Architecture Canada n°3 2nd semestre 2007
Architecture Canada n°3 2nd semestre 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3 de 2nd semestre 2007

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Naylor Canada

  • Format : (213 x 276) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 5,2 Mo

  • Dans ce numéro : des écoles novatrices.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
www.raic.org/2007 Des écoles novatrices La lumière (du jour) améliore les résultats scolaires En 1999, le cabinet américain Heschong Mahone Group (HMG) a entrepris une étude visant à quantifier les effets de la lumière naturelle sur la performance des humains. Il a donc analysé des données sur la performance des élèves de trois arrondissements scolaires et a tenté d’établir un lien entre la quantité de lumière naturelle fournie dans chaque salle de classe et les résultats scolaires. « Les auteurs de la recherche ont pensé que si l’environnement physique avait réellement des incidences sur la performance des élèves, c’est dans des écoles élémentaires qu’ils pourraient le mieux en faire la preuve, puisque les données seraient fondées sur des examens normalisés offerts de la même façon, dans un même contexte et dans un seul lieu. » Les analyses ont tenu compte des résultats aux examens de mathématiques, des données démographiques sur les élèves, des plans d’architecture, des photos aériennes et des dossiers d’entretien des bâtiments. L’équipe de recherche a d’abord visité toutes les classes et leur a attribué des codes de lumière naturelle en fonction de la qualité de l’éclairage naturel. Les résultats ont été impressionnants. Ils ont démontré que les élèves qui bénéficiaient le plus de la lumière naturelle progressaient 20 pour cent plus rapidement en mathématiques et 26 pour cent plus rapidement en lecture. D’autres résultats ont indiqué que les puits de lumière et les fenêtres ouvrantes amélioraient également les résultats aux examens. «... on ne peut ignorer qu’il a été démontré que les étudiants ont obtenu de meilleurs résultats lorsqu’ils profitaient d’un meilleur éclairage naturel dans toutes les classes des trois arrondissements scolaires. Les chercheurs ont pris grand soin de souligner que les trois districts avaient des caractéristiques, des styles d’enseignement, des bâtiments et des climats très différents. Malgré cela, les résultats de ces études ont démontré une corrélation très positive et importante entre un éclairage naturel de meilleure qualité et plus abondant et l’amélioration des résultats scolaires... » Extrait de Daylighting Performance and Design, Gregg D. Ander, John Wiley and Sons, Inc. 2006. Strassburger manufactures and supplies high-quality products for the replacement, renovation and new-construction markets. VINYL WINDOWS• ENTRANCE DOORS• SKYLIGHTS PH TECH PATIO DOORS• TERRACE & GARDEN DOORS 646 Colby Dr., Waterloo, Ontario N2V 1A2 (519) 885-6380 1-800-265-4717 Email : windows@strassburger.net strassburger.net 34 ■ THE ROYAL ARCHITECTURAL INSTITUTE OF CANADA/L’INSTITUT ROYAL D’ARCHITECTURE DU CANADA 288913_Strassburger.indd 1 10/11/06 10:44:11 AM cabinet montréalais Vincent Leclerc + Associés Architectes. « Quand l’air parvient à l’intérieur du capteur, il peut atteindre une température de 35°C, même s’il fait -20°C à l’extérieur. » La technologie brevetée fait appel à une mince feuille d’acier brun foncé percée d’une multitude de petits trous installée sur la paroi extérieure d’un bâtiment de façon à ce qu’il y ait de l’air entre la feuille d’acier et le bâtiment. Le métal chauffe l’air aspiré par les trous avant qu’il ne s’élève vers le haut du mur pour être dirigé vers les canalisations de l’école. Une roue thermique élimine le dioxyde de carbone et l’humidité et mélange l’air intérieur existant avec le nouvel air frais — ce qui contribue à augmenter la température d’encore plusieurs degrés dans le processus. Alors, si on reprend l’exemple précédent, la température de 4°C montera à 10°C ou 12°C, ce qui réduira considérablement les besoins de chauffage pour amener l’air à une température confortable, ajoute Vincent Leclerc. « Plutôt que de prendre de l’air froid à -18°C et de l’amener à 22°C, le système n’aura qu’à chauffer l’air de 10 ou 12 degrés. » Pendant ce temps, les pompes géothermiques attachées à une boucle souterraine d’échange de chaleur, formées de 18 puits s’enfonçant à 130 mètres dans le sol, utilisent la terre comme source de chaleur en hiver, et en été, comme réservoir de la chaleur extraite, en vue de son utilisation ultérieure. Comme l’a souligné l’ASHRAE Journal, les systèmes de chauffage, ventilation et climatisation peu énergivores sont également programmés dans chaque pièce pour être éteints dans les heures d’inoccupation ou quand les détecteurs de présence signalent qu’il n’y a personne dans le local. Par ailleurs, l’apport d’air frais nécessaire est ajusté en fonction de la quantité de CO2 détectée par les capteurs. En complément, un système de contrôle permet de choisir entre deux murs solaires — ou capteurs solaires — situés dans différentes parties du bâtiment pour optimiser la température de l’air extérieur amené à l’intérieur en fonction des conditions d’ensoleillement. De plus, chacune des conduites pénétrant dans le sol et revenant dans le bâtiment est munie d’une valve d’arrêt et de contrôle qui
permet de contrôler la quantité de chaleur entrant ou sortant du bâtiment. Si une conduite est défectueuse, le système n’est pas menacé. Vincent Leclerc dit que le volet conception durable du projet a entraîné des coûts additionnels de 310 000 $ dont 110 000 $ ont été comblés par des subventions de Ressources naturelles Canada et Hydro- Québec. La Commission scolaire des Grandes- Seigneuries a financé le reste à un taux d’intérêt préférentiel de 4,25 pour cent. Comme le signale l’article de l’AHSRAE, les économies énergétiques se chiffrent à 34 400 $ par année. L’école a gagné plusieurs prix et distinctions pour son efficacité énergétique et le bureau de l’efficacité énergétique de RNCan a remis un Prix de l’efficacité énergétique à Dessau-Soprin en 2005. « Presque toute l’énergie consommée pour le chauffage et la climatisation de l’école est gratuite », a déclaré Laurier Nichols, le chef d’équipe du volet éconergétique, qui a gagné l’an dernier le prix de la technologie d’AHSRAE pour l’école, dans la catégorie énergie alternative ou énergie renouvelable. 866-371-8232 NextStone.com ARCHITECTE : CONSORTIUM CÔTÉ CHABOT MOREL ET BOUCHARD CHABOT ARCHITECTES/PHOTO : MATHIEU MOREL, ARCHITECTE École primaire l’Orée des Bois à Val-Bélair, Québec Des écoles novatrices• Simulated stone siding panels• Applications - exterior accents, residential & commercial siding, interior wall coverings & more• Durable, lightweight, polyurethane with UV inhibitors & fire retardants• Easy to install & cost effective Ledgestone - Carolina Cocoa Inspired by Nature... Designed by NextStone NEW ! THE ROYAL ARCHITECTURAL INSTITUTE OF CANADA/L’INSTITUT ROYAL D’ARCHITECTURE DU CANADA ■ 35 324693_Next.indd 1 3/30/07 05:20:43 PM www.raic.org/2007



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 1Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 2-3Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 4-5Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 6-7Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 8-9Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 10-11Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 12-13Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 14-15Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 16-17Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 18-19Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 20-21Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 22-23Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 24-25Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 26-27Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 28-29Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 30-31Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 32-33Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 34-35Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 36-37Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 38-39Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 40-41Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 42-43Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 44-45Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 46-47Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 48-49Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 50-51Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 52-53Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 54-55Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 56