Aquarama n°83 jan/fév/mar 2019
Aquarama n°83 jan/fév/mar 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°83 de jan/fév/mar 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : FCO Media

  • Format : (230 x 297) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 23,9 Mo

  • Dans ce numéro : techniques de mesure et de contrôle.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 106 - 107  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
106 107
NaTural SoluTioNS Carmeuse offre une gamme complète de produits dérivés du calcaire et de la chaux ainsi qu’un savoir-faire reconnu. Pour un traitement efficace des eaux potables, des eaux industrielles, des boues, nous vous offrons des solutions personnalisées de qualité, pour un résultat optimisé. > Contactez-nous Jurgen Vanden Bon Tel +32 85 830 111 GSM +32 498 17 52 11
Sécheresse mais augmentation de 34% de la part des emplois dans les secteurs d’activité à grande consommation d’eau En 2013, le Vlaams Kenniscentrum Water (Vlakwa/VITO) a publié sa première étude consacrée à l’importance socio-économique de l’eau en Flandre. En collaboration avec le Vito, le Vlakwa en a dernièrement présenté une version actualisée sur la base des données les plus émanant de la Vlaamse Milieumaatschappij (VMM), de la Banque Nationale de Belgique et d’autres organisations. Le Vito et le Vlakwa ont tiré quelques conclusions de cette étude. TEXTE VLAKWA Influence croissante de la disponibilité de l’eau sur l’emploi en Flandre La proportion des emplois directs dans les secteurs à grande consommation d’eau (les quinze secteurs dont la consommation d’eau est la plus élevée en Flandre) s’élève à 22,3%. Aux termes de l’analyse menée en 2013, leur taux s’élevait encore à 16,7% ; autrement dit, on observe une augmentation de 34%. Un flamand sur cinq travaille dans un secteur à grande consommation d’eau. La part des secteurs à grande consommation d’eau dans la valeur ajoutée brute de l’économie flamande s’élève à 33% ou 73 milliards d’euros (2016). Les secteurs à grande consommation d’eau se situent en grande partie dans une industrie manufacturière à laquelle un nombre considérable d’emplois indirects sont associés. Une disponibilité satisfaisante des ressources en eau et un approvisionnement garanti à un prix concurrentiel au niveau international revêtent une importance stratégique cruciale. Les coûts résultant d’une disponibilité insuffisante des ressources en eau sont déjà violents. Il convient de souligner l’importance d’un système de gestion solide pour tous les consommateurs d’eau (transport, énergie, industrie, agriculture, nature...) (voir également la Visienota 2050 publiée par le Gouvernement flamand). Diminution requise du niveau de stress hydrique Le « niveau de stress hydrique » est un indicateur qu’emploient les Nations Unies pour assurer le suivi des objectifs de développement durable (Sustainable Development Goals). Cet indicateur rend compte du rapport entre la quantité totale d’eau douce prélevée et la quantité totale des ressources en eau douce renouvelables et disponibles. Les pays ou régions commencent à présenter un stress hydrique significatif lorsque cet indicateur s’élève à plus de 25%. En Belgique, cet indicateur atteint 56%. Cette valeur démontre qu’il faut encore consentir des efforts importants pour accroître la solidité et la durabilité du système de gestion des ressources en eau. Évolution favorable de la consommation d’eau et du rendement hydrique Pendant la période 2010 à 2015, la consommation d’eau a diminué d’un peu plus d’un ÉTUDE L milliard de mètres cubes au sein de l’économie flamande, principalement en raison d’une baisse appréciable de la consommation d’eau de refroidissement. Cette évolution s’est traduite par une augmentation sensible du rendement hydrique. Nouvel indicateur (lancé par les Nations Unies), le rendement hydrique exprime la valeur économique ajoutée et créée par unité d’eau. Cet indicateur s’exprime en dollars américains par mètre cube ($/m 3). En 2010, l’économie flamande consommait 3,5 milliards de m³ d’eau (voir importance socio-économique de l’eau en 2013) et créait une valeur ajoutée brute de 187.820 millions d’euros. Dès lors, le rendement hydrique s’élevait en 2010 à 53 euros/m 3, soit 60 $/m 3. En 2016, l’économie flamande consommait 2,5 milliards de m³ d’eau et créait une valeur ajoutée brute de 222.048 millions d’euros. Par conséquent, le rendement hydrique s’élevait en 2016 à 89 euros/m 3, soit 100 $/m 3. Ces chiffres témoignent des remarquables progrès accomplis par les entreprises flamandes comme en attestent une baisse sensible de la consommation d’eau et une amélioration considérable du rendement hydrique. Importance cruciale de la disponibilité permanente de ressources en eau d’une qualité satisfaisante. Les consommateurs d’eau les plus importants (à l’exclusion des eaux de refroidissement) et partant, les secteurs qui dépendent le plus des ressources en eau sont les AQUARAMA #83 I 107



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 1Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 2-3Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 4-5Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 6-7Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 8-9Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 10-11Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 12-13Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 14-15Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 16-17Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 18-19Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 20-21Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 22-23Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 24-25Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 26-27Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 28-29Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 30-31Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 32-33Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 34-35Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 36-37Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 38-39Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 40-41Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 42-43Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 44-45Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 46-47Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 48-49Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 50-51Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 52-53Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 54-55Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 56-57Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 58-59Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 60-61Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 62-63Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 64-65Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 66-67Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 68-69Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 70-71Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 72-73Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 74-75Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 76-77Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 78-79Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 80-81Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 82-83Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 84-85Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 86-87Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 88-89Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 90-91Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 92-93Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 94-95Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 96-97Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 98-99Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 100-101Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 102-103Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 104-105Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 106-107Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 108-109Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 110-111Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 112-113Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 114-115Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 116-117Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 118-119Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 120-121Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 122-123Aquarama numéro 83 jan/fév/mar 2019 Page 124