Aquarama n°81 jui/aoû/sep 2018
Aquarama n°81 jui/aoû/sep 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°81 de jui/aoû/sep 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : FCO Media

  • Format : (230 x 297) mm

  • Nombre de pages : 148

  • Taille du fichier PDF : 26,6 Mo

  • Dans ce numéro : réutilisation de l'eau.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 114 - 115  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
114 115
WE GOT THE POWER FOR THE BEST ANALYTICAL SOLUTIONS - - — 9re:r en@hie xib gra.e19 On-line analyzers, pre-conditioning, behuizingen en oplossingen voor ultra-puurwater tot afvalwater. Industriepark 5E, 9351 PA Leek 1 Koperslager 3, 2631 RK Nootdorp info@bestinstruments.nl 1 +31 (0)594 513373 I www.bestinstruments.n1 water-matching by water-link Water services Audit Chemical treatment Maintenance & operation Pilot Feasibility study Waste water Central On-site 4Êi Process water Condensate water Boiler feed water Cooling water Demineralised water Reuse Waste water condensate water Closed loop 7'5 ; 0,e. -r.17, BEST INSTRUMENTS ANALYTICAL SOLUTIONS tailored and to the point water link water-link Mechelsesteenweg 66 B-2018 Antwerp T +32 3 609 01 60 F +32 3 609 01 69 industrie@water-link.be
que c’est encore une technologie coûteuse si elle n’est pas bien maîtrisée. En outre, on peut avoir affaire à des micropolluants en concentrations très faibles mais variables qui exigent des appareils d’analyse coûteux pour pouvoir les mesurer. De ce fait, il est impossible avec ces appareils de commander correctement le dosage d’ozone, ni d’avoir une quelconque certitude permanente sur l’élimination effective des micropolluants. C’est pourquoi nous avons essayé de mettre au point une stratégie de contrôle rentable, dans laquelle l’élimination de ces micropolluants par le dosage d’ozone peut être suivie selon une méthode simple de mesure en ligne. » Quels micropolluants avezvous analysés ? « Nous nous sommes dans un premier temps concentrés sur les résidus de médicaments encore présents dans les eaux usées. Lors de la mise au point de notre stratégie de contrôle, nous avons choisi d’y intégrer aussi les propriétés chimiques (réactivité) de ces résidus de médicaments. Ainsi, la stratégie de contrôle peut s’appliquer non seulement aux résidus de médicaments mais aussi à un large éventail de micropolluants, notamment des pesticides et des perturbateurs hormonaux. Compte tenu du large champ d’application de notre stratégie de contrôle, et donc du modèle de corrélation sous-jacent, et vu sa forme caractéristique, celui-ci a été baptisé « insect wing ». » Quelle est l’importance des mesures par sondes WTW pour définir la dose d’ozone optimale ? « La stratégie de contrôle mise au point est basée sur des mesures optiques spectrales. Plus la pollution (organique) est importante, plus l’absorbance de ces mesures est élevée. En ajoutant de l’ozone, on fait baisser à la fois O 0 (%) C'dv la pollution organique générale (et donc l’absorbance) et la quantité de micropolluants. Pour la stratégie de contrôle mise au point, cette absorbance est mesurée aussi bien avant qu’après l’ozonisation à l’aide de capteurs spectraux, comme les sondes WTW entre autres. En corrélant la diminution de l’absorbance avec la quantité de micropolluants éliminés, nous pouvons déterminer précisément la dose d’ozone nécessaire. Ceci s’applique à la fois aux micropolluants qui réagissent très bien et sont donc faciles à éliminer avec l’ozone, et aux micropolluants plus difficiles à supprimer. » Quelles sont les principales conclusions de votre étude ? « Nous pouvons dire que le potentiel principal de ces mesures en ligne (le contrôle efficace de la dose d’ozone en termes de réduction de micropolluants et de coûts engendrés) a été atteint par la mise au point de nouveaux modèles de corrélation. La stratégie développée est applicable non seulement aux substances analysées pendant l’étude mais aussi à un très large éventail de micropolluants et même à des variantes futures de micropolluants peut-être encore inconnues à l’heure actuelle. Le modèle de corrélation mis au point a été baptisé « insect wing » en raison de sa forme spécifique. Nous pouvons affirmer que pour n’importe quelle diminution de l’absorbance consécutive à un dosage d’ozone, l’élimination des micropolluants se situera à l’intérieur de cette forme. » Réduire au minimum le risque de surdosage « Lors d’expériences pilotes, l’utilisation de ces mesures d’absorbance a permis la délivrance de la dose d’ozone requise dans des conditions variables de qualité de l’eau et de météorologie, et pour un coût d’exploitation inférieur à d’autres stratégies plus générales. Ceci aboutit à la réduction de micropolluants recherchée, mais réduit aussi au minimum le risque de surdosage d’ozone et le risque potentiel de formation de dérivés (éventuellement toxiques). En outre, nous COL -g 09 Schéma de principe du modèle de corrélation mis au point. Référence  : http://dx.doi.org/10.1021/acs.est.7b04905 avons aussi fait très attention à l’utilisation pratique de ces capteurs, nous avons notamment vérifié la stabilité de ce type de capteurs. Ainsi avons-nous vu dans nos expériences que nous pouvions continuer à garantir une mesure fiable lors d’une intervention de nettoyage de ces capteurs, une fois par semaine. » Ces conclusions vous ontelles surpris ou étaient-elles conformes aux prévisions ? « L’objectif principal de l’étude était avant tout de pouvoir doser l’ozone de manière contrôlée, afin de pouvoir atteindre et suivre en toutes circonstances l’élimination souhaitée des micropolluants. Par ailleurs, en intégrant aussi la réactivité des substances dans notre stratégie de contrôle, nous sommes parvenus – et de façon un peu inattendue grâce à une corrélation en aile d’insecte – à étendre facilement notre modèle à des milliers d’autres composants qui ne faisaient pas partie à ce moment-là de notre étude. » EEwww.xyleminc.be TECHNIQUE L AQUARAMA #81 I 115



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 1Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 2-3Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 4-5Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 6-7Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 8-9Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 10-11Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 12-13Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 14-15Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 16-17Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 18-19Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 20-21Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 22-23Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 24-25Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 26-27Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 28-29Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 30-31Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 32-33Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 34-35Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 36-37Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 38-39Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 40-41Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 42-43Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 44-45Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 46-47Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 48-49Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 50-51Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 52-53Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 54-55Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 56-57Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 58-59Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 60-61Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 62-63Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 64-65Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 66-67Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 68-69Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 70-71Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 72-73Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 74-75Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 76-77Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 78-79Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 80-81Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 82-83Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 84-85Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 86-87Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 88-89Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 90-91Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 92-93Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 94-95Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 96-97Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 98-99Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 100-101Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 102-103Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 104-105Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 106-107Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 108-109Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 110-111Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 112-113Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 114-115Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 116-117Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 118-119Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 120-121Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 122-123Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 124-125Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 126-127Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 128-129Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 130-131Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 132-133Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 134-135Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 136-137Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 138-139Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 140-141Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 142-143Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 144-145Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 146-147Aquarama numéro 81 jui/aoû/sep 2018 Page 148