Architecture Canada n°6 1er semestre 2009
Architecture Canada n°6 1er semestre 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de 1er semestre 2009

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Naylor Canada

  • Format : (213 x 276) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 3,5 Mo

  • Dans ce numéro : l'Institut royal d'architecture du Canada.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
www.raic.org/2009 Garaventa Wheelchair Lifts Inclined PlatformLifts Vertical PlatformLifts Portable Wheelchair Lifts Call today for your free Architect Binder 1-800-663-6556 www.garaventa.ca 401294_Garaventa.indd 1 9/29/08 8:39:50 AM CAN-CELL INDUSTRIES 1-800-661-5031• www.can-cell.com 330256 CAN-CELL IND. 1/4v FC p.24 SonaSpray « fc » and K-13 are also ideal for:• Auditoriums• Museums• Gymnasiums• Libraries• Movie Studios• Swimming Pools• Casinos• Convention Centres 388139_ECO.indd 24 ■ THE 1ROYAL ARCHITECTURAL INSTITUTE OF CANADA/L’INSTITUT 6/25/08 ROYAL 6:27:22 D’ARCHITECTURE 330256_CanCell.indd PM DU CANADA 1 7/12/07 4:31:15 PM
De plus, aucune eau potable n’est utilisée à des fins d’irrigation du sol puisque des aménagements paysagers indigènes (principalement de l’herbe) ont été privilégiés sur le site. Citadel High est aussi le premier bâtiment de la Nouvelle-Écosse dont toute la structure d’acier est apparente sans qu’il soit nécessaire de la recouvrir pour la protéger des incendies. Cela a été rendu possible grâce à un logiciel de simulation des incendies qui a démontré que cette alternative pouvait se conformer aux exigences normatives du code du bâtiment, explique George Cotaras. (Fowler Bauld & Mitchell est également la firme d’architectes qui a conçu, voilà maintenant trois ans, l’école secondaire Sir John A. Macdonald dans la banlieue d’Halifax, à Upper Tantallon. L’école a récemment obtenu la certifi cation LEED Canada Argent, devenant la première école à recevoir la certifi cation LEED dans cette province.) L’école Citadel High est un environnement sans fumée et sans parfum. Un guide oriente les membres du personnel afi n qu’ils puissent contrôler la qualité de l’air intérieur. Les mesures éducatives qui concernent le recyclage et la conservation de l’énergie sont abordées avec les enseignants et les étudiants chaque année, en septembre. George Cotaras mentionne que dans l’ensemble, la consommation énergétique du bâtiment est de 27 pour cent inférieure à celle d’un bâtiment semblable construit selon les exigences du Code modèle national de l’énergie pour les bâtiments. La solution se trouve dans les détails à Mirabel Au Québec, une autre école secondaire, qui devrait être terminée en novembre, convoite la certifi cation LEED Argent. En construction depuis août 2007, l’école secondaire de Mirabel deviendrait ainsi la première école sur la Rive-Nord de Montréal à obtenir une telle certifi cation. Pour répondre aux exigences de la certifi cation LEED, le consortium d’architectes Jean-Marc Coursol, Hébert-Zurita et Tremblay L’Écuyer, en collaboration avec les firmes de génie-conseil LBHA et CIMA+, ont doté le bâtiment d’un système de chauffage géothermique central qui intègre des composantes intelligentes, en plus d’une enveloppe de LE GROUPE JEAN-MARC-COURSOL, HÉBERT-ZURITA, TREMBLAY L’ÉCUYER ARCHITECTES École secondaire de Mirabel bâtiment à haute performance à la fi ne pointe, explique Maxime-KarlGilbert, directeur du développement durable chez Tremblay L’Écuyer Architectes Associés. Cette école de la commission scolaire de la Rivière-du-Nord pourra accueillir 850 étudiants. L’édifi ce de 9 000 mètres carrés s’élève sur trois étages et est orienté dans un axe est-ouest afi n de tirer profi t de la lumière naturelle. Des pompes à chaleur géothermiques puisent dans le sol l’énergie nécessaire pour chauffer ou climatiser le bâtiment tout au long de l’année. Une chaudière au gaz naturel à haute effi cacité est utilisée pour la condensation lors des heures de pointe tandis qu’une chaudière électrique est utilisée pour le chauffage lors des heures creuses. Un accumulateur thermique emmagasine l’énergie quand les tarifs sont avantageux. Entre-temps, un capteur de gaz carbonique module l’air frais qui pénètre dans le bâtiment en fonction du nombre d’occupants qui se trouvent à l’intérieur du bâtiment, à n’importe quel moment de la journée. Une roue thermique récupère l’énergie de l’air « usé » pour préchauffer l’air frais qui circulera dans l’école, explique Maxime-KarlGilbert, qui détient un baccalauréat en architecture de l’Université de Montréal. Des volets motorisés dans les conduits de ventilation dirigent l’air vers les locaux occupés et réduisent le débit dans les pièces vacantes. Un système informatisé de gestion des immeubles a également été implanté pour Des écoles à haute performance contrôler la température. « L’hiver, la température des salles de classe peut être programmée de manière à économiser l’énergie en réduisant le chauffage durant la nuit et en l’augmentant le matin venu, lorsque les étudiants reviennent en classe », explique Maxime-KarlGilbert. De plus, des détecteurs de présence éteignent les lumières lorsqu’un local est inoccupé. Des toilettes et des urinoirs à faible débit ont aussi été installés, permettant d’économiser la consommation d’eau. Maxime-KarlGilbert ajoute que les murs extérieurs ont été construits avec des coffrages isolants pour garantir la meilleure isolation possible et que l’équipe d’architectes a choisi un revêtement d’étanchéité en PVC blanc qui refl ète un maximum de rayonnement solaire et évite ainsi que ne soit surchauffé l’intérieur du bâtiment. En outre, l’ensemble du bâtiment a été doté d’un vitrage à haute effi cacité et l’agora située du côté sud a été munie de pare-soleil. Pour minimiser les impacts sur le milieu environnant – et obtenir une certifi cation LEED – d’autres mesures ont été adoptées, notamment l’identifi cation d’une zone dédiée au recyclage et l’utilisation de matériaux recyclés pour la construction du bâtiment. Au bout du compte, l’effi cacité énergétique de l’école secondaire de Mirabel sera de 43 pour cent supérieure à la norme établie par le Code modèle national de l’énergie pour les bâtiments. THE ROYAL ARCHITECTURAL INSTITUTE OF CANADA/L’INSTITUT ROYAL D’ARCHITECTURE DU CANADA ■ 25 www.raic.org/2009



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 1Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 2-3Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 4-5Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 6-7Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 8-9Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 10-11Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 12-13Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 14-15Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 16-17Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 18-19Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 20-21Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 22-23Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 24-25Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 26-27Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 28-29Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 30-31Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 32-33Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 34-35Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 36-37Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 38-39Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 40-41Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 42-43Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 44-45Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 46-47Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 48-49Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 50-51Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 52