Argent & Patrimoine n°56 jui/aoû/sep 2012
Argent & Patrimoine n°56 jui/aoû/sep 2012
  • Prix facial : 9,90 €

  • Parution : n°56 de jui/aoû/sep 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (180 x 280) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 23,5 Mo

  • Dans ce numéro : les bons choix pour gagner plus.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
Argent & Patrimoine 2 ème partie : L’épargne 36 Le plan d’épargne groupe (PEG) est à l’image du PEI (lire l’article suivant), à savoir PEG, quèsaco ? si, et seulement si, le salarié acquiert des actions ou certificats d’investissement émis par l’entreprise. De leurs côtés, les salariés décident librement du montant de leurs versements ainsi que de leur périodicité. Ils doivent cependant verser une somme minimale annuelle si le plan épargne de l’entreprise le prévoit. Celle-ci ne peut cependant exiger plus de 160 € de la part de ses salariés chaque année. Autre limitation : l’argent remis par le salarié annuellement ne peut excéder le quart de sa rémunération annuelle en salaire brut. Il a par ailleurs la possibilité d’affecter au PEE les fonds reçus au titre de l’intéressement ou de la participation. Quel rendement ? La rentabilité du PEE est variable selon la nature de ce produit d’épargne. Tout dépend des FCPE et Sicav dans lesquels le plan est investi. Le principe est le même que pour L’épargne du PEE est logiquement bloquée pendant minimum 5 ans. Plusieurs cas de déblocage sont cependant autorisés : - mariage ; - naissance ou arrivée au foyer en vue d’adoption d’un 3 ème enfant puis de chaque enfant suivant ; - divorce ou jugement de séparation ou dissolution d’un Pacs si le salarié a la garde d’au moins un enfant mineur ; - invalidité correspondant à une incapacité d’au moins 80% (du salarié, de son conjoint ou d’un enfant) ; - décès (du salarié ou de son conjoint) ; un PEE mais réalisé à l’échelle du groupe auquel appartient une entreprise. Le déblocage anticipé - cessation du contrat de travail (fin de contrat à durée déterminée, démission, licenciement, départ ou mise à la retraite) ; - création ou reprise d’entreprise par le salarié ou son conjoint ; - acquisition ou agrandissement de la résidence principale ; - surendettement ; - jugement de liquidation judiciaire ou de cession totale de l’entreprise. Attention : dans tous les cas, la demande de déblocage doit être présentée dans les 6 mois suivants la cause de ce désengagement. Le guide des placements tout placement : plus le risque est grand, plus la rentabilité peut être élevée. Mais qui dit risque, dit capital non garanti... Quelle fiscalité ? Le versement effectué par le salarié est imposable sur le revenu. En revanche, les plus-values réalisées sur le PEE ne sont pas imposables tout comme les sommes versées par l’entreprise au salarié. Ces dernières sont par ailleurs exonérées de charges sociales. Les plus-values supportent, elles, les prélèvements sociaux, de 15,5% à compter de juillet 2012. Qui peut en profiter ? Tout salarié peut adhérer au plan d’épargne de son entreprise... à condition, bien évidemment, que la société en question ait établi un PEE. Seule condition éventuelle : une ancienneté de 3 mois dans l’entreprise.
Argent & Patrimoine 2 ème partie : L’épargne Plan d’épargne interentreprises, une solution pour les PME Le PEE est accessible à toutes les PME. Cependant, celles-ci peuvent partager les frais de gestion de ce plan d’épargne en s’associant via un PEI. Le plan d’épargne interentreprises (PEI), c’est la solution pour les petites et moyennes entreprises qui ne souhaitent pas constituer seules un plan d’épargne entreprise. Elles peuvent alors constituer un PEE commun à plusieurs entreprises, le PEI. Fonctionnement clair Le PEI concerne tous les salariés d’une entreprise mais un accord peut exiger une ancienneté minimale (3 mois maximum). Il peut être alimenté par 3 biais.• L’intéressement ou la participation aux résultats de la société.• Des versements volontaires des salariés. La somme totale ne peut être supérieure à 25% de leur revenu annuel. Un montant minimum annuel de versement peut aussi être fixé. Cette somme prévue dans le PEI ne peut cependant pas excéder 160 €.• L’abondement, une somme d’argent ajoutée par l’entreprise. Le plafond de l’abonement a été fixé à 2.909,76 € pour l’année 2012. Cet abonement ne peut pas dépasser le triple de la contribution du salarié. Quels avantages ? Les sommes recueillies par le PEI servent à acquérir un portefeuille de valeurs mobilières. Par sécurité pour les employés, les PEI diversifient généralement les investissements. Ces montants peuvent ainsi être investis Le Guide des placements conjointement via : - l’achat d’actions de l’entreprise ; - l’acquisition de parts dans des fonds communs de placement d’entreprise ; - l’achat de Sicav ; - l’achat d’actions émises par une société créée par des salariés afin de racheter leur entreprise ; - des fonds communs de placement d’entreprise (FCPE). Le capital versé sur le PEI est exonéré d’impôts s’il s’agit de versements de l’entreprise. Par ailleurs, les éventuelles plusvalues de placement, bien que soumises aux prélèvements sociaux, sont exemptées d’impôts, tandis que le rendement du placement est très élevé grâce à l’abondement. Débloquer le PEI L’épargne est bloquée pour une durée minimale de 5 ans. Cependant, la loi prévoit des cas particuliers pour obtenir un déblocage anticipé : - mariage ou conclusion d’un Pacs ; - naissance ou adoption d’un 3 ème enfant à la charge du foyer ; - acquisition ou agrandissement de la résidence principale ou remise en état suite à une catastrophe naturelle ; - divorce, séparation ou dissolution du Pacs avec, au minimum, la résidence d’un enfant au domicile du bénéficiaire ; - cessation du contrat de travail ; - reprise par le salarié, ses enfants, son conjoint ou le pacsé d’une entreprise ; - invalidité d’au moins 80% du salarié, de son conjoint ou d’un enfant ; - surendettement ; - liquidation judiciaire ou de cession totale ; - décès. 37



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 1Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 2-3Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 4-5Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 6-7Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 8-9Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 10-11Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 12-13Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 14-15Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 16-17Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 18-19Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 20-21Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 22-23Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 24-25Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 26-27Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 28-29Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 30-31Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 32-33Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 34-35Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 36-37Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 38-39Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 40-41Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 42-43Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 44-45Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 46-47Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 48-49Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 50-51Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 52-53Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 54-55Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 56-57Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 58-59Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 60-61Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 62-63Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 64-65Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 66-67Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 68-69Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 70-71Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 72-73Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 74-75Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 76-77Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 78-79Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 80-81Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 82-83Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 84