Aquarama n°86 oct/nov/déc 2019
Aquarama n°86 oct/nov/déc 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°86 de oct/nov/déc 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : FCO Media

  • Format : (230 x 297) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 12,4 Mo

  • Dans ce numéro : dossier, systèmes anaérobiques.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
Maîtrise intelligente des fuites d’eau Les déperditions d’eau (ou ‘eau non facturée’ / non revenue water ou NRW) sont un problème pour toutes les sociétés des eaux, y compris en Belgique. En Flandre, le taux de NRW (eau potable produite mais non facturée) est de 18 % ; en Wallonie, il est de 21 %. Des pays comme l’Allemagne et le Danemark, où le taux de NRW ne dépasse pas 10 %, prouvent qu’il est possible de faire mieux. Des solutions intelligentes permettant l’analyse de données peuvent grandement y aider. AVK Belgium, la filiale belge de la société mère danoise AVK, a pour objectif de proposer à nos sociétés des eaux une solution globale. PAR BART VANCAUWENBERGHE I PHOTOS AVK Les branchements clandestins, la mauvaise régulation de pression, les systèmes de facturation et/ou les compteurs d’eau inexacts, les fuites dans les (raccords entre) conduites d’eau et centres de stockage, ... sont autant de causes qui empêchent que chaque goutte d’eau produite ne puisse être facturée. « De plus en plus de sociétés des eaux, y compris chez nous, se rendent compte que l’abaissement de ces taux de NRW est d’une importance cruciale. L’ambition doit être de réduire ce taux de fuites à un niveau économique défini (Economic Lekkage Level ou ELL). Cet ELL prend en compte l’influence possible de la réduction de NRW sur les investissements futurs dans les stations de pompage, l’extraction d’eau, les stations d’épuration, etc. » explique Dirk Jansegers, directeur général d’AVK Belgium. « En outre, il est également important de respecter les objectifs mondiaux de développement durable des Nations Unies. L’objectif numéro six précise que chacun doit pouvoir disposer d’une eau potable et propre. » Les cinq étapes d’un plan global pour réduire le taux de NRW. 58 I AQUARAMA #86 Réduction du taux de NRW Quiconque veut s’assurer que le taux de NRW reste inférieur à l’ELL, doit se concentrer sur la planification, la mise en œuvre, la qualité des produits et le savoir-faire, stipule le Danish Water Forum, une organisation de premier plan en matière de gestion de l’eau. « Le Danemark est un précurseur sur le plan NRW, parce qu’il a investi dans un puissant plan de gestion qui garantit un rapide retour sur investissement », intervient Karsten Nielsen. En tant que responsable du développement commercial de la société mère danoise, il s’occupe quotidiennement d’eau non facturée. « Tout commence par un plan directeur NRW global, qui sert de base à la stratégie au sein de toute une organisation (de distribution d’eau potable). » L’installation de « zones de comptage au niveau du district » (District Metered Areas ou
DMA) est essentielle pour abaisser le taux de NRW. « Il s’agit, pour la société des eaux, de diviser une zone donnée en plusieurs zones plus petites, chaque zone comportant une vanne principale et une conduite d’alimentation correspondante, ainsi que plusieurs vannes de secours et conduites d’alimentation. Celles-ci sont de préférence dotées d’un logiciel de détection de fuite qui permet de déterminer le plus précisément possible l’importance d’une fuite donnée. Un certain nombre de sociétés des eaux flamandes ont déjà mis en place de telles DMA, parce qu’elles présentent de nombreux avantages. Cette approche permet une gestion anticipative des fuites et des ruptures ; elle facilite l’entretien du réseau de distribution et réduit les délais de coupure d’eau. Elle diminue les risques de pollution, permet une meilleure connaissance générale du réseau de distribution et réduit l’empreinte écologique de la zone concernée », déclare Dirk Jansegers. La mise en place de DMA aide à créer des « villes intelligentes » (smart cities), permettant de mieux utiliser tous les moyens disponibles (dont l’alimentation en eau) grâce à l’utilisation de technologies de communication numériques. « L’objectif doit être de tendre vers une distribution d’eau intelligente. Ceci peut être réalisé, entre autres, grâce à une gestion ingénieuse de la pression. Par exemple, il est judicieux d’utiliser des détendeurs de pression (‘pressure reducing valves’ ou ‘PRV’) en association avec un contrôleur intégré. Grâce aux informations que reçoivent ces PRV sur les fluctuations de pression et de débit, par exemple, ils peuvent s’ajuster automatiquement et régler de façon optimale la pression dans le réseau d’eau. Cela se fait sans problème à distance et en temps réel », explique Karsten Nielsen. AVK est réputé, depuis toujours, comme fabricant de produits de haute qualité tels que des vannes à guillotine, des vannes papillon, des bornes d’incendie, des bouches à clé, etc. « Un tel matériel de qualité est essentiel, mais ne constitue en réalité que la première des cinq ‘couches’ permettant de créer un réseau d’eau intelligent C’est pourquoi nous avons ajouté à notre gamme des logiciels intelligents et que nous commercialisons ainsi une solution complète », poursuit Karsten Nielsen. « La deuxième phase, permettant de se faire une idée du réseau, consiste à effectuer des mesures à l’aide d’équipements tels que des compteurs d’eau, des capteurs de pression… Ces données sont envoyées à la société des La maîtrise intelligente de l’eau permet de mieux gérer chaque goutte d’eau potable produite. eaux via des terminaux distants, ou peuvent être utilisées sur place pour piloter des vannes de contrôle de débit intelligentes. La visualisation de toutes les données se fait à l’aide d’un système SCADA en ‘nuage ouvert’ (open cloud), afin que toutes les données puissent être consultées par l’ensemble des personnes qualifiées. La vue d’ensemble de ces données permet, entre autres choses, de prédire le comportement futur du réseau et les endroits où des fuites éventuelles peuvent se produire. » AVK Belgium espère que davantage de sociétés des eaux belges puissent créer des DMA, équipées de solutions intelligentes permettant de réduire sensiblement les fuites d’eau et limiter au strict minimum l’impact économique sociétal du taux de NRW. « Un programme de détection de fuites ciblé, avec une surveillance active des fuites de chaque DMA, peut réduire la déperdition totale du réseau de distribution d’au moins 40 % dans la plupart des endroits. De cette manière, nos sociétés des eaux non seulement réduiront leurs coûts d’exploitation, mais pourront également viser une gestion (de l’eau) aussi durable que possible », conclut Dirk Jansegers. EEwww.avkvalves.be PROJET L AQUARAMA #86 I 59



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Aquarama numéro 86 oct/nov/déc 2019 Page 1Aquarama numéro 86 oct/nov/déc 2019 Page 2-3Aquarama numéro 86 oct/nov/déc 2019 Page 4-5Aquarama numéro 86 oct/nov/déc 2019 Page 6-7Aquarama numéro 86 oct/nov/déc 2019 Page 8-9Aquarama numéro 86 oct/nov/déc 2019 Page 10-11Aquarama numéro 86 oct/nov/déc 2019 Page 12-13Aquarama numéro 86 oct/nov/déc 2019 Page 14-15Aquarama numéro 86 oct/nov/déc 2019 Page 16-17Aquarama numéro 86 oct/nov/déc 2019 Page 18-19Aquarama numéro 86 oct/nov/déc 2019 Page 20-21Aquarama numéro 86 oct/nov/déc 2019 Page 22-23Aquarama numéro 86 oct/nov/déc 2019 Page 24-25Aquarama numéro 86 oct/nov/déc 2019 Page 26-27Aquarama numéro 86 oct/nov/déc 2019 Page 28-29Aquarama numéro 86 oct/nov/déc 2019 Page 30-31Aquarama numéro 86 oct/nov/déc 2019 Page 32-33Aquarama numéro 86 oct/nov/déc 2019 Page 34-35Aquarama numéro 86 oct/nov/déc 2019 Page 36-37Aquarama numéro 86 oct/nov/déc 2019 Page 38-39Aquarama numéro 86 oct/nov/déc 2019 Page 40-41Aquarama numéro 86 oct/nov/déc 2019 Page 42-43Aquarama numéro 86 oct/nov/déc 2019 Page 44-45Aquarama numéro 86 oct/nov/déc 2019 Page 46-47Aquarama numéro 86 oct/nov/déc 2019 Page 48-49Aquarama numéro 86 oct/nov/déc 2019 Page 50-51Aquarama numéro 86 oct/nov/déc 2019 Page 52-53Aquarama numéro 86 oct/nov/déc 2019 Page 54-55Aquarama numéro 86 oct/nov/déc 2019 Page 56-57Aquarama numéro 86 oct/nov/déc 2019 Page 58-59Aquarama numéro 86 oct/nov/déc 2019 Page 60-61Aquarama numéro 86 oct/nov/déc 2019 Page 62-63Aquarama numéro 86 oct/nov/déc 2019 Page 64-65Aquarama numéro 86 oct/nov/déc 2019 Page 66-67Aquarama numéro 86 oct/nov/déc 2019 Page 68-69Aquarama numéro 86 oct/nov/déc 2019 Page 70-71Aquarama numéro 86 oct/nov/déc 2019 Page 72-73Aquarama numéro 86 oct/nov/déc 2019 Page 74-75Aquarama numéro 86 oct/nov/déc 2019 Page 76-77Aquarama numéro 86 oct/nov/déc 2019 Page 78-79Aquarama numéro 86 oct/nov/déc 2019 Page 80-81Aquarama numéro 86 oct/nov/déc 2019 Page 82-83Aquarama numéro 86 oct/nov/déc 2019 Page 84