Aquarama n°83 jan/fév/mar 2019
Aquarama n°83 jan/fév/mar 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°83 de jan/fév/mar 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : FCO Media

  • Format : (230 x 297) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 23,9 Mo

  • Dans ce numéro : techniques de mesure et de contrôle.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 88 - 89  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
88 89
BIO DYNAMICS Votre partenaire pour la construction de... Stations d'épurations des eaux usées et centrales de biogaz-méthanisation Construction de silos et citernes cylindriques en béton. Béton armé coulées sur place sans joints de reprises verticaux, et sans entretoises. Parfaitement étanche ! Tous les diamètres possible de 4,5m à 40m et haut de 14m. Bio-Dynamics peut livrer et installer certains accessoires au silo  : pièces de traversées en inox ou HDPE trou d'homme diam 800 mm en inox, bâche en PVC, agitateurs à travers de la paroi, possibilité d'intégrer le réseau de chaleur coulé dans les oiles, revêtement intérieur des cuves (liner), etc… BIO-DYNAMICS S.A. Groenstraat 55 B-9800 Deinze, Belgique tel 00 32 (0)9 210 31 60 fax 00 32 (0)9 210 31 65 www.bio-dynamics.be info@bio-dynamics.be Fluide sensible. capteur intelligent pour mesure de la conductivité et de la concentration conductive inductive interface JUMO digiLine et IO-Link Système modulaire – pour des points de mesure individuels ainsi que la construction de réseaux de capteurs convertisseur intégré ou convertisseur avec capteur séparé avec et sans affichage Bienvenue chez JUMO. www.jumo.net mS/cmppm μS/cm MΩ cm °C JUMO digiLine CR et JUMO digiLine Ci Convertisseurs numériques pour la mesure de conductivité conductive ou inductive Maintenant avec IO-Link !
Optimisation des processus de traitement des eaux Expérience et savoir-faire en matière de traitement des eaux  : autant de valeurs ajoutées dont la rareté va en s’accentuant. Un nombre croissant d’entreprises parviennent difficilement à recruter un personnel possédant une maîtrise satisfaisante des processus. Pour ce qui est de l’optimisation de leurs installations de traitement des eaux et de la formation de base de leur personnel, ces entreprises s’adressent régulièrement à iServ. Le spécialiste limbourgeois a su se hisser au rang de prestataire de services dont la réputation s’étend bien au-delà de la frontière linguistique. PAR BART VANCAUWENBERGHE Il y a quatre ans, l’entreprise a élu domicile dans un immeuble de plus grande taille situé à Genk. Placés sous la direction de Eddy Gieraerts et Patrick Parfondry, les effectifs de l’équipe iServ s’élevaient alors à douze personnes. Ce déménagement témoigne de la croissance organique constante qu’a enregistré l’entreprise. « Cette expansion, nous la devons essentiellement à l’originalité de notre approche », comme nous l’explique Eddy Gieraerts. « Nous ne procédons pas à la réalisation d’installations, mais l’expertise que nous avons acquise, entre autres, dans le domaine des échangeurs d’ions et de l’osmose inverse nous permet de proposer nos services à un nombre appréciable d’entreprises (telles que les brasseries, producteurs de denrées alimentaires et entreprises pharmaceutiques). Bon nombre de nos collègues spécialisés dans la réalisation d’installations de traitement des eaux font aussi régulièrement appel à nos connaissances spécifiques. » Analyse Il arrive de plus en plus souvent que des entreprises investissent dans une installation de traitement des eaux auprès de l’un des nombreux fournisseurs présents sur le marché. Au bout d’un certain laps de temps, leurs dirigeants constatent que l’installation ne fonctionne pas correctement. « En pareil cas, ils prennent d’abord contact avec leur fournisseur, lequel se rend sur place pour étudier la question. Dans la pratique, il arrive fréquemment que ce dernier ne parvienne pas à identifier le problème et par extension, qu’il ne possède pas les compétences requises pour y remédier. La manifestation de tels problèmes est généralement due à l’évolution des circonstances ou de certains paramètres. Si de tels acteurs économiques maîtrisent l’exploitation d’installations de cette nature, ils décrochent souvent sur le plan de la maîtrise des processus chimiques en cas de défaillance. C’est à ce stade que nous entrons en lice  : sur la base d’une analyse poussée, nous nous livrons à une évaluation du rendement de l’installation concernée et nous chargeons d’en optimiser le fonctionnement. Le problème réside souvent dans une consommation excessive d’énergie et/ou de produits chimiques en raison d’une mise au point erronée », poursuit Eddy Gieraerts. Cette tendance résulte de l’effritement des connaissances. « Le phénomène que nous avions anticipé il y a quatre ans déjà commence malheureusement à poindre en surface  : bon nombre de techniciens qualifiés et expérimentés prennent leur retraite et leurs employeurs ne parviennent pas à attirer (en temps utile) de jeunes talents possédant une maîtrise satisfaisante des processus. En conséquence, le transfert de connaissances Sur la base d’une analyse poussée, iServ se livre à une évaluation du rendement de l’installation. iServ organise régulièrement des formations à l’intention des spécialistes du traitement des eaux. est insuffisant. Nous intervenons aussi dans ce domaine  : des spécialistes du traitement des eaux ou leurs clients finaux nous confient de plus en plus souvent la mission d’organiser une formation de base à l’intention des membres de leur personnel afin que ces derniers puissent acquérir de la sorte un bagage supplémentaire d’une utilité certaine. » « En tant qu’acteur d’envergure relativement modeste, j’ai toujours été convaincu qu’en dépit de la présence de grands fournisseurs d’installations de traitement des eaux cotés en bourse, le marché était suffisamment vaste pour permettre à des spécialistes tels que nous de survivre. La demande continue même à progresser parce que la pénurie de personnel exécutant qualifié constitue souvent une entrave à la croissance de ces grands acteurs. Nous en bénéficions, même si notre entreprise présente aussi un certain nombre de postes vacants qui s’adressent à des éléments possédant une expérience de base et captivés par les processus de traitement des eaux. » EEwww.iservwater.be REPORTAGE L AQUARAMA #83 I 89



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 1Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 2-3Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 4-5Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 6-7Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 8-9Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 10-11Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 12-13Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 14-15Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 16-17Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 18-19Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 20-21Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 22-23Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 24-25Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 26-27Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 28-29Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 30-31Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 32-33Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 34-35Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 36-37Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 38-39Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 40-41Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 42-43Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 44-45Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 46-47Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 48-49Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 50-51Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 52-53Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 54-55Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 56-57Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 58-59Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 60-61Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 62-63Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 64-65Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 66-67Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 68-69Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 70-71Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 72-73Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 74-75Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 76-77Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 78-79Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 80-81Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 82-83Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 84-85Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 86-87Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 88-89Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 90-91Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 92-93Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 94-95Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 96-97Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 98-99Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 100-101Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 102-103Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 104-105Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 106-107Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 108-109Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 110-111Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 112-113Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 114-115Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 116-117Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 118-119Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 120-121Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 122-123Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 124