Argent & Patrimoine n°56 jui/aoû/sep 2012
Argent & Patrimoine n°56 jui/aoû/sep 2012
  • Prix facial : 9,90 €

  • Parution : n°56 de jui/aoû/sep 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (180 x 280) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 23,5 Mo

  • Dans ce numéro : les bons choix pour gagner plus.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
Argent & Patrimoine 2 ème partie : L’épargne 22 Le livret de développement durable, bon plan accessible Un taux d’intérêt calqué sur celui du livret A, une exonération fiscale, un compte ouvert à toutes personnes majeures, avec une épargne investie dans les PME et dans les projets de protection de l’environnement... autant de raisons qui en font un placement populaire. Le livret de développement durable (LDD) a remplacé le livret Codevi le 1 er janvier 2007. Le Compte pour le développement industriel (Codevi), qui avait vu le jour en 1983, était une réponse gouvernementale aux demandes des banques d’abolir le monopole de distribution du livret A. Le Codevi dégageait des ressources pour le financement des petites et moyennes entreprises (PME). Le livret de développement durable continue dans cette voix puisque les fonds ainsi collectés sont investis par les établissements bancaires dans les PME ainsi que dans des projets à vocation « développement durable » tels que l’isolation thermique, la protection de l’environnement... Quel fonctionnement ? À l’image du LEP, le LDD est un livret réglementé. Si toutes les banques peuvent le proposer, il n’est pas accessible à tous. Cependant, les contraintes sont clairement moins fortes que pour le LEP : il suffit d’être majeur et de résider en France pour ouvrir un LDD. Autre contrainte : le plafond maximal de versement est fixé à 6.000 €, pour un investissement initial généralement à hauteur de 15 €. Suite à l’ouverture, les retraits et les dépôts sont possibles à tout moment. Enfin, à l’instar du LEP, l’établissement bancaire peut vous remettre une carte de retrait pour un LDD Le guide des placements Ses caractéristiques• Minimum de versement : 15 € même si ce montant dépend de chaque établissement.• Versement mensuel : versement libre.• Plafond des dépôts : 6.000 € pouvant être dépassé par la seule capitalisation des intérêts.• Taux de rémunération : 2,25%.• Fiscalité : exonération d’impôts et de prélèvements sociaux. mais vous ne pouvez l’utiliser que dans des distributeurs de son réseau. Combien ça rapporte ? La rémunération du LDD est alignée sur celle du livret A. Elle s’établit ainsi à 2,25% depuis le 1 er février 2012, ce qui représente un taux compétitif car net d’impôt. Ce type de produit apparaît ainsi comme un complément idéal du livret A, notamment lorsque celui-ci est plafonné. Les intérêts sont totalement exonérés d’impôts et de prélèvements sociaux. Ils sont calculés par quinzaine et reversés sur le compte au 31 décembre chaque année.
Argent & Patrimoine 2 ème partie : L’épargne Le compte à terme, à négocier ! Placement plutôt méconnu du grand public, le compte à terme reste cependant fiable. Concrètement, vous prêtez de l’argent à votre banque, qui vous rémunère contre une rémunération sur laquelle vous vous accordez conjointement. Un fonctionnement à part Comme son nom l’indique, le CAT (compte à terme) est un compte à durée déterminée. Lors de l’ouverture, le contrat que vous signez avec votre banque indique sa durée, le montant (la somme d’argent déposée), la rémunération (taux d’intérêt) et la hauteur des pénalités en cas de remboursement des fonds avant l’échéance prévue (si vous retirez l’argent avant la fin de la durée spécifiée en amont). Le montant du CAT étant fixé à l’ouverture, il s’agit d’un versement unique et non d’un compte épargne où vous déposez et retirez de l’argent quand bon vous semble. Autre particularité : vous ne payez aucun frais de fonctionnement. Au niveau de la rémunération, qui est donc fixée en accord avec la banque, le CAT peut être à taux fixe (pendant toute la durée du contrat) ou progressif (taux augmentant au fil du temps, selon un calendrier établi à l’avance). Lorsque les taux d’intérêt sont bas, ce produit d’épargne n’est pas plus intéressant qu’un autre placement de court terme. Inversement, lorsque les taux à court terme sont élevés, il devient attractif. Quelle durée ? La durée est certes déterminée à l’avance mais elle est librement fixée en accord avec la banque. La durée minimale du CAT est Le guide des placements de 1 mois. Le contrat peut aussi prévoir une possibilité de renouvellement de la durée. Dans tous les cas, avec le compte à terme, tout doit être clair dès la signature du contrat ! Risque de pénalité Si vous devez débloquer vos fonds avant le terme du CAT, la banque applique des pénalités. Celles-ci peuvent prendre plusieurs formes : - la réduction du taux ; - l’application d’un taux réduit prédéfini à la signature du contrat. Par exemple, pour un CAT de 1 an avec un taux nominal de 3%, si vous retirez le fonds dans les 6 premiers mois, le taux descend à 1,5% et remonte à 2% si vous retirez les fonds entre le 6 ème et le 12 ème mois. Quelle fiscalité ? Les intérêts d’un compte à terme peuvent être : - soit déclarés avec vos autres revenus. Dans ce cas, ils sont imposés à votre taux marginal d’imposition ainsi qu’à la CSG et au prélèvement social (15,5% à partir du 1 er juillet 2012). Ne vous reste alors qu’à porter le montant brut de ces intérêts sur votre déclaration de revenus ; - soit soumis au prélèvement forfaitaire libératoire au taux global de 34,5% (imposition des intérêts de 19% et cotisations sociales de 15,5%). Cette solution est à privilégier si votre taux marginal d’imposition, majoré des prélèvements sociaux, est supérieur au taux du prélèvement forfaitaire. 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 1Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 2-3Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 4-5Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 6-7Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 8-9Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 10-11Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 12-13Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 14-15Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 16-17Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 18-19Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 20-21Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 22-23Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 24-25Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 26-27Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 28-29Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 30-31Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 32-33Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 34-35Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 36-37Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 38-39Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 40-41Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 42-43Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 44-45Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 46-47Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 48-49Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 50-51Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 52-53Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 54-55Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 56-57Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 58-59Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 60-61Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 62-63Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 64-65Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 66-67Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 68-69Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 70-71Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 72-73Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 74-75Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 76-77Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 78-79Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 80-81Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 82-83Argent & Patrimoine numéro 56 jui/aoû/sep 2012 Page 84