Aquarama n°83 jan/fév/mar 2019
Aquarama n°83 jan/fév/mar 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°83 de jan/fév/mar 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : FCO Media

  • Format : (230 x 297) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 23,9 Mo

  • Dans ce numéro : techniques de mesure et de contrôle.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 108 - 109  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
108 109
ASSUMING RESPONSIBILITY MEANS SEEING THE BIGGER PICTURE In everything we do, we never lose sight of what is essential to you  : efficient technology and easy handling Using our knowledge and experience in sewerage networks and sewage treatment plants, we are here to assist our customers with economical and easy to service pump, grinding and disintegration technologies and individual consulting services. vogelsang.co.uk ENGINEERED TO WORK VOG 180267 Anzeige Abwasser 180x130mm.indd 1 14.05.18 12:05 www.slib.be Solutions temporaire pour traitement des eaux et déshydratation des boues Déshydratation mobile l’aération temporaire Service in Separation bv, KAPELLE (NL) +31 113 572523
suivants  : la chimie, l’agriculture et, à égalité en troisième position, le secteur de l’énergie, la métallurgie, le secteur de production de cokes et de produits de raffinerie et enfin le secteur agroalimentaire. S’agissant de l’agriculture, cette analyse ne tient aucun compte des eaux de pluie tombées sur les champs et absorbées par les cultures. Si c’était le cas, la dépendance à l’eau de l’agriculture serait encore plus élevée. (La demande normale d’eau des plantes agricoles s’élève à près de 500 l/m 2. La superficie agricole de 600.000 ha relevée en Flandre devrait par conséquent entraîner une demande complémentaire en eau de l’ordre de 3 milliards de m³). Principaux consommateurs d’eaux souterraines, l’agriculture, l’agroalimentaire et l’industrie des boissons représentent quelque 63% de la consommation totale d’eaux souterraines. Les consommateurs les plus importants d’eau potable sont les suivants  : la chimie, le secteur de production de cokes et de produits de raffinerie et enfin le secteur agroalimentaire, lesquels représentent près de 45% de la consommation d’eau potable, tous secteurs confondus. Défi posé par le refroidissement de processus La consommation effective d’eau est égale à la somme des eaux consommées et des eaux de refroidissement. En Flandre, les consommateurs les plus importants d’eau de refroidissement sont les suivants  : la chimie, le secteur de production de cokes et de produits de raffinerie, lesquels devancent le secteur agroalimentaire et représentent près de 99,6% de la consommation d’eau de refroidissement. Dans un avenir proche, ces secteurs seront confrontés à un défi potentiel. Comme les étés 2017 et 2018 ont permis de l’observer, la fiabilité d’installations reposant sur une consommation élevée d’eau de refroidissement diminue sensiblement en cas de sécheresse prolongée. En effet, si la température des eaux de surface devient trop élevée, les autorités gouvernementales imposent des restrictions quant à la quantité d’eau de refroidissement susceptible d’être déversée. Dès lors, ces restrictions ont un impact direct sur la capacité de production et bien souvent sur le chiffre d’affaires des entreprises concernées. Intégration des défis que posent la mobilité et la gestion des eaux La navigation fluviale ne consomme pas de grandes quantités d’eau, mais il n’en demeure pas moins que la demande en eau de ce secteur d’activité est élevée. Lors du franchissement d’écluses, la quantité d’eau déplacée du bief d’amont vers le bief d’aval est considérable. Le déplacement de cette masse d’eau entraîne une baisse du niveau d’eau du bief d’amont. En cas d’apport en eau insuffisant en amont, comme constaté l’été dernier, il faut relever un certain nombre de défis majeurs pour assurer le bon déroulement de la navigation fluviale. Les autorités compétentes se voient parfois contraintes de limiter les prélèvements auxquels se livrent d’autres consommateurs d’eau. Coût total de l’eau et sensibilité à l’eau des différents secteurs d’activité Le coût total de l’eau (avant fourniture et épuration) s’élevait, pour les entreprises, à quelque 761 millions d’euros en 2016. Les secteurs qui, en valeur absolue, paient la facture d’eau la plus élevée sont, par ordre d’importance, la chimie, l’énergie, l’agroalimentaire, la production de cokes. Ces secteurs représentent 293 millions d’euros par an, soit 40% du montant de la facture d’eau annuelle totale. Les secteurs de l’agroalimentaire, des boissons, de la chimie, du papier et de la production de cokes entre autres sont les plus sensibles à l’augmentation des prix de l’eau (ces secteurs se caractérisent par un coût élevé de l’eau par rapport à la valeur ajoutée brute ainsi que par une valeur ajoutée brute faible par rapport aux produits d’exploitation). Conclusion Dirk Van der Stede (CEO Vlakwa)  : « Les chiffres sont révélateurs de l’impact positif des efforts consentis par les entreprises industrielles et agricoles. À l’avenir, il faudra plus que jamais s’atteler à la réalisation effective d’un système solide de gestion des ressources en eau. Les modalités de traduction de cette ambition en mesures et objectifs concrets ne sont pas encore clairement définies. Aujourd’hui, en cas de problème majeur (inondations, pénurie, etc.), les autorités compétentes abordent la question sous un angle déterminé et passent rapidement à la formulation de mesures permettant d’y remédier. Et ce sans explorer adéquatement la vaste palette de solutions et de synergies à long terme (en tenant compte entre autres d’aspects tels que la mobilité, l’énergie et la santé) susceptibles de se traduire par une situation gagnant-gagnant à plusieurs niveaux, par une adhésion accrue et ce faisant par des économies et un gain de temps significatifs lors de leur mise en œuvre. » Outils interactifs conçus pour l’exécution d’analyses sur mesure Les résultats de l’étude consacrée à l’importance socio-économique de l’eau en Flandre ont été élaborés au moyen d’un outil interactif qui autorise les utilisateurs à se livrer à des analyses portant sur une province ou un secteur déterminé  : www.vlakwa.be/index.php ? id=184 EEwww.vlakwa.be ÉTUDE L AQUARAMA #83 I 109



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 1Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 2-3Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 4-5Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 6-7Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 8-9Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 10-11Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 12-13Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 14-15Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 16-17Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 18-19Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 20-21Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 22-23Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 24-25Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 26-27Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 28-29Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 30-31Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 32-33Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 34-35Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 36-37Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 38-39Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 40-41Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 42-43Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 44-45Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 46-47Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 48-49Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 50-51Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 52-53Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 54-55Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 56-57Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 58-59Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 60-61Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 62-63Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 64-65Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 66-67Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 68-69Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 70-71Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 72-73Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 74-75Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 76-77Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 78-79Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 80-81Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 82-83Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 84-85Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 86-87Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 88-89Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 90-91Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 92-93Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 94-95Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 96-97Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 98-99Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 100-101Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 102-103Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 104-105Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 106-107Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 108-109Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 110-111Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 112-113Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 114-115Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 116-117Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 118-119Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 120-121Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 122-123Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 124