numéro : 100 conseils proactifs.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
Argent & Patrimoine 2 ème partie : Emprunts et crédits 38 Faire appel à un courtier : une bonne affaire ? La méfiance, légitime, n’est pas toujours bonne conseillère. Le courtier, spécialiste du crédit immobilier et véritable intermédiaire entre l’emprunteur et les banques, vous permet non seulement d’obtenir un Le guide de l’immobilier taux d’intérêt intéressant mais aussi et surtout de choisir le produit le plus adapté à votre situation. Certes le recours aux courtiers semble se
Argent & Patrimoine 2 ème partie : Emprunts et crédits démocratiser. Cependant, pour le grand public, faire appel à un courtier n’a rien d’évident. Son métier ? Vous assister dans votre phase de recherche afin d’obtenir pour vous le meilleur taux possible et les meilleures conditions d’emprunt auprès de ses banques partenaires, soit un portefeuille d’une centaine d’établissements. Tout en sachant que ses honoraires sont plafonnés et correspondent généralement aux frais de dossiers que vous auriez de toute façon dus régler à votre banquier. Bref : faire appel à un courtier peut clairement s’avérer très avantageux ! Expert du crédit L’actualité du crédit est complexe et abondante. Recul du taux direct de la Banque centrale européenne, notation de l’agence Moody’s passée de « stable » à « négative », triple A réexaminé... l’été 2012 a été chargé et chacun de ces faits d’actualité impacte très concrètement des taux que vous pouvez obtenir pour votre emprunt immobilier. Il s’agit aussi de comprendre l’évolution à moyen terme afin de choisir, par exemple, entre taux fixes, variables, capés... L’intervention d’un expert n’est donc pas superflue. L’avantage du courtier en crédit immobilier, en comparaison d’un chargé de clientèle bancaire, est que ce professionnel est spécialiste du crédit quand le banquier a plusieurs produits à vendre, et à comprendre : retraite, téléphone, livret A, assurances... La disponibilité Parce que dénicher le meilleur taux et les meilleures conditions pour son prêt immobilier peut relever du parcours du combattant, s’offrir les services d’un pro peut s’avérer payant. En effet, le courtier est disponible et réactif pour démarcher tous les établissements bancaires et prendre des rendez-vous rapides quand vos horaires de bureau ne vous permettent pas de courir les agences, comparer les conditions, relancer les conseillers... Si vous avez souscrit un crédit immobilier il y a quelques années et que vous avez entendu que les taux étaient plus bas en ce moment, vous pouvez faire appel à un courtier pour renégocier ou « racheter » votre crédit. En effet, si votre conseiller bancaire refuse de revoir votre taux à Le prix Le guide de l’immobilier Le rachat ! Enfin – et c’est son rôle principal – le courtier vous permet de réaliser des économies. Sa qualité de spécialiste et à gérer de gros volumes de crédits lui permet de négocier des conditions de prêt très intéressantes. Évidemment, faire appel à un courtier a un coût. Mais celui-ci est souvent amorti par l’économie réalisée grâce au taux avantageux que ce professionnel a obtenu. En pratique la baisse, le courtier peut reprendre votre dossier et le présenter à différents établissements pour obtenir un nouveau prêt à des conditions plus avantageuses. Si les négociations aboutissent favorablement, libre à vous de réduire les mensualités ou la durée du crédit. Les agences de courtage se font connaître par des professionnels : agents immobiliers, notaires, assureurs ou promoteurs immobiliers mais aussi par parrainage ou relations. Après la signature de votre compromis de vente, vous devez fournir à votre courtier tous les documents nécessaires à la demande de prêt : justificatif de revenus, pièces d’identité, relevés de compte... Il se charge de monter le dossier complet. Une fois l’accord avec la ou les banques conclu, il vous présente vos options et il ne vous reste plus qu’à choisir chez quel établissement vous souhaitez souscrire votre prêt. C’est à vous d’ouvrir un compte chez la nouvelle banque et vous pouvez alors aller jusqu’à la signature chez le notaire. Le courtier ne perçoit ses honoraires qu’à la signature chez ce dernier. 39



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Argent & Patrimoine numéro 57 oct/nov/déc 2012 Page 1Argent & Patrimoine numéro 57 oct/nov/déc 2012 Page 2-3Argent & Patrimoine numéro 57 oct/nov/déc 2012 Page 4-5Argent & Patrimoine numéro 57 oct/nov/déc 2012 Page 6-7Argent & Patrimoine numéro 57 oct/nov/déc 2012 Page 8-9Argent & Patrimoine numéro 57 oct/nov/déc 2012 Page 10-11Argent & Patrimoine numéro 57 oct/nov/déc 2012 Page 12-13Argent & Patrimoine numéro 57 oct/nov/déc 2012 Page 14-15Argent & Patrimoine numéro 57 oct/nov/déc 2012 Page 16-17Argent & Patrimoine numéro 57 oct/nov/déc 2012 Page 18-19Argent & Patrimoine numéro 57 oct/nov/déc 2012 Page 20-21Argent & Patrimoine numéro 57 oct/nov/déc 2012 Page 22-23Argent & Patrimoine numéro 57 oct/nov/déc 2012 Page 24-25Argent & Patrimoine numéro 57 oct/nov/déc 2012 Page 26-27Argent & Patrimoine numéro 57 oct/nov/déc 2012 Page 28-29Argent & Patrimoine numéro 57 oct/nov/déc 2012 Page 30-31Argent & Patrimoine numéro 57 oct/nov/déc 2012 Page 32-33Argent & Patrimoine numéro 57 oct/nov/déc 2012 Page 34-35Argent & Patrimoine numéro 57 oct/nov/déc 2012 Page 36-37Argent & Patrimoine numéro 57 oct/nov/déc 2012 Page 38-39Argent & Patrimoine numéro 57 oct/nov/déc 2012 Page 40-41Argent & Patrimoine numéro 57 oct/nov/déc 2012 Page 42-43Argent & Patrimoine numéro 57 oct/nov/déc 2012 Page 44-45Argent & Patrimoine numéro 57 oct/nov/déc 2012 Page 46-47Argent & Patrimoine numéro 57 oct/nov/déc 2012 Page 48-49Argent & Patrimoine numéro 57 oct/nov/déc 2012 Page 50-51Argent & Patrimoine numéro 57 oct/nov/déc 2012 Page 52-53Argent & Patrimoine numéro 57 oct/nov/déc 2012 Page 54-55Argent & Patrimoine numéro 57 oct/nov/déc 2012 Page 56-57Argent & Patrimoine numéro 57 oct/nov/déc 2012 Page 58-59Argent & Patrimoine numéro 57 oct/nov/déc 2012 Page 60-61Argent & Patrimoine numéro 57 oct/nov/déc 2012 Page 62-63Argent & Patrimoine numéro 57 oct/nov/déc 2012 Page 64-65Argent & Patrimoine numéro 57 oct/nov/déc 2012 Page 66-67Argent & Patrimoine numéro 57 oct/nov/déc 2012 Page 68-69Argent & Patrimoine numéro 57 oct/nov/déc 2012 Page 70-71Argent & Patrimoine numéro 57 oct/nov/déc 2012 Page 72-73Argent & Patrimoine numéro 57 oct/nov/déc 2012 Page 74-75Argent & Patrimoine numéro 57 oct/nov/déc 2012 Page 76-77Argent & Patrimoine numéro 57 oct/nov/déc 2012 Page 78-79Argent & Patrimoine numéro 57 oct/nov/déc 2012 Page 80-81Argent & Patrimoine numéro 57 oct/nov/déc 2012 Page 82-83Argent & Patrimoine numéro 57 oct/nov/déc 2012 Page 84