Architecture Canada n°5 2nd semestre 2008
Architecture Canada n°5 2nd semestre 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de 2nd semestre 2008

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Naylor Canada

  • Format : (213 x 276) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 4,3 Mo

  • Dans ce numéro : les bâtiments à haute performance atteignent de nouveaux sommets.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 9 8 7 6 5 4 3 2 Revit software, purpose built for BIM, along with industry leading analysis partners, give users the ability to see how a building will behave in reality, and minimize its structural reaction to an earthquake, before ever breaking ground. The world is rocked by over 100 damage-causing earthquakes each year, at enormous social and economic cost. Analysis and animation of a design’s response to destructive forces gives users the knowledge that even their most adventurous designs can stand tall in the face of extreme forces of nature. HOW BIM CAN HELP THIS BUILDING SURVIVE A 6.8 BEFORE IT’S BUILT. autodesk.com/PowerofBIM Autodesk and Revit are registered trademarks or trademarks of Autodesk, Inc., in the USA and/or other countries. All other brand names, product names, or trademarks belong to their respective holders. Autodesk reserves the right to alter product offerings and specifi cations at any time without notice, and is not responsible for typographical or graphical errors that may appear in this document. 2008 Autodesk, Inc. All rights reserved.
IRAC – Le principal porte-parole du milieu de l’architecture au Canada ! FFondé en 1907, l’Institut royal d’architecture du Canada (IRAC) est une association nationale à adhésion volontaire. Il représente près de 3 700 architectes provenant de toutes les régions du pays, ainsi que des professeurs et des diplômés des écoles d’architecture agréées du Canada. L’IRAC offre le cadre national au développement et à la reconnaissance de l’excellence en architecture. Vision Faire mieux connaître et apprécier la contribution de l’architecture à la prospérité matérielle et au développement culturel du Canada. Mission• Affirmer l’importance de l’architecture ; • Célébrer la richesse et la diversité de l’architecture au Canada ; • Aider les architectes à atteindre l’excellence. L’Institut royal d’architecture du Canada est le principal porte-parole de l’architecture au Canada. Valeurs Intégrité – l’IRAC mène toutes ses activités selon les normes éthiques et professionnelles les plus élevées ; Responsabilité environnementale – l’IRAC fait activement la promotion de la conception durable et exerce ses activités dans le plus grand respect possible de l’environnement ; Inclusivité – l’IRAC agit comme un rassembleur. Tous les employés et les programmes de l’IRAC visent à en faire un lieu permanent de convergence pour les étudiants et les stagiaires en architecture, les architectes en exercice et les retraités ainsi que les organisations professionnelles au Canada ; Efficacité – les programmes de l’IRAC sont conçus et mis en œuvre avec des objectifs clairs et mesurables. Ils procurent des avantages aux membres, valorisent la profession et améliorent la qualité de l’environnement bâti au Canada. Membres Les effectifs de l’IRAC se composent d’architectes, de diplômés en architecture, de stagiaires et de professeurs à temps plein des écoles universitaires d’architecture. Un architecte qui réside à l’extérieur du Canada peut s’inscrire à l’IRAC à titre d’associé international. Celui qui est diplômé de l’étranger et qui réside au Canada peut quant à lui présenter une demande spéciale d’être reconnu à titre de membre à part entière. Un étudiant inscrit à temps plein dans un programme d’architecture d’une école universitaire d’architecture agréée ou dans le programme Syllabus de l’IRAC peut s’inscrire à titre d’étudiant associé. En outre, les personnes physiques ou morales qui œuvrent dans l’industrie du design et de la construction et qui ont des liens avec le milieu de l’architecture peuvent s’inscrire à titre de membres affiliés. Parmi les avantages de l’adhésion à l’IRAC : • L’autorisation, pour les membres à part entière, d’utiliser la mention MIRAC (membre de l’Institut royal d’architecture du Canada) ou FIRAC (fellow de l’Institut royal d’architecture du Canada).• L’accès à des programmes de perfectionnement professionnel de qualité, la participation à des comités ou groupes de travail de l’IRAC et à des activités IRAC internationales (p. ex. : Marmomacc et groupes de travail de l’UIA).• L’inscription au répertoire national en ligne et au répertoire imprimé des membres de l’IRAC.• Le bulletin électronique mensuel qui offre l’information la plus récente sur la profession, à la grandeur du pays.• La mission de l’IRAC porte en partie sur le « développement de l’excellence » et l’organisme s’en acquitte par l’élaboration d’outils d’aide à la pratique et d’activités de perfectionnement professionnel. Aide à la pratique L’IRAC offre divers documents conçus pour aider les architectes dans l’exercice quotidien de leur profession, notamment : • le Manuel canadien de pratique de l’architecture et ses mises à jour régulières ; • les documents contractuels normalisés, tels que le Document Six – la formule canadienne normalisée de contrat entre client et architecte et d’autres types de documents contractuels ; • la vente et la distribution de documents de l’industrie préparés par le Comité canadien des documents de construction (CCDC), de livres et de divers autres documents, de même que du Devis directeur national. Perfectionnement professionnel L’IRAC est déterminé à élaborer un programme de perfectionnement professionnel de qualité et à assurer, dans la mesure du possible, que tous les cours offerts soient reconnus par les ordres provinciaux et territoriaux d’architectes, dans le cadre de leurs programmes de formation continue obligatoire, et par l’American Institute of Architects. Jusqu’à maintenant, l’IRAC a élaboré et présenté neuf cours de la série sur le développement durable des bâtiments au Canada, allant du cours DDBC 101 – Principes de développement durable pour la conception de bâtiments, jusqu’au cours DDBC 305 – Plus que verdir : adapter, restaurer et régénérer. En 2007, l’IRAC a présenté un cours sur la réalisation de projet intégrée grâce à la modélisation des données du bâtiment (BIM). Un Canada plus vert L’IRAC a toujours joué un rôle de chef de fi le pour ce qui est d’améliorer la durabilité de l’environnement bâti. Il a participé à la création du Conseil du bâtiment durable du Canada ; il a élaboré le premier cours de la série Développement durable des bâtiments au Canada (DDBC), à l’intention des architectes, il y a déjà près de cinq ans ; il a insisté sur l’importance du coût sur le cycle de vie et sur les façons de sensibiliser les propriétaires immobiliers afi n qu’ils tiennent compte des coûts d’exploitation et d’entretien à long terme lorsqu’ils prennent des décisions relatives à la conception et à la gestion de leurs immeubles. L’IRAC participe au Défi 2030 – une initiative mondiale qui vise dès maintenant la réduction de 50 pour cent des émissions de gaz à effet de serre et de la consommation énergétique de tous les nouveaux bâtiments et des bâtiments faisant l’objet de rénovations majeures. L’objectif ultime du Défi est d’assurer la neutralité en carbone de tous ces bâtiments d’ici 2030 – c’est-à-dire que tous ces bâtiments produisent autant d’énergie qu’ils en consomment. www.raic.org THE ROYAL ARCHITECTURAL INSTITUTE OF CANADA/L’INSTITUT ROYAL D’ARCHITECTURE DU CANADA ■ 11 www.raic.org/2008



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 1Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 2-3Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 4-5Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 6-7Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 8-9Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 10-11Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 12-13Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 14-15Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 16-17Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 18-19Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 20-21Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 22-23Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 24-25Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 26-27Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 28-29Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 30-31Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 32-33Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 34-35Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 36-37Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 38-39Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 40-41Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 42-43Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 44-45Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 46-47Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 48-49Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 50-51Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 52-53Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 54-55Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 56-57Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 58-59Architecture Canada numéro 5 2nd semestre 2008 Page 60