Architecture Canada n°12 1er semestre 2012
Architecture Canada n°12 1er semestre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°12 de 1er semestre 2012

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Naylor Canada

  • Format : (216 x 279) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 3 Mo

  • Dans ce numéro : sensibiliser la nouvelle génération au Défi 2030.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
www.raic.org / 2011 Sustainable Construction Ottawa’s new green educational centre for the building trades By Christopher Guly Architect: Diamond and Schmitt Architects and Edward J Cuhaci and Associates Architects Photos: Tom Arban Students in the building trades at Ottawa’s Algonquin College will be able to see best practices in sustainable construction applied in their newly opened green learning environment. Designed for LEED platinum certifi cation, the Algonquin Centre for Construction Excellence is 65 per cent more energy effi cient than the benchmark set by the Model National Energy Code for Buildings. While the 17,069-square-metre building relies on conventional high-effi ciency mechanical equipment, it also has what the college bills as Ottawa’s largest green roof. The undulating roof – the size of one-and-a-half football fi elds – consists of grasses and small shrubs that will help offset the sun’s heat to lower the surrounding air temperature and meet the building’s cooling requirements. The vegetation will also absorb and control rainwater runoff, which will create less strain on the centre’s storm-sewer drainage systems. “It creates an urban habitant that extends the nearby park’s ecosystem onto the roof of the building,” explains Don Schmitt, FRAIC, who led the joint-venture project on behalf of Diamond and Schmitt Architects, of which he is the co-founding partner, with Edward J Cuhaci and Associates Architects. Intended to serve as a “living laboratory” to augment learning and applied research, the building has a fi ve-storey “biowall” composed of living tropical plants (bromeliads) that fi lter the air and provide oxygen to a natural light-fi lled atrium space and all fi ve connected fl oors fi lled with classrooms, seminar spaces, lecture theatres, offi ces, a café, and an open-concept public area at the ground and second-fl oor levels. 12 ■ ARCHITECTURE CANADA continued on page 14
Un nouveau centre écologique pour la formation en construction à Ottawa Par Christopher Guly Construction durable Architecte: Diamond and Schmitt Architects et Edward J Cuhaci and Associates Architects Photos: Tom Arban Les étudiants des métiers de la construction et des sciences du bâtiment au Collège Algonquin d’Ottawa pourront observer les pratiques exemplaires de construction durable utilisées dans leur nouveau pavillon. Conçu dans l’objectif d’obtenir la certifi cation LEED Platine, le Centre d’excellence en construction du Collège Algonquin est 65 pour cent plus éconergétique qu’un bâtiment de référence semblable construit selon les normes du Code modèle national de l’énergie pour les bâtiments. Le bâtiment de 17 069 mètres carrés est doté d’équipement mécanique à haut rendement conventionnel et il possède le plus grand toit vert d’Ottawa. La toiture ondoyante de la taille d’un terrain et demi de football comprend de l’herbe et de petits arbustes qui protègent contre la chaleur du soleil et abaissent la température de l’air environnant afi n de répondre aux besoins de refroidissement du bâtiment. La végétation a également pour effet d’absorber et de contrôler l’écoulement des eaux pluviales, ce qui atténue la tension qui s’exerce sur les systèmes de drainage des eaux pluviales du Centre. « La végétation crée un habitat urbain qui prolonge l’écosystème du parc voisin sur la toiture du bâtiment », explique Don Schmitt, FRAIC, associé cofondateur de la fi rme Diamond and Schmitt Architects, qui a été responsable de ce projet réalisé en consortium avec la fi rme Edward J Cuhaci and Associates Architects. Le bâtiment destiné à servir de « laboratoire vivant » pour accroître les occasions d’apprentissage et favoriser la recherche appliquée comporte un « biomur » de cinq étages composé de plantes tropicales (broméliacées) qui fi ltrent l’air et fournissent de l’oxygène à un suite à la page 15 ARCHITECTURE CANADA ■ 13 www.raic.org / 2011



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :