Architecture Canada n°4 1er semestre 2008
Architecture Canada n°4 1er semestre 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de 1er semestre 2008

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Naylor Canada

  • Format : (213 x 276) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 3,0 Mo

  • Dans ce numéro : raviver l'économie des collectivités.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
www.raic.org/2008 La revitalisation La restauration, les bâtiments durables et la revitalisation urbaine dynamisent l’économie des collectivités par Christopher Guly Halifax – récupération d’un élément historique du Canada En contribuant à la mise en valeur d’un élément historique important du Canada, la firme Lydon Lynch Architects Ltd. a elle aussi marqué l’histoire. Ce bureau d’architectes d’Halifax a dirigé la conception et la rénovation du centre d’interprétation du Pier 21, un site historique national considéré comme l’une des « sept merveilles » du Canada, selon un sondage national réalisé par la CBC il y a quelques mois. Le Pier 21 est même le seul bâtiment inscrit à cette liste où il côtoie des merveilles de la nature comme les chutes Niagara, les montagnes Rocheuses et les ciels des Prairies. « Pour les architectes, il y a de quoi être fiers ! », nous dit Andy Lynch, FRAIC, un associé principal du bureau. « Il faut dire que bien des citoyens du pays ont un lien émotif avec ce bâtiment. » En 2001, Attractions Canada a d’ailleurs remis au Pier 21 le prix de la « meilleure nouvelle attraction » au pays. De 1928 à 1971, le Pier 21 a été l’« Ellis Island » du Canada, la porte d’entrée de plus d’un million d’immigrants, de réfugiés, de troupes, d’évacués de guerre, de personnes déplacées, d’épouses de guerre et de leurs enfants. Durant la Deuxième Guerre mondiale, un demi-million de Canadiens ont transité par le Pier 21 pour aller servir outre-mer. En 1999, ce dernier lieu côtier d’accueil des immigrants au Canada a rouvert ses portes à la suite d’une remise en état de 10 millions de dollars subventionnée par le gouvernement fédéral et le secteur privé, dans lequel Lydon Lynch a joué un rôle majeur. Le bureau a conçu et rénové les espaces d’exposition de 5 574 mètres carrés à l’intérieur des hangars historiques du Pier 21, sur le front de mer d’Halifax. Occupant des portions des quais 21 et 22, le projet comprend un pavillon d’accueil central ; une salle d’exposition sur l’immigration qui abrite un théâtre multimédia et divers artéfacts ; une aire de spectacles multiculturels et une boutique de cadeaux. La salle d’exposition Rudolph P.Bratty Hall – la pièce centrale du Pier 21 – présente des expositions multimédias qui illustrent le parcours des immigrants, allant de leur voyage transatlantique, à leur arrivée à la porte d’entrée du Canada et à leur transfert vers leur destination finale ailleurs dans le pays. Le hall patrimonial KennethC. Rowe, où sont présentés des spectacles multiculturels, comporte une scène surélevée entièrement équipée et dotée de systèmes d’acoustique, d’éclairage et de son de qualité professionnelle. Des fenêtres pleine hauteur donnent sur le port d’Halifax et un plafond en voûte s’élève de cinq à neuf mètres. On a récemment ajouté un centre de recherche et une galerie de 464 mètres carrés, la Harbourside Gallery, qui accueillera des expositions spéciales ou itinérantes sur des thèmes liés à l’immigration canadienne et à l’édification de la nation. 24 ■ THE ROYAL ARCHITECTURAL INSTITUTE OF CANADA/L’INSTITUT ROYAL D’ARCHITECTURE DU CANADA À long terme, on prévoit faire du Pier 21 le musée national de l’immigration, vu le rôle du site où sont arrivés et d’où sont partis nombre de nouveaux arrivants et de Canadiens pendant tant d’années. « On a raconté des millions d’histoires sur l’importance du Pier 21 dans la vie des gens – c’est comme si les murs pouvaient parler », explique Lynch. Son propre père
s’y est embarqué pour aller servir outre-mer durant la Deuxième Guerre mondiale et y est revenu quelques années plus tard. « Le Pier 21, c’est plus une question d’histoire que d’architecture – notre rôle s’inscrivait plutôt en périphérie. « Notre intervention portait sur les entrepôts existants en front de mer, qui ont joué un rôle d’accueil important auprès de millions de personnes pendant des années. « Il y a très peu de nouvelle architecture. Nous avons simplement travaillé avec ce qui existait. » En contribuant à la préservation et à la mise en valeur de l’un des lieux historiques les plus précieux, Lydon Lynch a joué un rôle majeur dans la revitalisation de l’extrémité sud du front « Nous voulions offrir aux artistes le meilleur endroit de la province pour établir un dialogue entre l’eau et le bâtiment. » ARCHITECTE : LYDON LYNCH ARCHITECTS LTD. ARCHITECTE : LYDON LYNCH ARCHITECTS LTD. de mer d’Halifax – un secteur qui longe les quais 20 à 23, connu sous le nom de Seaport. La firme MacKay-Lyons Sweetapple (MLS) Architects Ltd. a aussi participé au projet de reconstruction de l’ouvrage longitudinal de l’Administration portuaire d’Halifax. En 2005, la firme d’Halifax a été retenue pour concevoir un nouveau campus de la NSCAD University – anciennement connue sous le nom de Nova Scotia College of Art and Design – dans l’un des vieux entrepôts qui longent la mer, utilisé depuis longtemps comme studio d’artistes. « Il fallait que le développement de ce secteur perpétue le rôle artistique du lieu et lui apporte un lien public avec le front de mer », ARCHITECTE : LYDON LYNCH ARCHITECTS LTD. La revitalisation explique l’architecte Peter Blackie, gestionnaire principal de projet chez MLS Architects. « Cette nouvelle installation illustre un lien viscéral entre les arts et l’esthétique industrielle et sert de catalyseur pour ce quartier culturel de la ville où tout évolue très vite. » Le nouveau campus portuaire de 14 millions de dollars de la NSCAD University est situé dans le Hangar 21, un immeuble de deux étages, qui abrite également le centre du Pier 21. Des 6 500 mètres carrés du nouveau campus, près des trois quarts sont des espaces rénovés, le reste est un ajout. La partie rénovée comprend 13 baies du hangar existant qui hébergeront plusieurs composantes du programme industriel de THE ROYAL ARCHITECTURAL INSTITUTE OF CANADA/L’INSTITUT ROYAL D’ARCHITECTURE DU CANADA ■ 25 ARCHITECTE : LYDON LYNCH ARCHITECTS LTD. www.raic.org/2008



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 1Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 2-3Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 4-5Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 6-7Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 8-9Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 10-11Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 12-13Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 14-15Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 16-17Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 18-19Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 20-21Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 22-23Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 24-25Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 26-27Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 28-29Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 30-31Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 32-33Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 34-35Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 36-37Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 38-39Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 40-41Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 42-43Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 44-45Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 46-47Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 48-49Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 50-51Architecture Canada numéro 4 1er semestre 2008 Page 52