Architecture Canada n°9 2nd semestre 2010
Architecture Canada n°9 2nd semestre 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°9 de 2nd semestre 2010

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Naylor Canada

  • Format : (213 x 276) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 3,5 Mo

  • Dans ce numéro : l'excellence dans la conception des centres de justice.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
www.raic.org/2010 Editorial continued from page 14 being integrated. Buildings are for the ages. They are a refl ection of a community, and the values and aspirations it embraces. Judges must also focus on the individual case, and rights of immediate parties. They also think about ramifi cations for the larger community. Judicial decisions are also for the ages. Finally, the good architect seeks to capture the infinite within the finite, transcending the mathematical and material to provide a moment of delight, a glimpse of the infi nite. Judges experience a similar challenge. For the judge the equivalent is the quest for justice in what are deep structures of inequality. In Canada, the legal circumstances of those before a judge are often only a minor component of a much larger set of economic, social and cultural circumstances, most signifi cantly, the forces of race, gender, class and disability. In these circumstances it appears almost inevitable that injustice will overwhelm justice. The key word is – « almost. » Structures are not inevitable ; judges do have agency, moments of discretion, and opportunities for ingenuity and creativity. While judges cannot conjureup full blown justice, they may be able to deliver glimpses. What these glimpses turn out to be depends on each judge’s own jurisprudential aesthetic, and conception of the infi nite. ■ Richard Devlin is a Professor of Law and University Research Professor at Dalhousie University. Douglas Matthews is an Architect in private practice in Halifax, Nova Scotia. Create Ambiance with QuARTz Ambiance is an atmosphere for relaxation and opulence. Quality shower head manufacturers have brought light to a water source, QuARTz introduces light to the point of water exit. An optionalupgrade to a QuARTz shower channel is the LED light feature that is activated once the water is turned on and turns off seconds after the water flow stops. www.QuARTzbyACO.com (877) 226-4255 suite de la page 15 471946_ACO.indd 16 ■ THE 1ROYAL ARCHITECTURAL INSTITUTE OF CANADA/L’INSTITUT 4/8/10 ROYAL 1:20:53 D’ARCHITECTURE PM DU CANADA Éditorial Les architectes sont aux prises avec la relation entre le passé, le présent et le futur, et la tension entre la continuité et le changement. Cela pose un triple défi : une sensibilité au passé, pour assurer une certaine harmonie ; un engagement envers le présent, pour assurer l’originalité ; et un œil sur l’avenir, pour assurer la postérité. Dans notre système juridique basé sur les précédents, le passé a clairement la supériorité sur le présent. Tous les juges savent bien que le droit doit être stable sans faire du surplace. Les juges doivent donc être en mesure de développer leurs compétences en improvisation pour faciliter la continuité et le changement entre le passé, le présent et le futur. Les architectes se préoccupent des relations entre la personne et la collectivité. Soucieux de répondre aux désirs et aux besoins de leurs clients, les architectes sont également conscients du milieu dans lequel s’intègrent les bâtiments qu’ils conçoivent. Les bâtiments sont construits pour durer. Ils sont un refl et d’une collectivité et des valeurs et aspirations qui l’animent. Les juges doivent aussi se pencher sur la cause de la personne et les droits des parties immédiates. Ils tiennent également compte des ramifi - cations pour la collectivité élargie. Les décisions des juges ont aussi un caractère de durée dans le temps. Finalement, le bon architecte tente de capter l’infini dans le fini et de transcender le mathématique et le matériel pour offrir un moment de ravissement, un aperçu de l’infi ni. Les juges font face à un défi s emblable. Pour le juge, l’équivalent est la quête de justice au sein de structures profondes d’inégalité. Au Canada, le contexte juridique des personnes amenées en justice n’est souvent qu’une composante mineure d’un contexte économique, social et culturel élargi qui a souvent trait aux forces de la race, du sexe, de la classe et de l’incapacité. Dans un tel contexte, il semble presque inévitable que l’injustice l’emporte sur la justice. Le mot clé ici est le mot « presque ». Les structures ne sont pas inévitables ; les juges ont le mandat, les pouvoirs discrétionnaires et les possibilités de faire preuve d’ingéniosité et de créativité. Bien qu’ils ne peuvent recréer une justice à part entière, ils peuvent en fournir un aperçu. Tout cela dépend de la conception de la beauté jurisprudentielle et de l’infi ni propre à chacun d’entre eux. ■ Richard Devlin est professeur de droit et professeur de recherche universitaire à l’Université Dalhousie et Doublas Mattews est architecte en pratique privée à Halifax, en Nouvelle-Écosse.
INSIDE & OUT... BELDEN HAS THE PRODUCT FOR YOU. The Belden Brick Company provides products that offer : Belden’s products meet every project requirement. Whether you need products inside or out, Belden has set the standard of quality since 1885. Canton, OH/(330) 456-0031/www.beldenbrick.com An ISO 9001:2000 Registered Quality Management System



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :