Architecture Canada n°10 1er semestre 2011
Architecture Canada n°10 1er semestre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10 de 1er semestre 2011

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Naylor Canada

  • Format : (213 x 276) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 3,8 Mo

  • Dans ce numéro : relever le « Défi 2030 ».

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
www.raic.org/2011 L’usine « verte » Les fenêtres à double vitrage et les puits de lumière laissent pénétrer la lumière naturelle en abondance et tout comme les murs rideaux de la façade du bâtiment, sont dotés d’une pellicule à faible émissivité. NEW Veneered Wood Frames also available Toll free : 1-800-804-5666 www.baillargeondoors.com Doors that inspire Architectural, Institutional, Commercial, and Special Series Fire-rated, Oversized, High impact, Radiology, Autonomy, Sound Retardant, French Doors, and more. LEED credit opportunities with our eco-solutions Think sustainably – we’ll show you how Baillargeon’s custom approach opensup a world of potential. Let us inspire you ! 471398_Baillargeon.indd 24 ■ ARCHITECTURE 1 CANADA 3/26/10 8:16:33 AM suite de la page 23 Un système géothermique à boucle fermée utilise une solution à base d’eau et capte la chaleur de la couche supérieure du sol, qui varie entre 8 et 12 degrés Celsius. En hiver, la température de la solution est augmentée par compression pour chauffer les installations et en été la solution sert à la climatisation, sans subir de compression. L’usine récupère et réutilise les eaux pluviales. Elle est également dotée d’un système de panneau thermique ventilé de Murox qui capte la chaleur solaire utilisée pour préchauffer l’air frais du système de ventilation. En hiver, sous des conditions d’ensoleillement optimales, ce système peut augmenter de 19 degrés Celsius la température de l’air admis. Les ventilateurs récupérateurs de chaleur installés sur la toiture sont munis de roues thermiques qui captent la chaleur de l’air extrait. Un système informatisé contrôle les systèmes du bâtiment et permet aux gestionnaires et aux concepteurs de suivre la performance du bâtiment sur place et par Internet, pour s’assurer que l’effi cacité énergétique demeure optimale. L’an dernier, l’Ordre des architectes du Québec a octroyé deux prix au projet du Groupe Stageline : un prix d’excellence en architecture et en développement durable et le prix Choix du public Loto-Québec, décerné pour la première fois, au projet ayant recueilli le plus grand nombre de votes (plus de 5 000, dans ce cas-ci) dans le cadre d’un scrutin auquel le public était invité à voter par la poste ou par Internet. ■
In praise of natural space By Christopher Guly Space is sacred at St. Gabriel’s Passionist Parish, and their four-year-old, Roman Catholic church in North York, Toronto is a shining example. Inspired by the eco-theology of the late Thomas Berry, St. Gabriel’s is an architectural miracle that brings together the mysteries of the Divine with the wonders of Creation, framedby a host of green and sustainable features. « The building is oriented to the south to respond to the sun, » explains Roberto Chiotti, MRAIC, a parishioner and founding partner of Toronto-based Larkin Architect Ltd., which designed the new church to replace one est ablished in 1951. « In the wintertime, we harvest the sun’s energy, which is absorbed into the concrete walls and fl oors and radiates out, to provide heating for the interior. » « During the summer, we shade the sun to keep the building cool. » The latter is achieved with a grade-level roof garden, present in the worship space as a full height curtain wall with an immense canopy, which mediates summer heat gain. PHOTO : STEVEN EVANS Sacred Space PHOTO : ROBERTO CHIOTTI/ARCHITECT : LARKIN ARCHITECT, LIMITED Rainwater is collected from the roof, which in turn supports plant life within a constructed wetland. Unlike traditional churches and their stained-glass windows, the entire south façade is glazed with clear glass to orient the congregation outwardly to the « sacred space of all of Creation, » explains Chiotti. Elsewhere, St. Gabriel’s – the first Canadian church to obtain a gold LEED (Leadership in Energy and En vironmental Design) rating and 2007 winner of the Green Toronto Award for green design – combines the spiritual with the sustainable. From the « darkness of the underground » – where most of the parish’s parking is located – worshippers and visitors emerge into the « light of the sacred space above, » where they are greeted by a sky-lit « living wall » situated in the narthex. continued on page 26 ARCHITECTURE CANADA ■ 25 www.raic.org/2011



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :