Architecture Canada n°6 1er semestre 2009
Architecture Canada n°6 1er semestre 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de 1er semestre 2009

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Naylor Canada

  • Format : (213 x 276) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 3,5 Mo

  • Dans ce numéro : l'Institut royal d'architecture du Canada.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
www.raic.org/2009 Des écoles à haute performance D’un océan à l’autre, les architectes conçoivent des écoles à haute performance par Christopher Guly Dans toutes les écoles du Canada, les élèves apprennent l’importance de la durabilité de l’environnement. Comme les meilleures leçons sont celles que l’on tire de l’expérience, les architectes s’efforcent de concevoir des écoles éconergétiques et économiques qui offrent des milieux d’apprentissage sains à nos enfants et adolescents. L’innovation au service de la durabilité à Halifax Sur la côte Est, l’une des écoles les plus récentes de la Nouvelle-Écosse n’est alimentée par aucun combustible. Elle vise à obtenir la certifi cation Argent du Leadership in Energy and Environmental Design (LEED) Canada, octroyée par le Conseil du bâtiment durable du Canada. La Citadel High School, dont la construction a remplacé deux écoles secondaires du centre-ville d’Halifax, a ouvert ses portes en septembre 2007. Situé au pied du site historique de la Citadelle, le bâtiment d’une valeur de 25 millions $ compte 18 450 mètres carrés, a une longueur équivalente à près de trois terrains de football et peut accueillir plus de 1 200 étudiants. L’édifi ce possède deux gymnases, dont l’un est exploité par la municipalité à titre de centre communautaire. De plus, une salle de spectacles de 800 places pourra être aménagée ultérieurement puisqu’un espace a été réservé à cette fin. Citadel High n’utilise aucun combustible fossile, affirme George Cotaras, MRAIC, viceprésident et directeur général de Fowler Bauld & Mitchell à Halifax, la firme qui a dirigé l’équipe de conception du projet en collaboration avec Fellows & Company Ltd. de Fredericton. « Le système de chauffage de l’école est alimenté par la vapeur émise par le Queen Elizabeth II Health Sciences Centre, situé à proximité », précise George Cotaras. L’hôpital provincial situé à deux coins de rue de l’école (construit par le gouvernement provincial ; le ministère des Transports et du Renouvellement des infrastructures de la Nouvelle-Écosse), avait accepté de vendre le surplus de vapeur qu’il produisait à Citadel High à un prix fort avantageux, explique-t-il. « À l’époque, c’était comme si nous achetions de l’huile de chauffage à 23 cents le litre. » La vapeur est désormais acheminée directement à l’école grâce à une conduite souterraine la reliant à l’hôpital. Les jours de grand froid, Citadel High est gardée au chaud grâce à un système de chauffage par rayonnement par le sol. Les récupérateurs de chaleur captent 67 pour cent de la chaleur contenue dans l’air d’extraction et la transfèrent ensuite dans l’air de ventilation provenant de l’extérieur. L’école n’utilise aucun combustible fossile, aucun gaz – même pour les laboratoires de science. « Les élèves utilisent des brûleurs électriques Bunsen », mentionne George Cotaras. Sur le plan de la conservation de l’énergie, les murs ont été isolés de manière à réduire les pertes de chaleur de 18 à 34 pour cent (selon leur emplacement) de plus que les normes du Code modèle national de l’énergie pour les bâtiments. L’isolation du toit a, quant à elle, permis de réduire la perte de chaleur de l’ordre de 20 à 44 pour cent de plus que ce qui est requis par le code. 22 ■ THE ROYAL ARCHITECTURAL INSTITUTE OF CANADA/L’INSTITUT ROYAL D’ARCHITECTURE DU CANADA Toutes les fenêtres de l’école sont munies de vitrages à sélectivité spectrale qui perdent 10 à 26 pour cent moins de chaleur tout en réduisant la chaleur thermique qui pénètre dans le bâtiment. En outre, la toiture blanche qui couvre presque la totalité de Citadel High refl ète la lumière et la chaleur et a la capacité de libérer rapidement l’énergie thermique emmagasinée, ce qui réduit considérablement les charges de conditionnement de l’air et, subséquemment, les besoins énergétiques. En plus d’offrir un coup d’œil esthétique, le toit vert situé au-dessus de la cafétéria réduit et traite l’écoulement des eaux de ruissellement et diminue les charges de conditionnement de l’air. Dans l’ensemble du bâtiment, des détecteurs de présence contrôlent l’éclairage des FOWLER BAULD & MITCHELL LTD. | PHOTO : KEN KAM
3 4 salles de classe en éteignant automatiquement les lu-mières lorsqu’un local est inoccupé. Pour maximiser la lumière naturelle dans les salles de classe tout en évitant qu’elles ne soient surchauffées par les rayons du soleil, des fi lms translucides ont été installés sur les fenêtres du côté ouest de l’école. Une place de choix a été accordée aux matériaux recyclés lors de la conception du bâtiment, tels que les panneaux de gypse et les structures d’acier, constitués respectivement de 85 et 80 pour cent de matériaux recyclés. Selon George Cotaras, l’utilisation de matériaux recyclés évite d’opter pour des produits manufacturiers industriels dont la production énergivore émet une grande quantité de gaz à effets de serre. Les concepteurs de la Citadel High ont également privilégié des peintures, des adhésifs et des produits d’étanchéité à faibles émissions, en plus d’opter pour des matériaux de construction tels que des panneaux de contreplaqué sans additif d’urée formaldéhyde pour les murs et le mobilier – ce qui améliore la qualité de l’air intérieur. En outre, un emplacement a été désigné dans l’école pour la collecte, le tri et l’entreposage des matériaux : papier recyclé, carton ondulé, vitre, plastiques, métaux et matériaux compostables. Ces déchets solides sont ainsi détournés des sites d’enfouissement, tels que le furent 90 pour cent des déchets générés lors de la construction. Citadel High a aussi récupéré des matériaux des deux anciennes écoles secondaires (des Des écoles à haute performance 1 1 Citadel High School – élévation ouest | 2 Citadel High School – bibliothèque | 3 Citadel High School – gymnase (blocs de verre recyclés) | 4 Citadel High School – gymnase médaillons de pierre de l’école Queen Elizabeth et de la pierre extérieure de l’école Saint Patrick) ainsi que du campus Bell Road du Nova Scotia Community College, qui s’érigeait autrefois sur le site. En effet, la brique de verre installée dans les nouveaux gymnases et les portes de bois vitrées qui se trouvent à l’entrée de la bibliothèque proviennent de cet ancien campus. L’école a également adopté diverses mesures pour économiser l’eau. L’eau de pluie est captée du toit, emmagasinée dans un réservoir souterrain et utilisée pour actionner la chasse des toilettes. Grâce à cette seule mesure, Citadel High estime qu’elle économise environ 1,2 million de litres d’eau par année. Des urinoirs sans eau ont aussi été installés, épargnant plus ou moins 980 000 litres d’eau annuellement. THE ROYAL ARCHITECTURAL INSTITUTE OF CANADA/L’INSTITUT ROYAL D’ARCHITECTURE DU CANADA ■ 23 2 FOWLER BAULD & MITCHELL LTD. | PHOTOS : FB & M LTD. www.raic.org/2009



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 1Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 2-3Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 4-5Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 6-7Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 8-9Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 10-11Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 12-13Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 14-15Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 16-17Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 18-19Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 20-21Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 22-23Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 24-25Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 26-27Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 28-29Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 30-31Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 32-33Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 34-35Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 36-37Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 38-39Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 40-41Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 42-43Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 44-45Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 46-47Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 48-49Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 50-51Architecture Canada numéro 6 1er semestre 2009 Page 52