Architecture Canada n°2 1er semestre 2007
Architecture Canada n°2 1er semestre 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2 de 1er semestre 2007

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Naylor Canada

  • Format : (213 x 276) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 4,5 Mo

  • Dans ce numéro : conception des établissements de santé... plaisir, forme et fonction à la grandeur du pays.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
■ ■ ■ « Best Practice » www.raic.org/2007 Operations and Maintenance (O & M) Construction Engineering Lifecycle Costs procurement of architectural and engineering services to incorporate QBS. Forty-seven states and many local jurisdictions have adopted similar legislation since. QBS recognizes that the most appropriate solution is not necessarily the cheapest design solution. Furthermore, the architect’s ability to devise the most appropriate design solution depends on expertise, training and, most importantly, experience. It follows that clients wishing to identify the most appropriate solution should implement a selection process that:• Leads to the selection of the architect or team that is best qualified QUALITY AND STRENGTH FROM THE GROUND UP Manufacturers and distributors of specialty aggregates and sands for the architectural flooring, roofing, cladding, landscape industries and other specialized industries Custom sizes and packaging available:• Architectural Crushed Glass• Granite• Obsidian• Basalt• High Density Aggregates• Quartzite• Calcite• Light Weight Aggregates• Quartz• Dolomite• Limestone• River Rock• Feldspar• Marble• Traprock 1 800-465-5066 (416) 491-0230 Fax : (416) 494-1014 www.colouredaggregates.com 5 Leith Hill Road, Toronto, Ontario M2J 1Y9 Canada 40 ■ THE ROYAL ARCHITECTURAL INSTITUTE OF CANADA/L’INSTITUT ROYAL D’ARCHITECTURE DU CANADA Principles to undertake the particular assignment, and• Employs the experience of this team to develop the scope of services to ensure that all opportunities for adding client value are provided for within the project. This approach does not preclude the consideration of price in the process. Rather, it encourages consideration of price within a more meaningful context by bringing the fee into the equation after the scope of work has been jointly established and agreement reached with the top-ranked firm. Understanding the relative contribution to overall costs of 1) architectural design required to solve a problem, 2) the cost of construction, and 3) the future operation and maintenance costs of the solution, underlines why it is so important to start with the « right » or « best » architect. Architectural fees typically represent 1 to 2 percent of the overall lifecycle cost of a project, with construction accounting for approximately 6 to 18 percent of the cost. All the rest — 80 to 93 per cent of the lifetime asset cost — is accounted for by operations, annual and capital maintenance and decommissioning. The appeal of the lowest-price design solution often overrides the value that can be gained from considering lifecycle costs. The recommended consultant Recommended Best Practice selection practice is a competitive qualifications-based process that Request for Qualifications is principle-based and meets the Evaluate and Rank Consultants following objectives:• selecting an architect who is Request for Proposals best qualified for a specific project, and Select Highest-Ranked Consultant• providing the client the benefit Define Scope of skill, knowledge and experience to jointly develop a Negotiate Fee Agreement scope of services that Award Assignment considers all opportunities for adding value. The recommended method encourages clients to view architects as « trusted advisors » who share their priorities and interest in achieving the best outcomes for their project. The best practice diverges from price-based selection practices in that it frees architects to demonstrate how they can add maximum value to a client’s project rather than focusing on how to minimize their fees to « win » an assignment. Accessing the « Best Practice » Electronic versions of the « Best Practice » for Selecting a Professional Consultant are available free of charge at www.infraguide.ca and click on « Published Best Practices. » (Registration may be required). ■
V « Meilleure pratique » « Meilleure pratique » pour la sélection des architectes Les spécialistes du secteur public mettent l’accent sur les qualifications et les économies à long terme dont bénéficieront les contribuables « Quand il s’agit de construire les établissements de santé du Canada, choisir la qualité et éviter les fausses économies » « Il est peu judicieux de payer trop cher, mais payer trop peu est pire. Lorsqu’on paie trop peu, on perd parfois tout parce que l’article qu’on achète était incapable de faire ce pourquoi on l’avait acheté. » [trad.] John Ruskin (1819-1900) Cette citation saisit la réalité à laquelle sont confrontés les fonctionnaires qui participent à la sélection des architectes et d’autres experts-conseils. On confond souvent le prix le plus bas avec le meilleur rapport qualité-prix. Le besoin de réintégrer le concept de la valeur au processus de sélection des experts-conseils a donné l’impulsion à la préparation de ce document. Vous vous demandez quelle est la meilleure façon d’engager un architecte ou un expert-conseil pour un hôpital ou un autre projet d’infrastructure publique ? Les dirigeants des gouvernements provinciaux, des municipalités et des services publics ont maintenant la réponse. Le Guide national pour des infrastructures municipales durables (InfraGuide) vient tout juste de publier une « meilleure pratique » sur le sujet, intitulée Sélection d’une société d’experts-conseils. Ce document favorise les principes de la sélection basée sur les compétences. La « Meilleure pratique », qui a été élaborée à la suite de plusieurs entrevues et de longues recherches, laisse entendre que de nombreuses agences reconnaissent que la SBC encourage l’innovation, les économies sur le cycle de vie et la durabilité. Grâce à cette nouvelle « Meilleure pratique », les fonctionnaires auront maintenant les outils nécessaires pour apporter des modifications importantes et efficaces à la façon dont ils investissent dans les infrastructures de soins de santé. InfraGuide est le fruit d’une collaboration entre la Fédération canadienne des municipalités, Infrastructure Canada, le Conseil national de recherches Canada et l’Association canadienne des travaux publics qui vise à aider les administrateurs et les municipalités à prendre des décisions éclairées et à promouvoir l’investissement durable dans les infrastructures. InfraGuide est à la fois un réseau national d’experts et un recueil croissant de publications sur les meilleures pratiques destinées aux décideurs municipaux et au personnel technique des secteurs public et privé. À ce jour, InfraGuide a publié plus de 50 Meilleures pratiques. Durabilité et valeur à long terme pour les contribuables Les décisions prises lors de la planification et de la conception du projet ont des incidences sur toute la durée de vie utile d’un projet. Les gestionnaires d’installations et le public devront vivre avec ces décisions pendant des décennies, même des générations. Il est possible de réduire le coût des investissements et les frais d’entretien et d’exploitation d’un projet tout à améliorant la fiabilité et en augmentant sa durée de vie si on consent l’investissement approprié dans les services professionnels dès le début du projet. À l’inverse, la réduction de cet investissement à l’étape de la conception peut se traduire par des coûts d’investissement, de fonctionnement et d’entretien beaucoup plus élevés pendant toute la durée de vie du projet. La « Meilleure pratique » vise à encourager la créativité et l’innovation qui peuvent offrir un meilleur rapport qualité-prix aux contribuables, en choisissant la bonne équipe d’experts-conseils. En élaborant cette « Meilleure pratique » sur la sélection des experts-conseils, InfraGuide a conclu que les économies à long terme qui peuvent découler de l’utilisation des principes de la SBC étaient beaucoup plus importantes que les économies à court terme que l’on peut faire en fondant son choix sur le prix le plus bas. InfraGuide a reconnu que l’amélioration de l’infrastructure publique est un investissement durable et à long terme dans la qualité de vie économique, sociale et environnementale d’une municipalité. THE ROYAL ARCHITECTURAL INSTITUTE OF CANADA/L’INSTITUT ROYAL D’ARCHITECTURE DU CANADA ■ 41 ■ ■ ■ www.raic.org/2007



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Architecture Canada numéro 2 1er semestre 2007 Page 1Architecture Canada numéro 2 1er semestre 2007 Page 2-3Architecture Canada numéro 2 1er semestre 2007 Page 4-5Architecture Canada numéro 2 1er semestre 2007 Page 6-7Architecture Canada numéro 2 1er semestre 2007 Page 8-9Architecture Canada numéro 2 1er semestre 2007 Page 10-11Architecture Canada numéro 2 1er semestre 2007 Page 12-13Architecture Canada numéro 2 1er semestre 2007 Page 14-15Architecture Canada numéro 2 1er semestre 2007 Page 16-17Architecture Canada numéro 2 1er semestre 2007 Page 18-19Architecture Canada numéro 2 1er semestre 2007 Page 20-21Architecture Canada numéro 2 1er semestre 2007 Page 22-23Architecture Canada numéro 2 1er semestre 2007 Page 24-25Architecture Canada numéro 2 1er semestre 2007 Page 26-27Architecture Canada numéro 2 1er semestre 2007 Page 28-29Architecture Canada numéro 2 1er semestre 2007 Page 30-31Architecture Canada numéro 2 1er semestre 2007 Page 32-33Architecture Canada numéro 2 1er semestre 2007 Page 34-35Architecture Canada numéro 2 1er semestre 2007 Page 36-37Architecture Canada numéro 2 1er semestre 2007 Page 38-39Architecture Canada numéro 2 1er semestre 2007 Page 40-41Architecture Canada numéro 2 1er semestre 2007 Page 42-43Architecture Canada numéro 2 1er semestre 2007 Page 44-45Architecture Canada numéro 2 1er semestre 2007 Page 46-47Architecture Canada numéro 2 1er semestre 2007 Page 48-49Architecture Canada numéro 2 1er semestre 2007 Page 50-51Architecture Canada numéro 2 1er semestre 2007 Page 52