Aquarama n°81 jui/aoû/sep 2018
Aquarama n°81 jui/aoû/sep 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°81 de jui/aoû/sep 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : FCO Media

  • Format : (230 x 297) mm

  • Nombre de pages : 148

  • Taille du fichier PDF : 26,6 Mo

  • Dans ce numéro : réutilisation de l'eau.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
Nombre accru de projets circulaires chez De Watergroep Voir le montant de leur facture d’eau et celui des taxes sur les effluents diminuer sensiblement  : autant de thèmes auxquels les entreprises prêtent de plus en plus l’oreille. De Watergroep répond judicieusement à leur attente en construisant « sur site » des installations de préparation des eaux conformes aux spécifications souhaitées. Dans ce contexte, l’entreprise de distribution d’eau se livre à la réalisation de divers projets. Par ailleurs, elle participe à un vaste projet mené au Suriname et portant sur la construction d’une installation de production d’eau potable destinée à la population locale. PAR BART VANCAUWENBERGHE Entreprise établie à Zellik, Euro Pool System est un prestataire de services logistiques majeur dans le domaine des conditionnements standard réutilisables en matière synthétique (caisses par exemple). Ces caisses s’utilisent entre autres pour le transport des fruits et légumes destinés aux grandes surfaces telles que Delhaize. Le développement de l’entreprise l’a récemment contrainte à déménager vers un nouveau site, mieux adapté à sa capacité de production croissante. La direction a saisi cette occasion pour se lancer immédiatement dans la réalisation d’une installation d’épuration des eaux usées et décidé d’en confier la construction à De Watergroep. « Si le choix de la direction s’est porté sur notre entreprise, nous le devons entre autres au fait que, contrairement à d’autres firmes, nous sommes à même de 58 I AQUARAMA #81 coupler les installations d’épuration des eaux avec diverses options de recyclage », comme l’explique Ortwin Deroo, chef du service développement commercial chez De Watergroep. Empreinte carbone restreinte Euro Pool System a mis l’installation en service au printemps. Il s’agit d’un traitement aérobie classique reposant sur un bioréacteur à membrane installé en aval qui autorise l’épuration des eaux usées du site (lesquelles se composent à plus de 95% des eaux de lavage polluées lors du nettoyage des caisses). L’installation se caractérise par une empreinte carbone très réduite qui n’est pas sans rapport avec sa compacité. « Les effluents du bioréacteur à membrane sont des eaux de surface que le client peut affecter à des applications de faible valeur. Dans le même temps, une partie des effluents De Watergroep assume la responsabilité décennale de l’exploitation de l’installation réalisée chez Euro Pool System. (Photo copyright De Watergroep – Michel Wiegandt) fait office de source d’eau brute pour un dispositif d’épuration par osmose inverse qui assure la production d’une eau potable. Cette eau est susceptible d’être réaffectée par l’entreprise au nettoyage et au rinçage des caisses. » Le processus de production d’Euro Pool System se caractérise par une chaîne d’approvisionnement automatique assez complexe. Cette approche permet à l’entreprise de recycler près de 70% de ses eaux usées. Les 30% restants sont déversés dans les eaux de surface après épuration. L’installation a été réalisée dans le cadre d’un projet DBFO [CCFE]. C’est à De Watergroep qu’incombe la responsabilité (décennale) de la conception, de L’installation en exploitation chez Euro Pool System a été réalisée dans le cadre d’un projet DBFO [CCFE]. (Photo copyright De Watergroep – Michel Wiegandt) la construction, du financement et de l’exploitation de cette installation. « Le client verse une rémunération forfaitaire couvrant l’épuration ainsi qu’un montant déterminé par m 3 d’eau recyclée. En outre, le client a vu sa taxe sur les effluents diminuer de plus de 70%. Cette approche lui permet de miser à fond sur l’économie circulaire. » AZ Delta Dès qu’un client potentiel est aux prises avec un problème
d’eau et que les volumes concernés sont de nature à susciter l’élaboration d’une proposition intéressante par De Watergroep, l’entreprise flamande de distribution d’eau s’efforce de proposer une solution adaptée, quel que soit le secteur d’activité concerné. Cette approche s’est concrétisée par un premier projet dans le secteur des soins de santé. « L’AZ Delta de Roeselare [hôpital général de Roulers] a besoin de grandes quantités d’eau douce, désinfectée pour diverses applications en milieu hospitalier. Nous sommes récemment parvenus à un accord portant sur la fourniture de 30 m³/h (125.000 m³ par an) d’une eau de la qualité souhaitée, obtenue par le biais d’un processus d’adoucissement, d’ultrafiltration, de tamponnage et de désinfection aux UV. En raison de la situation géographique de l’établissement hospitalier, nous utilisons l’eau courante comme source d’eau brute. L’intégration de l’installation sur un nouveau site présente l’avantage de se prêter à une conception relativement simple. Privilégiant une approche DBFO [CCFE], les contrats Eau potable pour le Suriname ont été récemment signés. Le client ne doit se livrer à aucun investissement ; nous nous chargeons de l’exécution intégrale des travaux et garantissons la mise en place d’un programme de contrôle sans faille, l’approvisionnement en eau de l’hôpital AZ Delta répondant aux spécifications voulues. Cet automne, nous entamerons la construction de l’installation. » DuPont Brugge Établie à Bruges, la société DuPont s’est spécialisée dans le développement et la production de levures et d’enzymes. Comme le processus de production nécessitait l’usage d’une eau potable douce légèrement minéralisée, la direction de l’entreprise avait pris la décision de confier les travaux à De Watergroep. « Dans le cas qui nous occupe, nous utilisons les eaux de surface du Komvest (canal Gand- Bruges-Ostende) comme source d’eau brute. Nous prévoyons un traitement classique en trois temps  : filtration grossière, ultrafiltration et osmose inverse. Ce projet s’inscrit également dans la logique de l’économie circulaire  : DuPont puisait déjà Ces projets internationaux font de l’entreprise de distribution d’eau un employeur intéressant. (Photo copyright De Watergroep – Michel Wiegandt) l’eau du Komvest à des fins de refroidissement. Au lieu de déverser ces eaux usées dans le Komvest, le traitement que permet leur prélèvement en aval en autorise le recyclage intégral. Par conséquent, l’eau ne quitte pas le site industriel et son recyclage permet de réduire l’empreinte environnementale de l’entreprise. » Auparavant, DuPont utilisait, comme eau de fabrication, une eau de ville qu’il fallait encore soumettre à un traitement particulier. La nouvelle approche permet à l’entreprise de réduire le montant de sa facture d’eau de ville et de faire l’économie du traitement antérieur. De Watergroep assure la fourniture de 45 m³/h d’eau, soit 375.000 m³ par an. EEwww.dewatergroep.be PROJET L Entre-temps, un projet international est en train de prendre résolument forme. Il y a quelques années, les autorités surinamaises avaient déjà confié à De Watergroep la mission de construire, pour le district de Commewijne, une installation de production d’eau potable dont la capacité s’élève à 500 m³/h. Cette installation utilise les eaux de surface du Suriname (fleuve) comme source d’eau brute. « Aujourd’hui, nous en sommes à la phase d’exécution des travaux », comme l’explique Ortwin Deroo. « Pour tous les travaux de construction et d’installation de canalisations, nous unissons nos forces à celles d’entrepreneurs locaux. Nous procéderons, en Belgique, à la construction de l’installation de traitement des eaux à partir d’un système modulaire que nous soumettrons d’abord à une série d’essais poussés. Ensuite, nous démonterons l’installation et l’expédierons au Suriname dans une quarantaine de conteneurs de quarante pieds. Les discussions techniques ont toutes pris fin. » Il s’agit d’une construction du type « design & build ». Dès que l’installation sera prête à l’emploi (nous ambitionnons de la mettre en service en octobre 2019), nous la céderons à la Surinaamse Watermaatschappij (SWM), société avec laquelle De Watergroep entretient des relations de travail soutenues. « Nous avons l’intention de les accompagner au plus près pendant les cinq premières années afin d’optimiser le transfert des connaissances relatives au suivi et à la gestion de l’installation. » Ces projets internationaux font de la société De Watergroep un employeur intéressant qui ne manque pas d’attirer de nouveaux profils. « Étant donné la pénurie de main-d’œuvre qualifiée sur le marché du travail, il est de plus en plus difficile de trouver des éléments possédant les compétences requises. Mais les personnes qui souhaitent acquérir une expérience professionnelle à l’étranger et bénéficier de perspectives de carrière prometteuses, trouveront, à n’en point douter, leur bonheur chez nous. » AQUARAMA #81 I 59



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 1Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 2-3Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 4-5Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 6-7Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 8-9Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 10-11Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 12-13Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 14-15Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 16-17Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 18-19Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 20-21Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 22-23Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 24-25Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 26-27Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 28-29Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 30-31Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 32-33Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 34-35Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 36-37Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 38-39Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 40-41Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 42-43Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 44-45Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 46-47Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 48-49Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 50-51Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 52-53Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 54-55Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 56-57Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 58-59Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 60-61Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 62-63Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 64-65Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 66-67Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 68-69Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 70-71Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 72-73Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 74-75Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 76-77Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 78-79Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 80-81Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 82-83Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 84-85Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 86-87Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 88-89Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 90-91Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 92-93Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 94-95Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 96-97Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 98-99Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 100-101Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 102-103Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 104-105Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 106-107Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 108-109Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 110-111Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 112-113Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 114-115Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 116-117Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 118-119Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 120-121Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 122-123Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 124-125Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 126-127Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 128-129Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 130-131Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 132-133Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 134-135Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 136-137Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 138-139Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 140-141Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 142-143Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 144-145Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 146-147Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 148