Architecture Canada n°5 2nd semestre 2008
Architecture Canada n°5 2nd semestre 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de 2nd semestre 2008

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Naylor Canada

  • Format : (213 x 276) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 4,3 Mo

  • Dans ce numéro : les bâtiments à haute performance atteignent de nouveaux sommets.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
to learnmore, visit : 1-866-661-2351 creating better environments It is time... for a change.
Ci-dessus et à droite : Le Centre des opérations de la réserve de parc national des Îles-Gulf en Colombie- Britannique vaste espace de restauration pour garder les gens à l’intérieur, mais elle voulait plutôt que les gens sortent du bâtiment et fréquentent les rues du centre-ville de Winnipeg, ses commerces et ses restaurants – voire même qu’ils y vivent. « Un bâtiment à lui seul ne peut changer tout son environnement, mais il peut faire une grande différence », ajoute l’architecte. « La présence de 2 000 personnes au centre-ville de Winnipeg aura des avantages énormes sur le plan de la revitalisation urbaine. « On s’attend à recevoir bien des plaintes quand les gens commenceront à payer pour stationner leur voiture ou seront mécontents d’utiliser les transports en commun, mais cela fait partie du changement urbain. On prévoit aussi que bien des jeunes employés de Manitoba Hydrovivront au centre-ville pour se rapprocher de leur travail. » Par ailleurs, les employés auront maintes occasions de socialiser au travail. La plupart des aires de travail sont ouvertes et les réunions de personnel peuvent se tenir dans les atriums. ARCHITECTE : LARRY MCFARLAND ARCHITECTS LTD./2006 DEREK LEPPER Le bâtiment est structuré en « quartiers de travail » de trois étages. Deux d’entre eux sont desservis par un des atriums sud – que l’on appelle les poumons du bâtiment et qui font partie du système de ventilation naturelle. Le nouveau siège social de Manitoba Hydroatteint cinq objectifs, selon l’architecte Kuwabara. Il crée un environnement de travail sain, productif et durable qui réduira de 60 pour cent la consommation d’énergie et obtiendra la certifi cation LEED Or – si ne n’est la certifi cation LEED Platine visée. Le projet est également le fruit d’une architecture intégrée, à la grandeur du bâtiment, à différentes échelles et du niveau de la rue jusqu’à la toiture. Il a également atteint un haut niveau d’intégration urbaine qui contribuera à revitaliser le centre-ville. Il représentera un bon investissement fi nancier et procurera de nombreux avantages à Manitoba Hydrosur le plan du confort, de l’exploitation et de l’entretien. Comme Bruce Kuwabara l’a dit au magazine allemand XIA IntelligenteArchitektur un peu plus tôt cette année : « Le processus de conception intégrée a joué un rôle essentiel et a stimulé la créativité et l’innovation chez tous les intervenants. Il a fallu utiliser des outils de pointe pour modéliser et explorer diverses solutions et développer des concepts avant-gardistes, notamment en ce qui a trait à l’éclairage naturel, aux chauffage et refroidissement par rayonnement, aux systèmes géothermiques, aux fenêtres ouvrantes, à la ventilation hybride, au mur rideau à haute performance et à l’enveloppe du bâtiment. » Manitoba Hydroa établi un cadre de fi nancement échelonné sur 60 ans. « La majorité des promoteurs cherchent à récupérer leurs coûts sur une période beaucoup ARCHITECTE : LARRY MCFARLAND ARCHITECTS LTD./2006 DEREK LEPPER Les bâtiments à haute performance moins longue, mais il ne faut pas raisonner ainsi », explique Kuwabara. « Sur une période de 60 ans, les avantages de la durabilité l’emportent de loin sur les coûts de capital ou d’exploitation. » On s’attend à ce que le nouveau bâtiment permette à la société d’État d’économiser environ 15 millions de dollars par année en coûts d’exploitation. Ce montant inclut l’économie de sept millions sur les coûts de location annuels découlant de la réunifi cation des douze bureaux satellites sous un même toit. « Manitoba Hydroa joué un rôle actif dans ce projet », conclut l’architecte « et dès le début, la société a placé l’utilisateur – l’employé de l’entreprise – au cœur de la vie du bâtiment. » S’intégrer à son milieu Parcs Canada peut maintenant s’enorgueillir de posséder, sur la côte ouest, l’un des bâtiments les plus perfectionnés du Canada sur le plan écologique, le Centre des opérations de la réserve de parc national des Îles-Gulf, en Colombie-Britannique. Situé sur l’île de Vancouver, à Sidney (C.-B.), le bâtiment de trois étages est entré dans les annales peu après son ouverture en 2005, car il est devenu le premier bâtiment canadien à obtenir la certifi cation LEED Platine et le premier bâtiment du gouvernement fédéral a obtenir une certifi cation LEED Or ou plus élevée, comme le demande le ministère des Travaux publics et Services gouvernementaux du Canada. En 2007, le Centre d’opérations a également reçu le premier prix d’excellence accordé par l’IRAC dans la catégorie « Bâtiments écologiques ». « Le projet a démontré clairement comment le processus de conception a permis de bien intégrer les divers principes de conception durable, à savoir, l’aménagement écologique du site, l’utilisation effi cace de l’eau, l’effi cacité énergétique et l’utilisation d’énergies renouvelables, la conservation des matériaux et ressources et la qualité des environnements intérieurs », a déclaré l’architecte Neil Munro, FRAIC, membre du jury de ce prix d’excellence de l’IRAC. Sur une base annuelle, le bâtiment devrait diminuer de 75 pour cent les coûts énergétiques et de 49 pour cent l’intensité énergétique. Neil Munro fait l’éloge de l’architecte concepteur du projet, Ron Kato, MRAIC, du bureau de Vancouver de Larry McFarland Architects Ltd., qui « a su tirer parti de la lumière du jour, de la THE ROYAL ARCHITECTURAL INSTITUTE OF CANADA/L’INSTITUT ROYAL D’ARCHITECTURE DU CANADA ■ 25 www.raic.org/2008



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 1Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 2-3Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 4-5Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 6-7Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 8-9Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 10-11Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 12-13Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 14-15Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 16-17Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 18-19Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 20-21Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 22-23Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 24-25Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 26-27Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 28-29Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 30-31Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 32-33Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 34-35Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 36-37Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 38-39Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 40-41Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 42-43Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 44-45Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 46-47Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 48-49Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 50-51Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 52-53Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 54-55Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 56-57Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 58-59Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 60