Aquarama n°82 oct/nov/déc 2018
Aquarama n°82 oct/nov/déc 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°82 de oct/nov/déc 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : FCO Media

  • Format : (230 x 297) mm

  • Nombre de pages : 88

  • Taille du fichier PDF : 14,3 Mo

  • Dans ce numéro : adooucisseurs d'eau.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
TRADE FAIR AQUARAMA FOR WATER TECHNOLOGY 25/10/2018 Événement de réseautage dans le secteur de la technologie de l’eau JEUDI 24/10/2019 BRABANTHAL LOUVAIN Le salon Aquarama est à sa 14e édition en octobre 2019. Au cours de ces treize dernières années, le salon organisé par la revue Aquarama s’est fait une solide réputation, et il représente, pour tous les actionnaires du monde des technologies de l’eau et du traitement de l’eau en Belgique et aux Pays-Bas, un rendez-vous à ne pas manquer. Les utilisateurs finaux des secteurs industriels ne manqueront pas d’y trouver, auprès de la centaine d’expo-sants, les solutions qu’ils recherchent pour relever leurs défis en matière de technologie de l’eau. The place to be sera une fois de plus la Brabanthal de Leuven-Haasrode. www.aquarama.be avec la participation de  :
Eurydice vise un cycle fermé des eaux usées Les partenaires du projet Eurydice avaient pour but de recycler, à partir des flux de l’industrie de transformation, des sels comme le sel de cuisine et de la chaux, et de récupérer des composés organiques comme les amines, le glycérol, l’acide lactique et les acides aminés. Certains résultats sont prometteurs. PAR KOEN VANDEPOPULIERE Dans l’industrie de transformation, les flux d’eaux usées contiennent des matières potentiellement précieuses comme des métaux, des composés organiques et des sels. Aujourd’hui, de plus en plus d’entreprises visent un circuit fermé dans lequel rien ne se perd. Dans une tentative d’atteindre cet objectif, AkzoNobel, Corbion, DOW Benelux et Hexion ont uni leurs forces dans le cadre du projet Eurydice, qui s’est tenu aux Pays- Bas de janvier 2015 à juin 2018. Ils voulaient ramener leur objectif à deux défis essentiels  : en premier lieu, recycler les sels comme le sel de cuisine et la chaux et en deuxième lieu, récupérer des composés organiques comme les amines, le glycérol, l’acide lactique et les acides aminés. Dans le cadre du projet, ils ont décidé, de concert avec des partenaires comme Vito, le KWR Watercycle Research Institute et l’ISPT (Institute for Sustainable Process Technology) de rechercher des techniques pour récupérer ces éléments. Un large éventail de technologies Les technologies utilisées précisément et qui ont bien fonctionné dans le projet sont en grande partie confidentielles et varient aussi au cas par cas. Hans Huiting soulève un coin du voile. Il est chercheur au KWR Watercycle Research Institute et sa spécialisation majeure est la filtration sur membrane (NF/OI). « Une technique utilisée est l’adsorption sur charbon actif pour éliminer les composés organiques du flux résiduel », indique-t-il. « Après l’adsorption, la désorption a lieu avec une régénération spécifique non thermique PROJET L Flux logistiques possibles dans le concept Bigger Botlek Brine Recycle. (Infographie  : ISPT) pour récupérer les composés organiques. Un exemple d’une régénération non thermique part du fait que certains composés désorbent en cas de changement de pH ou de température. Une autre technique consiste dans l’oxydation avancée qui détruit les composés organiques. Il existe aussi des techniques davantage axées sur le sel, par exemple l’EFC (Eutectic Freeze Crystallization) et l’électrodialyse. En outre, d’autres techniques sont abordées qui sont certes bien connues, mais que nous utilisons dans une application spécifique, non courante, à savoir des applications de niche de techniques existantes. » Ce sont surtout les expériences d’élimination des sels qui semblent très prometteuses. Hans Huiting indique qu’il s’agit de technologies ou de combinaisons de technologies dont les délais d’amortissement vont de trois à cinq ans. Prochaines étapes Les connaissances acquises grâce à Eurydice ont donné lieu dans l’intervalle au projet « Zero brine ». Ce dernier a pour but la récupération et la réutilisation du sel et de l’eau provenant des flux de saumure qui contiennent des composés organiques. Un autre résultat d’Eurydice est la proposition de projet « Bigger Botlek Brine recycling » (BBBR). Les flux salés d’AkzoNobel, Hexion, Dow Benelux et Huntsman seraient alors évacués vers une installation centrale d’épuration des saumures (la saumure est une eau très salée). Les composés organiques seraient éliminés de la saumure de manière à pouvoir réutiliser celle-ci. EEwww.kwrwater-events.nl/industrie/eurydice EEhttps://zerobrine.eu/AQUARAMA #82 I 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 1Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 2-3Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 4-5Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 6-7Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 8-9Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 10-11Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 12-13Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 14-15Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 16-17Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 18-19Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 20-21Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 22-23Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 24-25Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 26-27Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 28-29Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 30-31Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 32-33Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 34-35Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 36-37Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 38-39Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 40-41Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 42-43Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 44-45Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 46-47Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 48-49Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 50-51Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 52-53Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 54-55Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 56-57Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 58-59Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 60-61Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 62-63Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 64-65Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 66-67Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 68-69Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 70-71Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 72-73Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 74-75Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 76-77Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 78-79Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 80-81Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 82-83Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 84-85Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 86-87Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 88