Arabesques n°91 oc/nov/déc 2018
Arabesques n°91 oc/nov/déc 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°91 de oc/nov/déc 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Agence Bibliographique de l'Enseignement Supérieur

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 3,5 Mo

  • Dans ce numéro : bibliothèques et réseaux sociaux.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
(Sommaire) (Dossier) Bibliothèques et réseaux sociaux  : Des interactions renouvelées avec les publics « Depuis quelques années, les bibliothèques universitaires investissent résolument les réseaux sociaux numériques afin d’améliorer leur attractivité auprès de leur public, sans caricaturer leurs ambitions ni leurs missions. À partir de retours d’expériences circonstanciés, ce dossier d’Arabesques offre un éclairage complet et contrasté de ces nouvelles pratiques de médiation numérique. À l’écoute des transformations des modes de communication de notre communauté professionnelle, après l’ouverture en 2013 du compte Twitter @com_abes - qui, avec plus de 2000 abonnés, a trouvé son public, l’Abes a élargi son audience avec l’ouverture cet été d’une plateforme Viaméo et d’un compte Linkedin. À suivre pour les annonces de recrutements et les relais d’informations du réseau et de l’IST ! » https://www.linkedin.com/company/abes-agence-bibliographique-esr 25 (Actualités) 26 (Pleins feux sur…) La Ruche du service commun de la documentation de l’université de Poitiers Aurélie Hilt 28 (Portrait) aletlio.fr 04 Communiquer en BU à l’ère des réseaux sociaux numériques Benjamin Sarcy 07 Les @BUBMontaigne se racontent  : Twitter et les bibliothèques du SCD Bordeaux Montaigne Benjamin Sarcy 08 Audastudieuse et non délocalisable, la BU d’Angers sur les réseaux sociaux Frédéric Desgranges 10 12 14 Investissement et réactivité permanente, les bibliothèques de l’université Versailles-St-Quentin-en-Yvelines Chantal Merle & Dorothée Pain Construire sa présence sur les réseaux sociaux, l’exemple du SCD de l’université Caen Normandie (UNICAEN) Céline Chuiton, Julien Legalle & Jude Talbot Tu likes ou tu likes pas ? De l’usage professionnel des réseaux sociaux dans les BU Jean Moulin Lyon 3 Emilie Barthet & Lorine Bandier 16 bibliothèques académiques & Twitter Christophe Hugot 18 20 22 n°91 octobre - novembre - décembre 2018 Ar(abes)ques Itinéraire d’un community manager Marc Brohée Réseaux sociaux de la recherche et bibliothèques, où en est-on ? Cécile Arènes Les bibliothèques publiques sur les réseaux sociaux, pour quoi faire ? Retour sur l’enquête « Des Tweets et des Likes en bibliothèque » Muriel Amar Ar(abes)ques Revue trimestrielle de l’Agence bibliographique de l’enseignement supérieur, 227, avenue du Professeur-Jean-Louis-Viala, CS 84308, 34193 Montpellier cedex 5 Tél. 04 67 54 84 10/Fax 04 67 54 84 14/www.abes.fr Directeur de la publication  : David Aymonin. Coordination éditoriale et secrétariat de rédaction  : Yves Desrichard Comité de rédaction  : Christophe Arnaud, Yves Desrichard, Jean-Marie Feurtet, Christine Fleury, Laurent Piquemal, Marie-Pierre Roux, Bertrand Thomas. Conception graphique  : Anne Ladevie (anneladevie.com). Impression  : Pure Impression Couverture  : Illustration tirée de Une soirée dans le monde des chats par H. F., Hachette, 1877. Source  : Gallica, BnF. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6567402f/f14.image.texteImage# Revue publiée sous licence Creative Commons CC BY-ND 2.0 (Paternité - Pas de modifications) sauf pour les images qui peuvent êtres soumises à des licences différentes ou à des copyrights. Les opinions exprimées dans Arabesques n’engagent que la responsabilité de leurs auteurs. ISSN (papier) 1269-0589/ISSN (web) 2108-7016
[1] Le mème comme on l’aime  : https://fr.wikipedia. org/wiki/M%C3%A8me [2] Dont la couverture du présent « Arabesques » propose une version particulièrement idyllique. [3] Ainsi du mystérieux Monsieur Lalande, dit « Conservateur Général », twittos anonyme qui fait l’objet de la rubrique Portrait. Contre le public, Tout contre. Développer la présence des bibliothèques sur les réseaux sociaux numériques est devenue une activité professionnelle à part entière Il y a quelques années, un sujet comme « Bibliothèques et réseaux sociaux » aurait pu sembler, pour un dossier d’Arabesques, superficiel. Au vu des expériences rapportées dans ce numéro, ce n’est véritablement plus le cas ! Comme l’expriment nos auteurs et contributeurs, développer la présence des bibliothèques sur les réseaux sociaux numériques est devenu une activité professionnelle à part entière, nécessitant de la part du bibliothécaire maîtrise technique, qualité d’expression, empathie et proximité, ainsi qu’une parfaite conscience de ses valeurs et de sa place dans la vie des utilisateurs. La posture peut sembler paradoxale, car « être sur les réseaux », c’est parler à son public non plus de soi mais de lui-même, afin qu’il s’intéresse à nous. Il ne s’agit plus de mettre en avant directement la bibliothèque, ses collections, ses services, mais de titiller l’imagination de l’usager pour qu’il se fasse de la bibliothèque une image mentale lui donnant envie d’y venir ou de l’utiliser. Pour le séduire, on n’hésitera pas à utiliser les codes de la pop culture, le décalage, la référence ou le mème 1 afin de susciter le désir, l’appétit de bibliothèque. Sans doute ces jeux de l’esprit ne sont-ils qu’une étape dans l’évolution de ces formes de communication et, d’ici quelques années, entre chat bots 2 et services à distance, la présence sur les réseaux sera-t-elle destinée à aider chacun dans sa quête d’information de manière personnalisée dans une relation individuelle vécue comme affectivement positive. Les contributions passionnantes des pages (Éditorial) qui suivent – illustrées pour la plupart d’images qui font écho à l’identité visuelle des établissements – révèlent que la clé d’une présence réussie sur les réseaux sociaux repose sur beaucoup d’inspiration, d’enthousiasme et de distance. Elles prouvent à quel point la relation avec nos utilisateurs peut être considérablement enrichie, et attestent du degré de maturité numérique auquel les bibliothèques et les bibliothécaires 3 sont parvenus aujourd’hui. David Aymonin Directeur de l’Abes n°91 octobre - novembre - décembre 2018 Ar(abes)ques 03



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :