Architecture Canada n°3 2nd semestre 2007
Architecture Canada n°3 2nd semestre 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3 de 2nd semestre 2007

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Naylor Canada

  • Format : (213 x 276) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 5,2 Mo

  • Dans ce numéro : des écoles novatrices.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
www.raic.org/2007 Des écoles novatrices Des écoles novatrices par Christopher Guly LL’architecte Wayne Guy, FRAIC, cherchait l’aventure lorsqu’il est parti dans le Nord à la fin des années 1970, mais il n’a jamais pensé qu’il y ouvrirait de nouvelles frontières pour sa profession. Cet architecte est né à London et a été élevé à Montréal ; il a fondé la Northwest Territories Architectural Association en 2002 et a mis sur pied il y a six ans, la firme Guy Architects de Yellowknife, qui compte aujourd’hui six employés, et a conçu l’une des écoles les plus novatrices au pays. L’école Allain St-Cyr, achevée à l’automne 1999, a ouvert ses portes en février 2000. Cette première école francophone des Territoires est également la première école du Canada utilisant la ventilation par déplacement d’air. Ce système de ventilation fournit de l’air à faible vitesse dans toutes les pièces de l’école de trois étages, par de larges grilles à la hauteur du plancher. « L’air étant légèrement plus froid, il faut moins d’énergie pour le tempérer et le système étant à faible vitesse, il faut moins d’énergie pour actionner le ventilateur, d’où les économies énergétiques », explique Wayne Guy. Le système dirige par convection l’air tiède et vicié vers le plafond, d’où il est évacué vers l’extérieur. Il ne déplace pas beaucoup de poussière et offre ainsi une meilleure qualité de l’air intérieur. « Le confort des occupants s’en trouve amélioré, ce qui est bénéfique pour les enfants de plus en plus nombreux à souffrir d’asthme ou d’autres allergies, surtout dans les régions arctique et subarctique », d’ajouter Wayne Guy. Par ailleurs, le bâtiment est également doté d’un système de chauffage par rayonnement à partir du plancher. Construit au coût de 4,2 millions de dollars, il a été subventionné par le ministère du Patrimoine canadien et le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest. En plus d’offrir un environnement écologique à ses occupants, l’école Allain St-Cyr est également respectueuse de ses environs. Tous les arbres situés à moins d’un mètre du bâtiment de 1 600 mètres carrés ont été épargnés durant la construction, de sorte que l’école est nichée parmi une forêt de bouleaux, d’épinettes et de mélèzes d’Amérique. Le rez-de-chaussée est adossé au rocher, pour éviter le dynamitage et certaines portions du bâtiment intègrent même un peu du rocher original — du granit du bouclier précambrien. « Ainsi, le bâtiment ne crée pas de barrière entre les enfants et la nature et il met réellement en évidence le lien à la nature qui est l’enseignant ultime, à biens des égards », précise Guy. L’école est également très colorée, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur et le jaune vif et l’orangé — inspirés par les teintes automnales des feuillus environnants — accueillent les occupants. « Nous avons voulu animer les espaces avec de la couleur, car l’école doit être un lieu vivant et gai pour les enfants. » L’entrée principale avec douve et passerelle, rappelle les fortifications du Vieux- Québec qui procurent un sentiment de sécurité à ceux qui sont à l’intérieur, mais elle favorise aussi l’interaction par son aménagement interne. Un grand hall ouvert, aussi grand que le bâtiment, et des zones en retrait de l’espace central permettent aux élèves, aux enseignants et aux parents de socialiser — un volet important pour un bâtiment qui abrite également une garderie pouvant accueillir 30 enfants et qui offre un lieu de rencontre aux francophones de Yellowknife. La rotonde est le point central du bâtiment et sert de hall communautaire ou de salle de théâtre d’une capacité de 250 personnes. Durant les heures de classe, cette aire peut être convertie en deux salles de classe, qui s’ajoutent aux six autres, pour accueillir environ 150 élèves de la première à la neuvième année. (Un projet d’agrandissement de plusieurs millions de dollars a été annoncé par les gouvernements fédéral et territorial l’an 24 ■ THE ROYAL ARCHITECTURAL INSTITUTE OF CANADA/L’INSTITUT ROYAL D’ARCHITECTURE DU CANADA ARCHITECTE/PHOTO : COHOS EVAMY INTEGRATED DESIGN Bibliothèque du South Calgary High School dernier. L’école Allain St-Cyr pourrait alors accueillir plus de 250 élèves de la première à la douzième année.) Il est également possible de tenir des rencontres sur le toit-terrasse au-dessus de la rotonde. Par ailleurs, les grandes fenêtres et la claire-voie laissent pénétrer la lumière naturelle en abondance.
ARCHITECTE : TEEPLE ARCHITECTS/PHOTO : TOM ARBAN Façade de l’école publique Thorncliffe Park ARCHITECTE : TEEPLE ARCHITECTS/PHOTO : TOM ARBAN Des écoles novatrices École publique Thorncliffe Park, offrant de la lumière, de l’espace et de la couleur « Thorncliffe dégage l’impression d’une école qui veut plaire à ses étudiants tout en les éduquant. C’est ce qui la distingue nettement de toutes les institutions lourdes et oppressives qui ont été construites dans ce pays. » - Lisa Rochon Globe and Mail THE ROYAL ARCHITECTURAL INSTITUTE OF CANADA/L’INSTITUT ROYAL D’ARCHITECTURE DU CANADA ■ 25 www.raic.org/2007



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 1Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 2-3Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 4-5Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 6-7Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 8-9Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 10-11Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 12-13Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 14-15Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 16-17Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 18-19Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 20-21Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 22-23Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 24-25Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 26-27Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 28-29Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 30-31Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 32-33Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 34-35Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 36-37Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 38-39Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 40-41Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 42-43Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 44-45Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 46-47Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 48-49Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 50-51Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 52-53Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 54-55Architecture Canada numéro 3 2nd semestre 2007 Page 56