Architecture Canada n°1 2nd semestre 2006
Architecture Canada n°1 2nd semestre 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1 de 2nd semestre 2006

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : Naylor Canada

  • Format : (213 x 276) mm

  • Nombre de pages : 88

  • Taille du fichier PDF : 8,1 Mo

  • Dans ce numéro : design urbain, les villes de l'avenir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
Les villes de l’avenir par Christopher Guly YYves Gosselin, FIRAC, nourrit une vision pour l’avenir du Canada urbain. À son avis, la prospérité d’une ville n’est pas nécessairement liée à son statut de capitale ou d’importante zone métropolitaine comprenant nombre d’infrastructures gouvernementales ou industrielles. Elle repose plutôt sur un bon aménagement, qu’il découle de la revitalisation de zones urbaines existantes ou du développement de nouvelles, et fait appel à la participation de tous les citoyens, tant des employés des services d’urbanisme que des résidents des collectivités et de leurs environs. Pour promouvoir une telle approche, le président de l’IRAC et ancien architecte en chef de la Commission de la capitale nationale à Ottawa a créé le Programme de prix en design urbain de l’IRAC, en septembre 2004. En vertu de ce programme, une série de prix sont attribués à l’échelle municipale, une année donnée, et à l’échelle nationale, l’année suivante. Les villes ont vite adhéré au concept. Déjà, en 2005, Edmonton, Calgary, Toronto et Ottawa ont administré un programme municipal de Prix en design urbain de l’IRAC. Deux autres villes, Hamilton et Halifax, ont présenté des prix semblables dans le cadre de programmes qu’elles ont créés elles-mêmes. COUVRETTE/OTTAWA Cette année, l’IRAC administrera le tout premier programme de Prix nationaux en design urbain dont les gagnants seront choisis parmi les lauréats des prix municipaux de l’an dernier et les candidats des autres villes qui auront soumis leurs projets. « Le programme de prix est vraiment axé sur la vie Président - Yves Gosselin, quotidienne », explique M. Gosselin, conseiller spécial FIRAC du directeur général des programmes professionnels et techniques de Travaux publics et Services gouvernementaux Canada. « Certes, le programme comporte des catégories dans lesquelles les architectes, les architectes du paysage et les urbanistes peuvent gagner des prix pour des concepts remarquables, mais il comporte aussi un prix pour les projets d’amélioration communautaire qu’une association pourrait recevoir pour une initiative aussi modeste que l’installation d’une œuvre d’art public ou d’une plaque commémorative dans un parc. » Par ailleurs, il existe aussi une catégorie de prix propre aux fragments urbains, « des interventions à petite échelle d’un bâtiment ou d’un paysage urbain qui contribuent de manière importante à la qualité de l’environnement public », tels que du mobilier de rue ou des éléments d’éclairage. En outre, le programme de Prix en design urbain reconnaît le travail des étudiants des écoles d’architecture du Canada. « Dans le milieu de l’architecture, les prix visent généralement à féliciter et à récompenser des collègues architectes – qui doivent en fait être de très bons architectes pour se mériter un prix, » souligne M. Gosselin. ARCHITECTE : GRIFFITHS RANKIN COOK/PHOTO : A. SEARLE/ÉCLAIRAGE : PHILIP GABRIEL, IALD Plaza des festivals à Ottawa Design urbain « Les Prix en design urbain célèbrent quant à eux des initiatives à l’échelle humaine, qui ont un sens pour les citoyens ordinaires et qui illustrent comment les villes et les collectivités peuvent influer sur la qualité de vie des résidents. » M. Gosselin souligne que les nouveaux prix de l’IRAC pourraient également susciter une revitalisation urbaine à la grandeur du Canada. Ils pourraient par exemple s’apparenter au mouvement City Beautiful du début du 20 e siècle ou ils pourraient tirer parti des principes de design urbain apparus au cours des années 1980, qui ont donné naissance à des projets comme le boulevard de la Confédération, un parcours d’honneur de 7,5 kilomètres reliant Ottawa et Gatineau, réalisé par la Commission de la capitale nationale (CCN) à l’époque où M. Gosselin y était architecte en chef. Le plus grand défi consiste toutefois à convaincre les décideurs municipaux de la « valeur réelle des investissements dans des projets de qualité », ajoute Yves Gosselin. « Il existe certaines structures dans les municipalités qui font en sorte que les ingénieurs construisent des routes et des trottoirs sans consulter les urbanistes et les designers urbains, et vice versa. Chacun a tendance à travailler isolément avec ses propres cadres de référence. Pour parvenir à une réelle qualité, il faut dès le départ travailler en collaboration. » M. Gosselin raconte que lorsqu’il était à la tête du service de conception et de construction de la CCN, les ingénieurs, les architectes et les urbanistes travaillaient en équipes – selon une « approche intégrée » qui a mené à d’importantes réalisations. Il cite notamment un vaste complexe commercial et résidentiel sur les plaines LeBreton, un terrain de 65 hectares situé près de la Colline parlementaire. « Il n’est pas nécessaire qu’une ville soit une capitale nationale pour être belle, ajoute M. Gosselin, elle n’a qu’à adopter les bonnes mesures. » Québec | L’histoire d’une réussite La ville de Québec est certainement un modèle de réussite sur la scène canadienne. Les politiciens, notamment l’ancien maire, Jean-Paul L’Allier, et les représentants officiels de la ville ont accompli de grandes réalisations. Sous leur administration, on a assisté à la restauration de bâtiments historiques, à l’insertion harmonieuse de structures modernes THE ROYAL ARCHITECTURAL INSTITUTE OF CANADA/L’INSTITUT ROYAL D’ARCHITECTURE DU CANADA ■ 29 ■ ■ ■ www.raic.org/2006



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 1Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 2-3Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 4-5Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 6-7Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 8-9Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 10-11Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 12-13Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 14-15Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 16-17Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 18-19Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 20-21Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 22-23Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 24-25Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 26-27Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 28-29Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 30-31Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 32-33Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 34-35Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 36-37Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 38-39Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 40-41Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 42-43Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 44-45Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 46-47Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 48-49Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 50-51Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 52-53Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 54-55Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 56-57Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 58-59Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 60-61Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 62-63Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 64-65Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 66-67Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 68-69Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 70-71Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 72-73Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 74-75Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 76-77Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 78-79Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 80-81Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 82-83Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 84-85Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 86-87Architecture Canada numéro 1 2nd semestre 2006 Page 88