Architecture Canada n°3 2nd semestre 2007
Architecture Canada n°3 2nd semestre 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3 de 2nd semestre 2007

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Naylor Canada

  • Format : (213 x 276) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 5,2 Mo

  • Dans ce numéro : des écoles novatrices.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
www.raic.org/2007 Des écoles novatrices Un bel exemple de nos voisins du Sud Great Schools by Design est une initiative de l’American Architectural Foundation qui vise à améliorer la qualité des écoles des États-Unis et des collectivités qu’elles desservent, en faisant la promotion de la collaboration, de l’excellence et de l’innovation dans la conception des écoles. L’AAF est un organisme national sans but lucratif qui sensibilise les personnes et les collectivités à l’architecture et à sa capacité de transformer les vies et d’améliorer les lieux où nous vivons, apprenons, travaillons et nous amusons. Great Schools by Design est l’une de ces initiatives qui aident les gens à adopter une attitude réfléchie et engagée envers le monde qui les entoure. Pour en savoir davantage, consultez le www.archfoundation.org. Made from reclaimedmaterials (plastic shopping sacks & hardwood furniture trims) Time accentuated to 66 years Canadian Building Code approved (CCMC 13125-R) For more information please contact : Cliff Taylor Western Canada 780-984-0637 Jason Gulliver Eastern Canada 800-268-5095 30 ■ THE ROYAL ARCHITECTURAL INSTITUTE OF CANADA/L’INSTITUT ROYAL D’ARCHITECTURE DU CANADA 299633_trex.indd 1 10/23/06 9:02:35 AM Suite de la page 27 bâtiments démontables installés dans la cour d’école et à loger la population croissante de l’école. (Au printemps dernier, il y avait 1 667 étudiants, parmi lesquels 1 231 de la maternelle à la troisième année). Le principal objectif des concepteurs était de créer « un environnement d’apprentissage riche et d’offrir de la lumière, de l’espace et de la couleur », selon la fiche d’information de Teeple sur le projet. « Les enfants qui se déplacent dans l’école vivent diverses expériences par la vue sur de grands jardins extérieurs, les espaces publics éclairés et les lanterneaux qui font pénétrer la lumière du jour à travers les deux étages de l’école. » Le nouvel ajout, qui a plus que doublé la superficie de l’école originale, est configuré comme deux barres : l’une comprend la bibliothèque, un espace semblable à une cour intérieure au centre de l’école ; l’autre comprend les salles de classe — disposées en grappes de quatre autour d’un petit lieu de rassemblement — avec des jardins linéaires entre chaque barre. Dans toutes les classes de l’école de deux étages, les étudiants ont un accès direct ou visuel à une cour intérieure ou au terrain de jeu, comme la critique d’architecture Lisa Rochon l’a souligné dans un article sur ce bâtiment publié en 2003 dans le Globe and Mail. « L’agrandissement a été réalisé à une échelle résidentielle et invitante », a-t-elle écrit, soulignant les fenêtres qui « ressortent de la façade, comme une série de baies » et le « revêtement de stucco blanc qui contraste avec les éléments verticaux en cèdre et la brique de couleur chamois. « Thorncliffe dégage l’impression d’une école qui veut plaire à ses étudiants tout en les éduquant. C’est ce qui la distingue nettement de toutes les institutions lourdes et oppressives qui ont été construites dans ce pays. » Stephen Teeple, FRAIC, président de Teeple Architects, raconte que sa firme a cherché à « briser l’échelle et à créer des paysages » lorsqu’elle a conçu l’école publique Thorncliffe Park, située au nord-est de Toronto, dans le quartier Flemington Park, un secteur relativement défavorisé qui abrite une population importante d’immigrants et d’Asiatiques musulmans.
ARCHITECTE : TEEPLE ARCHITECTS/PHOTO : TOM ARBAN Bibliothèque de l’école publique Eglinton Spectrum L’idée de créer des modules de groupes sociaux interagissant les uns avec les autres a été inspirée de la méthode de la « clarté labyrinthique » adoptée par le défunt architecte hollandais Aldo Van Eyck, il y a plus de 40 ans lorsqu’il a conçu son célèbre orphelinat d’Amsterdam, qui, selon Artandculture.com, « a créé une structure semblable à une toile de petits pavillons donnant chacun sur une cour privée ». À Thorncliffe, il y a neuf cours « disposées selon l’axe nord-sud, comme des mondes parallèles, chacune ayant sa personnalité propre définie par les plantations, le mobilier ou les jeux », comme l’a écrit Lisa Rochon dans son article du Globe. Mme Rochon, qui est titulaire d’une maîtrise en aménagement urbain de l’Université de Toronto, où elle a également enseigné à la faculté d’architecture, d’architecture du paysage et de design, écrit que « deux interventions majeures de Teeple Architects nourrissent la créativité des jeunes. « La première, c’est d’exposer l’enfant urbain à la nature, un geste rousseauien, et de lui présenter des éléments tactiles et vivants. La deuxième, c’est d’inonder les enfants de couleurs. « L’école a été réalisée au coût de 12 millions de dollars, soit 146 $ du pied carré, la norme de la commission scolaire du district de Toronto. Thorncliffe a établi une nouvelle référence en matière de conception d’école au Canada. » Avant ce projet, la firme avait conçu l’école publique Eglinton Spectrum, en consortium avec la firme torontoise Shore Tilbe Irwin & Partners. Cette école de 5 607 mètres carrés achevée en septembre 1999 au coût de 6,7 millions de dollars a reçu une mention honorable aux Prix d’architecture et de design urbain de la ville de Toronto de 2000, dans la catégorie « élément ou bâtiment ». L’équipe d’architectes a collaboré avec la commission scolaire, les enseignants et la Des écoles novatrices population locale en vue de maximiser l’espace sur ce terrain situé à une intersection achalandée de Toronto. L’école en forme de L s’étend donc jusqu’au trottoir et offre ainsi plus d’espace extérieur du côté sud, loin du trafic. Parmi les autres caractéristiques principales de cette école de 20 classes, notons la bibliothèque qui intègre le portail d’entrée restauré provenant de l’école originale construite au début du 20 e siècle et l’atrium sur plusieurs étages qui profite de l’éclairage naturel. Le dernier projet réalisé par Teeple Architects pour la commission scolaire du district de Toronto est l’école publique Brookside, qui doit ouvrir ses portes en septembre prochain et qui tentera d’obtenir la certification Or de LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) du Conseil du bâtiment durable du Canada (voir l’encadré à la page 26). Accueillant 625 élèves de la maternelle à la 8 e année, la nouvelle école de 6 074 mètres THE ROYAL ARCHITECTURAL INSTITUTE OF CANADA/L’INSTITUT ROYAL D’ARCHITECTURE DU CANADA ■ 31 www.raic.org/2007



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 1Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 2-3Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 4-5Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 6-7Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 8-9Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 10-11Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 12-13Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 14-15Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 16-17Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 18-19Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 20-21Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 22-23Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 24-25Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 26-27Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 28-29Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 30-31Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 32-33Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 34-35Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 36-37Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 38-39Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 40-41Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 42-43Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 44-45Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 46-47Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 48-49Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 50-51Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 52-53Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 54-55Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 56