Aquarama n°82 oct/nov/déc 2018
Aquarama n°82 oct/nov/déc 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°82 de oct/nov/déc 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : FCO Media

  • Format : (230 x 297) mm

  • Nombre de pages : 88

  • Taille du fichier PDF : 14,3 Mo

  • Dans ce numéro : adooucisseurs d'eau.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
eau potable assainissement protection incendie distribution de gaz AVK Belgium NV/SA www.avkvalves.be info@avkvalves.be Flexibilité aisée Adaptation rapide  : grâce à son concept modulaire, l‘AQUIS touch de JUMO s‘adapte de façon flexible aux exigences des traitements de l‘eau alimentaire, des piscines, des processus et des eaux usées. Que ce soit pour des tâches d‘ingénierie de régulation ou d‘enregistrements officiels et légaux de données, vous regroupez la mesure, l‘indication, la régulation et l‘enregistrement sur un écran tactile intuitif et convivial. conçu pour tous les paramètres usuels dans l‘analyse de l‘eau jusqu‘à quatre boucles de régulation www.jumo.be ECO_VISION_AD_FR_AQUA_93_134.pdf 1 22/05/14 15:22 Environnement et technique en harmonie RÉUTILISATION MAXIMUM DE L’EAU vannes industrielles Aquarama-editie-12-18.indd 10 30/10/2018 14:05:07 Eco-Vision offre un service global complet, des services de consultance en matière d’environnement et d’ingénierie à la construction de vos installations. Les bénéfices environnementaux en accord avec les bénéfices de votre entreprise, c’est notre affaire... Contactez-nous... pour un regard clair sur l’environnement ! Ambachtslaan 14 3665 As T. +32 (0)89 79 81 30 www.eco-vision.be
Eaux usées et cloacothermie L’aquathermie, c’est également la chaleur contenue dans les eaux grises, par exemple, l’eau de la douche ou du lave-linge. Aux Pays-Bas, le centre de compétences STOWA informe que la quantité de chaleur dans les eaux grises est 10 à 20 fois plus élevée que l’énergie opérationnelle requise dans la chaîne de l’eau. Aujourd’hui, cette énergie thermique est dissipée en pure perte sur le trajet menant vers la station d’assainissement. Pourtant, il serait facile de récupérer cette énergie via des échangeurs de chaleur, avant le rejet à l’égout. Une autre forme d’aquathermie liée aux eaux usées est la cloacothermie  : un échangeur de chaleur placé dans le réseau d’égout permet de récupérer l’énergie. Cette technique est déjà appliquée en Belgique. Par exemple, sur un site de la société de logement social Dijledal à Louvain. Peter De Smet, administrateur délégué chez Clean Energy Innovative Projects (CEIP)  : « Les eaux usées sont évacuées par conduite de refoulement raccordée en aval sur un échangeur de chaleur. Ensuite, une pompe à chaleur élève la température de 45 à 53°C, une température suffisante pour le chauffage central. » De Smet participe à une autre initiative d’aquathermie dans un nouveau quartier (De Nieuwe Dokken), aménagé à Gand. Parmi les différences avec le projet à Louvain, l’épuration de l’eau est décentralisée  : « la chaleur est extraite après l’épuration, nous évitons ainsi les problèmes inhérents à l’eau usée. » Pour sa part, la ville d’Anvers fait réaliser actuellement une étude de faisabilité concernant deux projets de cloacothermie. Eau de distribution La troisième forme d’aquathermie est la chaleur ou le froid des conduites de distribution d’eau, utilisable via échangeur de chaleur et pompe à chaleur. Selon les conclusions du rapport publié en 2015 par le KWR, il s’agirait d’une option encore plus intéressante que la cloacothermie, pour deux raisons  : l’énergie thermique récupérable dans l’eau potable est une source d’énergie plus constante ; et la propreté de l’eau évite l’encrassement des échangeurs de chaleur. Le recours à cette source d’aquathermie se justifie surtout lorsque la distance entre la demande et l’offre d’énergie thermique est courte. Il subsiste toutefois une incertitude au plan microbiologique, à cause de la possible incidence du changement de température sur la qualité de l’eau. Un exemple d’application est Sanquin à Amsterdam, une banque du sang qui participe depuis 2017 à un projet mené avec Waternet, agence néerlandaise de gestion des eaux. Pendant l’hiver, le froid des conduites de l’eau de ville est stocké pour refroidir les produits pendant l’été, ce qui permet des économies d’énergie. Pendant les premières années, quelque 20.000 gigajoules par an, Peter De Smet, auprès des pompes à chaleur du projet de cloacothermie à Louvain. PROJET L Le bâtiment De Rotterdam, une construction du célèbre architecte Rem Koolhaas, est refroidi pendant l’été avec l’eau de la Meuse. (Photo 123rf) soit la consommation d’électricité annuelle de 1.800 ménages. L’objectif est de réaliser une économie de 40.000 gigajoules par an. En résumé  : l’eau contient de l’énergie. Et même énormément d’énergie. Et c’est à grands pas que se rapproche le jour où il sera possible de mettre utilement à profit cette énergie. EEwww.uvw.nl/thema/duurzaamheid/teo EEwww.stowa.nl/teo EEwww.stowa.nl/tea AQUARAMA #82 I 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 1Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 2-3Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 4-5Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 6-7Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 8-9Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 10-11Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 12-13Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 14-15Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 16-17Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 18-19Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 20-21Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 22-23Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 24-25Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 26-27Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 28-29Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 30-31Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 32-33Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 34-35Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 36-37Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 38-39Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 40-41Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 42-43Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 44-45Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 46-47Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 48-49Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 50-51Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 52-53Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 54-55Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 56-57Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 58-59Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 60-61Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 62-63Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 64-65Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 66-67Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 68-69Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 70-71Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 72-73Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 74-75Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 76-77Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 78-79Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 80-81Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 82-83Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 84-85Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 86-87Aquarama numéro 82 oct/nov/déc 2018 Page 88