Architecture Canada n°1 2nd semestre 2006
Architecture Canada n°1 2nd semestre 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1 de 2nd semestre 2006

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Naylor Canada

  • Format : (213 x 276) mm

  • Nombre de pages : 88

  • Taille du fichier PDF : 8,1 Mo

  • Dans ce numéro : design urbain, les villes de l'avenir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 56 - 57  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
56 57
■ ■ ■ www.raic.org/2006 PHOTOGRAPHIE : KEN JONES PHOTOGRAPHIE : KEN JONES PHOTOGRAPHIE : KEN JONES La durabilité L’aire de restauration du bâtiment de 30 millions de dollars. 56 THE ROYAL ARCHITECTURAL INSTITUTE OF CANADA/L’INSTITUT ROYAL D’ARCHITECTURE DU CANADA « Nous avons rencontré les étudiants et leur avons demandé s’ils accepteraient de verser chacun 30 $ par session pour la construction d’un bâtiment étudiant sur le campus », rapporte Dan Bandurka, à l’époque président du comité sur le bâtiment étudiant et aujourd’hui responsable du recrutement sur le campus. La campagne de financement présentée aux étudiants devait durer 25 ans et servir à rembourser l’emprunt hypothécaire – ce qui en ferait le don le plus important des étudiants au cours des 179 ans d’existence de l’U de T. En 2001, la proposition a fait l’objet d’un référendum et environ 70 pour cent des étudiants ont voté en faveur. Un an plus tard, le projet naissait. M. Bandurka, qui en 2002, à l’âge de 21 ans, était président du syndicat des étudiants du campus de Scarborough, souligne que la durabilité est dès lors devenue le point central du projet. « Nous voulions léguer un bâtiment aux générations futures et les architectes, ingénieurs et autres consultants ont tous partagé cette vision d’entrée de jeu », explique-t-il. « Un de nos principaux objectifs était de penser à la durabilité dès les premières étapes du projet et d’en intégrer les principes dans chaque geste que nous posions, ce qui nous permettrait de réduire nos coûts sans avoir à revenir en arrière et à reprendre quelque étape du travail que ce soit. » Un petit groupe, formé de Dan Bandurka, de membres du corps professoral, du gestionnaire de projet et de Stephen Philipps, MRAIC – chef d’équipe du cabinet Stantec Architecture Ltd, concepteur du bâtiment – s’est assuré d’intégrer la durabilité à toutes les facettes du bâtiment de 4 710 mètres carrés qui a ouvert ses portes en septembre 2004. La configuration, l’orientation et le vitrage – de même que le mur rideau en verre du côté nord du bâtiment – favorisent l’utilisation maximale de la lumière naturelle, tandis que les grands murs et planchers en béton sont exposés au soleil de l’hiver pour servir de masse thermique. Les pare-soleil extérieurs réduisent le gain solaire durant l’été tout en laissant pénétrer le soleil d’hiver. En outre, les espaces régulièrement occupés sont munis de fenêtres ouvrantes qui assurent une meilleure ventilation passive. Les espaces à bureaux et les espaces publics de tout le bâtiment jouissent de
l’éclairage naturel et sont dotés de détecteurs de présence pour réduire l’éclairage artificiel lorsque la lumière naturelle est suffisante ou qu’il n’y a personne dans les locaux. La consommation d’eau du centre étudiant de près de 10,5 millions de dollars est de 20 pour cent inférieure à la celle de bâtiments semblables construits de manière conventionnelle. Cette performance est due à l’installation d’urinoirs sans eau et de toilettes à double chasse et à l’utilisation des eaux pluviales pour l’irrigation des aménagements paysagers. De plus, les eaux pluviales du site sont recueillies et dirigées vers une tranchée d’infiltration souterraine qui réduit la demande auprès des réseaux d’alimentation en eau de la municipalité. Par ailleurs, les toitures « vertes » audessus des bureaux étudiants apportent de l’oxygène et réduisent les charges de chauffage et de refroidissement du bâtiment. À l’intérieur du bâtiment, les professionnels ont utilisé des matériaux dont les composantes sont renouvelables rapidement, comme des revêtements de sol en bambou et des armoires en agropyre. Ce faisant, ils ont réduit la demande en ressources naturelles. Dan Bandurka rappelle qu’une attention égale a été portée à tous les détails du projet. « Tous les matériaux, y compris le sable et la roche, ont été conservés sur le campus durant la construction », dit-il. « Nous n’avons rien déplacé. » Par ailleurs, le centre étudiant comporte également des éléments recyclés. En effet, dix-huit tonnes d’acier proviennent de la démolition d’une galerie du Musée royal de l’Ontario. Les poutres ont été remises en état et intégrées à l’ossature du nouveau bâtiment. On a ainsi empêché le rejet d’émissions de dioxyde de carbone équivalentes à celles d’une voiture qui ferait environ 16 fois le tour du monde, selon l’université. En outre, le centre étudiant est également durable sur le plan économique, ce qui n’est pas sans importance, précise M. Bandurka. Il explique que pendant que les étudiants contribuent au remboursement de l’emprunt hypothécaire, les revenus tirés du loyer chargé aux services alimentaires et aux autres entreprises commerciales du bâtiment servent à assumer les coûts d’exploitation. Strassburger manufactures and supplies high-quality products for the replacement, renovation and new-construction markets. VINYL WINDOWS• ENTRANCE DOORS• SKYLIGHTS PH TECH PATIO DOORS• TERRACE & GARDEN DOORS WINDOWS & DOORS Specify with Confidence : Dricon fire retardant treated wood• Proven effective in countless projects since 1981• Economical material for reducing the effects of fire• Meets Canadian building codes UL & ULC listed• From the people who developed Wolmanized wood 646 Colby Drive Waterloo, Ontario N2H 3M4 (519) 885-6380• 1-800-265-4717 E-mail : windows@strassburger.net strassburger.net For more information on interior or exterior fire retardant treated wood, call 1-800-387-8349 or visit www.usefrtw.com We would like to thank the advertisers who helped make this publication possible. Nous aimerions remercier les annonceurs qui ont contribué à la réalisation de cette publication. La durabilité THE ROYAL ARCHITECTURAL INSTITUTE OF CANADA/L’INSTITUT ROYAL D’ARCHITECTURE DU CANADA ■ 57 ■ ■ ■ www.raic.org/2006



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 1Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 2-3Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 4-5Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 6-7Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 8-9Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 10-11Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 12-13Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 14-15Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 16-17Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 18-19Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 20-21Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 22-23Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 24-25Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 26-27Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 28-29Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 30-31Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 32-33Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 34-35Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 36-37Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 38-39Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 40-41Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 42-43Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 44-45Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 46-47Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 48-49Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 50-51Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 52-53Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 54-55Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 56-57Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 58-59Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 60-61Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 62-63Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 64-65Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 66-67Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 68-69Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 70-71Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 72-73Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 74-75Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 76-77Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 78-79Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 80-81Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 82-83Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 84-85Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 86-87Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 88