Architecture Canada n°4 1er semestre 2008
Architecture Canada n°4 1er semestre 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de 1er semestre 2008

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Naylor Canada

  • Format : (213 x 276) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 3,0 Mo

  • Dans ce numéro : raviver l'économie des collectivités.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
www.raic.org/2008 La revitalisation durables, le Water Centre jouit entièrement de la lumière du jour et atteint plusieurs objectifs relatifs à des normes mesurables : • réduction de 58 pour cent de la consommation d’énergie, ce qui représente une économie de 108 000 $ par année ; • une réduction de 59 pour cent de la consommation d’eau ; • une réduction de 72 pour cent des eaux usées ; • un taux de 95 pour cent de recyclage des matériaux de construction en excès détournés du site d’enfouissement ; 336253 Trex Decking 1/2v• une réduction de 800 tonnes métriques des émissions de dioxyde de carbone, l’équivalent d’environ 430 ballons à air chaud gonflés à bloc. Pour atteindre de tels objectifs, l’équipe de conception a dû faire preuve d’innovation. Par exemple, on a installé des systèmes à refroidissement par rayonnement dans les dalles de plafond, de concert avec un système de ventilation sous le plancher. Les appareils de traitement d’air utilisent le refroidissement par évaporation pour minimiser le refroidissement Made from reclaimedmaterials (plastic shopping sacks & hardwood furniture trims) Tested To Last 72 years (12 years in a weatherometer) Canadian Building Code approved (CCMC 13125-R) For more information please contact : Cliff Taylor Western Canada 780-984-0637 Jason Gulliver Eastern Canada 800-268-5095 32 ■ THE ROYAL ARCHITECTURAL INSTITUTE OF CANADA/L’INSTITUT ROYAL D’ARCHITECTURE DU CANADA 336253_trex.indd 1 7/10/07 9:05:16 PM mécanique. Les appareils de traitement d’air facilitent aussi la récupération de la chaleur. Ces mesures permettent d’ajuster manuellement la quantité d’air traitée par les systèmes de chauffage et de climatisation. Par ailleurs, les eaux pluviales qui proviennent de la toiture sont recueillies et servent à l’irrigation des plantations. Toutes les toilettes sont alimentées en eau recyclée. On a utilisé plus de 700 000 kilogrammes d’acier d’armature recyclé. L’édifice municipal comporte également plusieurs éléments esthétiques qui l’égaient. L’aluminium galvanisé utilisé comme revêtement réfléchit la lumière et le motif bleu-vert du mur rideau en verre de la façade sud rappelle le « miroitement de l’eau ». Le Water Centre est le plus grand édifice à bureaux durable de Calgary jusqu’à maintenant. Sa conception a été confiée à des spécialistes, explique l’ingénieur Russ Golightly, le gestionnaire de projets municipal pour les bâtiments durables, qui est aussi un professionnel agréé LEED. « Nous avons favorisé l’expression de l’architecture en laissant les professionnels rémunérés s’exprimer sur ce qui était nécessaire », dit-il. « Généralement, les architectes se basent sur l’opinion de leurs clients, et mon client, la ville, se serait attendu à ce que nous lui construisions une tour de dix étages ou une grande boîte de cinq étages. » Les architectes qui ont participé au projet qui s’est échelonné sur quatre ans ont bien apprécié l’approche de Golightly. « C’était un client extraordinaire », dit Jeremy Sturgess, FRAIC, l’associé principal de Sturgess Architecture. « Russ Golightly a fait montre d’une grande sagesse et nous n’aurions pas progressé autant sans lui. » Sturgess qualifie la conception du Water Centre de processus collaboratif et fait l’éloge du personnel des services hydrauliques de la ville de Calgary qui a adhéré à la vision architecturale et s’en est fait l’ardent défenseur. Il ajoute que l’entrepreneur du projet, la Dominion Construction, a pleinement adhéré à l’approche durable du bâtiment. « L’entrepreneur devait recycler les déchets de construction sur le site et cela ne l’a pas ralenti, mais au contraire, l’a convaincu davantage de participer à l’effort. »
Revitalisation de la ville de Québec Pendant que des structures historiques sont restaurées à Halifax et que des bâtiments durables parsèment le paysage de Calgary, la ville de Québec entreprend un projet de revitalisation à long terme de son centre-ville. C’est ainsi que le quartier Saint-Roch, quartier animé de la classe ouvrière au 19 e siècle, qui comprenait une tannerie, une scierie et une fabrique de corsets, et qui était devenu au fil des ans l’un des quartiers les plus durs de la ville de Québec, a été transformé en un quartier dynamique dévolu aux arts et à la culture, dans le cadre d’un important programme de renouvellement urbain, nommé RevitalisAction, mis en œuvre par la ville en 1992. L’ancien maire de la ville de Québec, Jean- Paul L’Allier, qui a été en poste pendant quatre mandats, a été l’instigateur de cette stratégie de revitalisation. Il s’est opposé au projet de son prédécesseur d’aménager le quartier Saint- Roch selon le modèle du « centre-ville américain traditionnel avec centres d’achats », nous dit ARCHITECTE : GROUPE CARDINAL HARDY/PHOTO : CLAUDEL HUOT 339755 distribution experts. Tate Access 1/2h La revitalisation A New Link to Strengthen the Chain... Tate is the largest manufacturer of access floors in North America. Tate has 45 years of access floor industry experience. Tate performs rigorous product and manufacturing quality inspections. Experienced underfloor service Tate offers the most comprehensive product line in the industry. Tate ASP provides a level of quality, service and support to the access floor supply chain that has never been available. Created through the acquisition of ASPmaxcess by industry leader Tate Access Floors, Tate ASP has unsurpassed capabilities to meet any job requirement. For more information about Tate ASP and our products visit www.tateasp.com or e-mail us at info@tateasp.com. ASP has over 30 years of access floor experience in Canada. ASP offers an expert network of local dealers and support staff in Canada. THE ROYAL ARCHITECTURAL INSTITUTE OF CANADA/L’INSTITUT ROYAL D’ARCHITECTURE DU CANADA ■ 33 339755_Tate.indd 1 7/19/07 11:38:25 PM www.raic.org/2008



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 1Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 2-3Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 4-5Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 6-7Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 8-9Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 10-11Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 12-13Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 14-15Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 16-17Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 18-19Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 20-21Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 22-23Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 24-25Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 26-27Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 28-29Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 30-31Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 32-33Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 34-35Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 36-37Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 38-39Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 40-41Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 42-43Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 44-45Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 46-47Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 48-49Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 50-51Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 52