Argent & Patrimoine n°56 jui/aoû/sep 2012
Argent & Patrimoine n°56 jui/aoû/sep 2012
  • Prix facial : 9,90 €

  • Parution : n°56 de jui/aoû/sep 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (180 x 280) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 23,5 Mo

  • Dans ce numéro : les bons choix pour gagner plus.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 74 - 75  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
74 75
Argent & Patrimoine 6 ère partie : Placements immobiliers 74 La « pierre-papier » : quand la finance croise l’immobilier Le guide des placements AGC
Argent & Patrimoine 6 ère partie : Placements immobiliers Les particuliers peuvent spéculer et investir en Bourse sur des valeurs immobilières. Un bon moyen de cumuler l’aspect rassurant de l’immobilier au côté grisant de la Bourse. Comment ? En pariant sur un investissement dit « pierre-papier ». La Bourse n’a plus franchement la cote depuis la crise financière de juillet 2008 et encore moins en Europe depuis la crise de la dette et la chute de l’euro. L’immobilier attire d’ailleurs depuis justement grâce à sa fonction de valeur refuge. « Investir dans la pierre », ce n’est pas spéculer, c’est un placement durable... Cette théorie a nettement repris du galon. Pourtant, les bonnes affaires, à condition d’être malin et perspicace, sont toujours légion sur les marchés financiers. Alors pourquoi ne pas allier immobilier et Bourse via un placement surnommé de façon très imagé « pierrepapier » ? Quelles formes d’investissement ? De quoi s’agit-il ? Tout simplement d’un investissement immobilier qui n’est pas réalisé sur un bâtiment en particulier, mais qui se présente sous la forme d’actions de fonds d’investissement ou de sociétés. Il en existe différentes formules : les SCPI (sociétés civiles de placement immobilier), les SIIC (sociétés d’investissement immobilier cotées), les Sicav (sociétés d’investissement à capital variable) immobilières (lire aussi l’article sur les OPCVM dans la rubrique : « L’investissement boursier »), les fonds communs de placement (FCP), « trackers » immobiliers (lire aussi l’article sur les différents types de Les placements les plus accessibles Vers quels types d’investissement pierre-papier les particuliers doivent-ils s’orienter ? Les investissements les plus diversifiés sont par nature les « trackers » et les Sicav. L’avantage : ils permettent ainsi de répartir le risque tout en surfant sur les vagues boursières. Le guide des placements fonds dans la rubrique : « L’investissement boursier ») et les OPCI (organismes de placement collectif en immobilier). Voici les plus courantes et les plus accessibles aux particuliers... SIIC : valeurs cotées Pour investir sur des valeurs cotées, il faut parier sur une SIIC, dont le régime a été créé en 2002-2003. Une formule qui a vite eu du succès auprès des sociétés foncières puisque nombre d’entre elles ont rapidement adopté ce statut. Elles se comptaient au nombre de 41 en France début juin 2012. Parmi elles, des noms connus (Klepierre, Immobilière Dassault, Unibail-Rodamco Se, Icade...) et des noms plus évocateurs tels que SIIC de Paris. Plus concrètement ? La SIIC est une société ayant pour but d’investir dans un patrimoine immobilier, avec pour objectif principal de faire fructifier cette acquisition en la louant ou en la valorisant pour réaliser une plus-value. La particularité par rapport aux autres entreprises d’investissement foncier : elle est cotée en Bourse. Les revenus des actionnaires se présentent donc sous la forme de dividendes (ou en plus-value à la revente des titres). Et la période est plutôt propice. Ainsi, après avoir dégringolé en 2011, l’indice Euronext IEIF REIT Europe, qui marque les performances de l’immobilier en Bourse, a connu une très forte hausse depuis le 1 er janvier 2012 : +9,64% en termes de performance globale.• Le principe. Un placement risqué ? Comme pour tout produit coté en Bourse, la possession de titres de SIIC implique un risque en rapport avec l’évolution des marchés. Avec de possibles fortes variations à la hausse... ou à la baisse, comme ce fut évidemment le cas fin 2008. Cependant, contrairement à d’autres produits boursiers, il s’agit d’un investissement intéressant sur le long terme car les titres suivent globalement les mêmes évolutions de fonds que le marché immobilier. La « pierre-papier » boursière, c’est-à-dire les SIIC, est-elle plus risquée que l’achat d’un bien immobilier en 75



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 1Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 2-3Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 4-5Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 6-7Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 8-9Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 10-11Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 12-13Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 14-15Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 16-17Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 18-19Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 20-21Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 22-23Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 24-25Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 26-27Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 28-29Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 30-31Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 32-33Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 34-35Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 36-37Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 38-39Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 40-41Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 42-43Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 44-45Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 46-47Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 48-49Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 50-51Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 52-53Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 54-55Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 56-57Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 58-59Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 60-61Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 62-63Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 64-65Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 66-67Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 68-69Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 70-71Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 72-73Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 74-75Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 76-77Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 78-79Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 80-81Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 82-83Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 84