Architecture Canada n°3 2nd semestre 2007
Architecture Canada n°3 2nd semestre 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3 de 2nd semestre 2007

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Naylor Canada

  • Format : (213 x 276) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 5,2 Mo

  • Dans ce numéro : des écoles novatrices.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
www.raic.org/2007 Building Curriculum Building curriculum George Bemi : Putting the ‘art’back in architecture By Christopher Guly IIn a year when the RAIC is celebrating its centennial, George Bemi, FRAIC — who is marking his 50th anniversary of opening his own architectural practice in Ottawa — is working to « lift the esteem » of the profession by reaching out to the next generation of architects in the 21st century. « I want to show how architecture is more than a draftsman’s service, which a lot of people have rendered it to, » says the 80-year-old, Winnipeg-born chair of the regional advisory committee of Ontario North and East and Nunavut for the RAIC’s College of Fellows. « I want to go back to it being art — by architects doing the right thing at the right time with the right group. » So Bemi cameup with an idea for a bilingual Art in/en Architecture program, which the RAIC launched late last November and which reflects his own creativity and ingenuity. A Second World War veteran who served in the North Atlantic after enlisting in the Royal Canadian Navy in 1944 at the age of 17, Bemi has taken veterans on informal tours of Ottawa’s new Canadian War Museum. For him, it’s an example of a true architectural « art form » in which an architect has designed a building « properly » and made it « world class. » In this case, the lead architect was one of Canada’s most celebrated originals : 77-yearold, Toronto-based Raymond Moriyama, FRAIC, whose wartime memories of spending part of his childhood as a Japanese-Canadian internee in a British Columbia camp brought a unique perspective to the museum that opened to rave reviews in 2005. As luck would have it, the museum produced a 48-minute documentary with Sound Venture Productions Ottawa Ltd. on the building of the museumentitled In Search of a Soul. Directed by Ottawa visual artist Katherine Jeans and narrated by Toronto actor Sonja Smits (in English), the bilingual DVD chronicles the stages from the 65 designs created to final construction, with a focus on Moriyama’s eye for detail and imagery, capturing his belief that « architecture is a relentless, investigative process that must be concerned with human, ecological, technical, economic and aesthetic issues. » Portable enough to reach audiences unable to set foot in the museum, the DVD has become the centrepiece of the Art in Architecture program to promote architecture as a career choice and increase the awareness of architecture and its impact on society. « The intent is to take the building to classrooms across Canada, » says Bemi, who describes the documentary as a cross-curriculum teaching tool that covers art, mathematics, English, media literacy, science, geography, technology, philosophy, history, building construction and, of course, architecture. As he explains, « It’s always architects talking to each other about how to improve our image. But we have to go and educate the kids in school. And once some of them endup studying architecture, we have to keep them in it. » Bemi is targeting high schools when students are starting to make career choices. He plans to begin by distributing about 100 kits, each containing a DVD and teaching guide, to those attending the 66-year-old College of Fellows’annual business meeting during this year’s special centennial version of the Festival of Architecture. RAIC-member architects would then go to schools, show the DVD 42 ■ THE ROYAL ARCHITECTURAL INSTITUTE OF CANADA/L’INSTITUT ROYAL D’ARCHITECTURE DU CANADA L to R : Jean B. Cory, West Carleton Secondary School Principal, George Bemi, FRAIC and Jennifer Perry, Ottawa-Carleton District School Board Curriculum Services Consultant, discuss the Art in Architecture program. Bemi designed the school 20 years ago – the first to incorporate the adjoining wet lands as part of the teaching area. The OCDSB is part of the pilot project launching Art in Architecture into high schools. and hold a discussion afterward within a 75- minute class. Over the next five years, Bemi hopes to reach a lot more students. « There are about 3,000 school boards in Canada, averaging 10 schools per board — so we’re looking at around 30,000 high schools. » The Ottawa Regional Society of Architects has already contributed $5,000 to the program. And the lead architect of In Search of a Soul, Moriyama, has donated 50 copies of the DVD to distribute to classrooms across Canada. Continued on page 44
Bâtir un programme George Bemi : redonner à l’architecture son caractère artistique par Christopher Guly En cette année qui marque le centenaire de l’IRAC, George Bemi, FRAIC, célèbre quant à lui le 50e anniversaire de l’ouverture de son cabinet d’architecte à Ottawa et consacre ses énergies à « rehausser l’image » de la profession en prenant contact avec la prochaine génération d’architectes du 21e siècle. « Je veux montrer que l’architecture est plus qu’un service de dessinateur, ce que bien des gens en ont fait, malheureusement », déclare cet architecte de 80 ans né à Winnipeg, qui est président du comité consultatif régional du Nord et de l’Est de l’Ontario et du Nunavut pour le Collège des fellows de l’IRAC. « Je veux que l’architecture redevienne un art que les architectes pratiquent en posant les bons gestes, au bon moment, avec le bon groupe. » PHOTO : OTTAWA-CARLETON DISTRICT SCHOOL BOARD C’est ainsi que George Bemi a eu l’idée de monter un programme bilingue appelé Art in/en Architecture que l’IRAC a lancé à la fin de novembre dernier et qui reflète sa propre créativité et son ingéniosité. Vétéran de la Deuxième Guerre mondiale ayant servi dans l’Atlantique Nord après s’être enrôlé dans la Marine royale du Canada en 1944 à l’âge de 17 ans, Bemi a fait visiter le nouveau Musée canadien de la guerre à Ottawa à des vétérans. Selon lui, ce musée illustre bien l’art de l’architecture, car son auteur a conçu un bâtiment « dans les règles de l’art » et en a fait un projet « de classe mondiale ». Dans ce cas précis, l’architecte était l’un des plus réputés du Canada, Raymond Moriyama, FRAIC, de Toronto qui, âgé de 77 ans, se souvient d’avoir perdu une partie de son enfance alors qu’il était emprisonné dans un camp d’internement de Canado- Japonais en Colombie-Britannique. Nul doute que cette expérience lui a permis de poser un regard unique sur le musée qui a ouvert ses portes en 2005 et n’a reçu que des éloges depuis lors. Le hasard faisant bien les choses, le musée a produit un documentaire de 48 minutes avec Sound Venture Productions Ottawa Ltd. sur la construction du bâtiment, intitulé À la mémoire du passé. La réalisation du DVD bilingue a été confiée à l’artiste visuelle d’Ottawa Katherine Jeans, et la narration à l’actrice torontoise Sonja Smits (en anglais). Le DVD présente l’évolution du projet, des 65 dessins jusqu’à la construction finale. Il insiste sur le regard de Moriyama et l’attention qu’il porte aux détails et à l’imagerie, exprimant ainsi sa conviction que « l’architecture est un processus d’investigation incessant, qui doit tenir compte des questions humaines, écologiques, techniques, économiques et esthétiques. » Bâtir un programme Comme ce DVD peut facilement être présenté à des publics incapables de se rendre au musée, il est devenu l’élément central du programme Art en architecture qui vise à promouvoir l’architecture comme choix de carrière et à sensibiliser les jeunes à cette profession et à son influence sur la société. « L’objectif est de présenter le bâtiment aux étudiants de partout au Canada, dit Bemi. Le documentaire est un outil d’apprentissage transversal sans pareil, qui couvre plusieurs matières, notamment les arts, les mathématiques, l’anglais, les connaissances médiatiques, la science, la géographie, la technologie, la philosophie, l’histoire, la construction de bâtiments et, bien sûr, l’architecture. » Comme l’explique George Bemi : « Ce sont toujours des architectes qui se donnent les uns les autres des conseils pour améliorer l’image de la profession. « Mais nous devons maintenant aller à la rencontre des autres et sensibiliser les étudiants à l’architecture. Une fois que certains d’entre eux auront terminé des études en architecture, nous devrons les aider à exercer la profession. Bemi cible d’abord les étudiants des écoles secondaires qui commencent à faire des choix de carrière. Dans un premier temps, il prévoit distribuer environ 100 trousses contenant un DVD et un guide d’enseignement à ceux qui participeront à la 66e assemblée annuelle du Collège des fellows, dans le cadre du Festival d’architecture de l’IRAC. Les membres de l’IRAC seront ensuite invités à présenter le DVD dans les écoles et à animer une petite séance de discussion sur l’architecture, dans le cadre d’un cours de 75 minutes. Bemi espère ainsi rejoindre beaucoup plus d’étudiants dans les cinq prochaines années. « Il y a environ 3 000 commissions scolaires au Canada, qui comptent chacune THE ROYAL ARCHITECTURAL INSTITUTE OF CANADA/L’INSTITUT ROYAL D’ARCHITECTURE DU CANADA ■ 43 www.raic.org/2007



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 1Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 2-3Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 4-5Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 6-7Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 8-9Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 10-11Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 12-13Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 14-15Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 16-17Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 18-19Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 20-21Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 22-23Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 24-25Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 26-27Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 28-29Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 30-31Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 32-33Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 34-35Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 36-37Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 38-39Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 40-41Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 42-43Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 44-45Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 46-47Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 48-49Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 50-51Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 52-53Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 54-55Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 56