Architecture Canada n°1 2nd semestre 2006
Architecture Canada n°1 2nd semestre 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1 de 2nd semestre 2006

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Naylor Canada

  • Format : (213 x 276) mm

  • Nombre de pages : 88

  • Taille du fichier PDF : 8,1 Mo

  • Dans ce numéro : design urbain, les villes de l'avenir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
■ ■ ■ www.raic.org/2006 Design urbain En préservant les districts commerciaux des centres-villes, on pourrait commencer à restaurer la « dimension régionale » des collectivités canadiennes, plaide Avi Friedman. « Nous avons évacué tout sens commun de la manière dont nous construisons aujourd’hui les collectivités et nous avons ensuite coulé ces principes dans le béton en adoptant des règlements en conséquence. Alors, plutôt que de permettre aux citoyens de stationner leurs véhicules derrière leurs maisons dans des voies prévues à cette fin, nous les avons incités à construire ces immenses garages devant leurs domiciles. » « Ces mesures sont antisociales et les architectes doivent être en mesure d’apporter des solutions pratiques aux collectivités. » D’où l’importance de reconnaître un des principes du design urbain voulant que les villes comportent des « zones et des caractéristiques qui leur sont propres, tant dans les quartiers résidentiels que dans les belles rues commerciales, » rappelle M. Gosselin. « Il faut donc être sensible à l’histoire d’un lieu – tout comme à celle des bâtiments existants – et savoir intervenir de façon à améliorer réellement un environnement tout en lui conservant sa spécificité. » Ottawa | De l’abordabilité à l’adaptabilité M. Gosselin explique qu’à Ottawa, la ville où il habite, le quartier huppé et éclectique de Glebe a su conserver sa popularité au cours des décennies, parce qu’il est demeuré « adaptable ». Il a évolué. Ghetto aux prix abordables pour les étudiants de l’Université Carleton (M. Gosselin y a lui-même habité) lors de la période hippie du début des années 1970, le quartier s’est embourgeoisé au fil de la dernière décennie et, à des coûts beaucoup plus élevés, accueille maintenant des yuppies. « Si le quartier est si populaire, c’est que les gens s’y sentent bien et apprécient la combinaison de boutiques et de maisons historiques », précise Yves Gosselin. « Il a également l’avantage d’être situé près du centre-ville et de l’autoroute Queensway, ce qui est pratique pour ceux qui 34 THE ROYAL ARCHITECTURAL INSTITUTE OF CANADA/L’INSTITUT ROYAL D’ARCHITECTURE DU CANADA PHOTO : GRACIEUSETÉ DE RANDALL STOUT ARCHITECTS INC. se déplacent tant vers l’est que vers l’ouest. » Il ajoute qu’un phénomène semblable s’est produit à l’est de la rue Bank (la principale artère qui traverse le Glebe) jusqu’à Sandy Hill, dans le secteur de l’Université d’Ottawa – où habitent des étudiants, des diplomates et des professionnels – et vers l’ouest, dans le quartier Westboro, où la demande de logements a été supérieure à la capacité, amenant les acheteurs à porter leur attention vers de vieux quartiers tels que Hintonburg et Mechanicsville. « Du point de vue de l’aménagement municipal, les villes doivent être en mesure de prévoir où les gens iront et en profiter pour améliorer l’environnement public. » La Galerie d’art de l’Alberta allie qualités architecturales et respect du programme fonctionnel. Edmonton | aucune tolérance face à la décrépitude À Edmonton, les mesures d’amélioration urbaine comprennent notamment la revitalisation d’un secteur « inoccupé, sous-développé ou en déclin », autour du quartier Jasper Est, et « une tolérance zéro envers les boîtes carrées sans aménagement paysager », a déclaré le maire Stephen Mandel, lui-même un ancien promoteur, lors de son discours sur la situation de la ville en avril 2005. La Galerie d’Art de l’Alberta – située en face de l’hôtel de ville et conçue par l’architecte américain Randall Stout – ouvrira ses portes en 2009. Après des travaux de réaménagement et d’agrandissement de 48 millions de dollars, l’ancienne Galerie d’Art d’Edmonton offrira des aires de vente au détail et des restaurants au public. Le principal designer urbain d’Edmonton, Carol Bélanger, MRAIC, indique que diverses



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 1Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 2-3Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 4-5Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 6-7Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 8-9Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 10-11Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 12-13Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 14-15Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 16-17Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 18-19Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 20-21Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 22-23Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 24-25Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 26-27Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 28-29Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 30-31Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 32-33Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 34-35Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 36-37Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 38-39Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 40-41Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 42-43Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 44-45Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 46-47Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 48-49Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 50-51Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 52-53Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 54-55Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 56-57Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 58-59Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 60-61Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 62-63Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 64-65Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 66-67Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 68-69Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 70-71Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 72-73Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 74-75Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 76-77Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 78-79Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 80-81Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 82-83Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 84-85Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 86-87Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 88