American Legend n°4 déc 14/jan-fév 2015
American Legend n°4 déc 14/jan-fév 2015
  • Prix facial : 7,80 €

  • Parution : n°4 de déc 14/jan-fév 2015

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Histoire Militaire Éditions

  • Format : (230 x 297) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 139 Mo

  • Dans ce numéro : éternelle route 66... le mythe américain.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
News Actualités LE PLAISIR DU LEVER ACTION EN.22LR Présentée en janvier 2014 au salon SHOT Show de Las Vegas par le fabricant italien spécialisé Chiappa, voici l’arme qui devrait remporter un grand succès pour le tir récréatif « plinking » : une amusante réplique de carabine à levier maniable, fiable et précise, pour un prix très abordable. Cerise sur le gâteau, son démontage « Take-Down » permet de la transporter dans un pochette de moins de 50 cm. La LA322 combine une mécanique fiable et un prix détail TTC attrayant. Il devrait en effet se situer aux alentours de 500 € (contre 1000 à 1 500 € pour ses « grandes soeurs »), grâce à certaines modifications ingénieuses permettant des économies importantes. Ces simplifications entraînent d’indéniables avantages liés à une incroyable facilité d’utilisation. Pour le transport ou le nettoyage, il suffit d’ouvrir le levier complètement, de dévisser la grosse molette placée sur le côté droit du boîtier et de faire glisser la moitié antérieure en retenant la crosse : l’arme se trouve alors démontée deux deux parties pour un transport facile et discret, un nettoyage plus facile et pratique après le tir ou même - pourquoi pas ? - pour ranger séparément les deux parties par sécurité. Son nom « 322 » vient du fait que l’on peut utiliser indifféremment trois munitions de calibre.22 dans cette petite carabine : le.22 Long, le.22 Long Rifle ou encore le.22 Short. Quant aux lettres « LA », ce sont simplement les initiales de « Lever Action » - répétition par levier de sous-garde. Un mécanisme simple, solde et fiable ainsi qu’un chargeur de dix coups font de cette carabine l’arme idéale pour le tir récréatif, l’entraînement à peu de frais aux Cowboy Action Shooting et de nombreuses autres occasions encore... l’amusement est garanti ! Distribué en France par Europ’Arm, Classée en catégorie C soumise à déclaration 6 ★ AMERICAN LEGEND La nouvelle Take-Down LA 322 tire virtuellement toutes les munitions en calibre.22, pour des heures de plaisir en tir récréatif. Elle combine deux passions : les armes de loisir de petit calibre et les répliques western. Un fonctionnement très doux, une très bonne précision, une carcasse préparée pour le montage d’une optique, avec un démontage simple et rapide en deux parties RETROUVEZ VOS JEUX D’ENFANTS Grand fort avec quatre soldats américains, deux Indiens, trois chevaux, une tour de surveillance, un canon et de nombreux accessoires. Nombreuses fonctionnalités de jeux dans ce grand fort : la tour s’abaisse, entrée secrète, prison avec possibilité d’évasion... Le canon tire des projectiles ! Dimensions : 66 x 56 x 40 cm (LxPxH), réf. 5245, de 4 ans à 10 ans, temps d’assemblage : environ 60 minutes, prix public généralement constaté : de 76,00 à 99,00 € L’univers western Playmobil comprend aussi : la mine d’or (réf. 5246), le camp indien (réf. 5247), le repaire des hors-la-loi (réf. 5250), la ville de JACK DANIEL’S HONEY Imagination et humour ne sont pas en reste avec notamment ce visuel ou l’on voit le créateur de la marque, Jasper Newton « Jack » Daniel, toujours en veste en soie, nœud papillon et haut chapeau de paille (qu’il portait, pour la petite histoire, pour masquer sa petite taille !) « A little bit of honey, a whole lot of Jack » Les chiffres ont été révélés récemment par le magazine professionnel The Drink Business : Jack Daniel’s est devenu la 5e marque de spiritueux la plus consommée au monde. Cette progression s’explique notamment par le lancement récent d’un nouveau produit : le Jack Daniel’s Tennessee Honey fabriqué à partir d’un mélange de Jack Daniel’s Old N°7 et de liqueur de miel, un produit dans la lignée très tendance des « Spiced Spirits ». Un premier vrai changement pour la marque, qui ne joue plus seulement sur des changements « light » (Gentleman Jack 40%, Single Barrel 45%, Scenes from Lynchburg 43% etc.) mais tente quelque chose de plus radical - un Jack Daniel’s au miel ! Le pari semblait risqué : plusieurs autres marques de boissons alcoolisées s’y sont déjà essayées avec plus ou moins de succès. Dans l’Hexagone, Jack Daniel’s Honey arrive sur les traces de Jim Beam Honey, marque du groupe concurrent. Cette version à 35° se consomme par exemple additionnée de jus de citron et de sirop de sucre. Et bien entendu, qui dit lancement d’un nouveau produit, dit campagne de pub associée, avec des visuels toujours bien réalisés, propres et impactant. Et la marque a comme à son habitude mis le paquet. www.jackdaniels.com l’Ouest (réf. 4398), la diligence (réf. 4399), le chariot avec cow-boys et bandits (réf. 5248) et plein d’autres personnages...
LE CEINTURON DE GERONIMO Cet incroyable ensemble de ceinture est le fruit d’une histoire très intéressante. Il a fallu environ trois ans à ses créateurs pour trouver et être réellement en mesure d’examiner des objets personnels ayant appartenu au célèbre chef apache. Ils ont finalement pu rencontrer Towana Spivey, le conservateur amérindien du musée de Fort Sill (Oklahoma). Ce dernier les a alors emmenés dans un endroit spécial dédié à Geronimo, appelé « The Warrior’s Journey ». Geronimo était en fait un shaman autant qu’un guerrier. Beaucoup pensaient qu’il pouvait changer de forme, devenir un aigle ou un loup et disparaître quand il était poursuivi. Dans une vitrine se trouvait son ceinturon avec son holster, dont la boucle en argent avait été fabriquée et gravée à la main. De grands conchos en argent étaient arrondis et gravés de fleurs du désert. Son Bowie* 1 était un George Wostenholm de Sheffield (Angleterre). Reproduire l’ensemble fut une tâche difficile, faisant intervenir des bijoutiers de Californie et de Georgie pour la boucle et les conchos. Le couteau est un custom fabriqué en Alabama. Alan et Donna Soellner, de Chisholm’s Trail Old West Leather, ont soigneusement reproduit les parties en cuir à partir de plus de 50 photos de l’original accompagnées de mesures et positionnements précis. Alan a effectué la fabrication et le montage tandis que sa femme Donna s’est chargée de la décoration en appliquant plus de 300 clous en argent sur l’étui et le ceinturon. Les amulettes qui pendent du holster et de l’étui de couteau s’appellent « Naja ». Ce symbole a plus de 2 000 ans et a été apporté en Amérique par les Conquistadores. Les Indiens s’en emparèrent car ils aimaient sa forme et commencèrent à en fabriquer pour leur propre usage, comme symbole de chance et de protection. Geronimo en portait toujours un et ne fut jamais blessé. La seule nuit où il s’en sépara, il sortit de sa dernière résidence à Fort Sill pour faire des courses et aller au saloon. Rentré très 1. Celui de Billy the Kid conservé au musée de Ruidoso (N.M.) est identique à part sa lame courbe Clip Point alors que celle du couteau de Geronimo est droite Spear Point. DES BOOTS CUSTOM POUR VOUS FAIRE REMARQUER Pour les amateurs exigeants, la société Caboots propose des bottes de fabrication artisanale reproduisant des modèles de l’époque 1860-1870, qui sont probablement les meilleures aujourd’hui sur le marché. D’un confort incomparable et d’une qualité indiscutable, elles offrent en plus une allure inimitable pour les amateurs de reconstitution historique. Le modèle standard « Cathedral » à tiges de 18 » offre pratiquement les mêmes qualités qu’une botte sur mesures, à un prix raisonnable (370,00 $). En outre, Caboots fabrique artisanalement ses bottes sur mesures comme les Texas Star Cavalry custom boots dans ses ateliers à El Paso, Texas, à partir des cuirs de la plus haute qualité. Sur ces modèles, le client peut choisir à sa guise et selon ses goûts la couleur ainsi que la forme de la pointe et celle du talon (tige 18 à 21 » d’une seule pièce en cuir de buffle 115 g avec étoile du Texas repoussée, ouverture 18 », pointe carrée « française » 1,5 », talon cuir biseauté 2 » « cubain », doublure interne cuir souple, double semelle interne et externe et renfort métal pour le soutien du pied, prix 600,00 $) Caboots propose également d’autres News Actualités tard, il tomba de son cheval dans un ruisseau, ne fut retrouvé que des heures plus tard, et contracta une pneumonie dont il mourut. Aujourd’hui encore, si vous visitez sa tombe, vous verrez de petits sacs-médecine accrochés aux arbres environnants, placés là par d’autres Indiens comme marque de respect et de deuil. De l’avis d’Alan, c’est l’ensemble le plus exigeant, le plus cher (environ 1 500,00 € selon le cours de l’argent) et le plus difficile qu’il ait jamais recréé - jusqu’à présent ! D’autres suivront... Aujourd’hui, il propose plus de 550 modèles de ceinturons et holsters « Old West » authentiques (historiques ou copiés de films) visibles sur son site Internet. Chisholm’s Trail Old West Leather, Alan & Donna Soellner P.O. Box 612 Newnan, Georgia 30264 (USA), Tél. : 00 1 (678) 423-7351, E-mail : chisholms_trail@netscape.com chisholmstrailleather.com ou westernleatherholster.com modèles custom originaux très typés sur le plan historique et inexistants chez les grandes marques industrielles, comme les spectaculaires custom Buffalo Bill boots à hautes tiges de 28 » (650,00 $), les célèbres Aces cavalry custom boots (vues dans les films Mort ou vif aux pieds de Ace Hanlon ou encore Tombstone portées par Curly Bill Brocius (600,00 $). Enfin sont aussi disponibles des bottines lacées Victorian Packer boots à tiges de 12 » parfaites pour les cow-girls (les seules qui soient importées du Mexique et non produites sur place à El Paso), prix 325,00 $ Chaque paire est unique, et bien que normalement tenue en stock, peut en fonction des tailles demander jusqu’à trois à six semaines de délai de fabrication. https://www.caboots.com/cart/period_reproduction/civil_war_reenactment/AMERICAN LEGEND ★ 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


American Legend numéro 4 déc 14/jan-fév 2015 Page 1American Legend numéro 4 déc 14/jan-fév 2015 Page 2-3American Legend numéro 4 déc 14/jan-fév 2015 Page 4-5American Legend numéro 4 déc 14/jan-fév 2015 Page 6-7American Legend numéro 4 déc 14/jan-fév 2015 Page 8-9American Legend numéro 4 déc 14/jan-fév 2015 Page 10-11American Legend numéro 4 déc 14/jan-fév 2015 Page 12-13American Legend numéro 4 déc 14/jan-fév 2015 Page 14-15American Legend numéro 4 déc 14/jan-fév 2015 Page 16-17American Legend numéro 4 déc 14/jan-fév 2015 Page 18-19American Legend numéro 4 déc 14/jan-fév 2015 Page 20-21American Legend numéro 4 déc 14/jan-fév 2015 Page 22-23American Legend numéro 4 déc 14/jan-fév 2015 Page 24-25American Legend numéro 4 déc 14/jan-fév 2015 Page 26-27American Legend numéro 4 déc 14/jan-fév 2015 Page 28-29American Legend numéro 4 déc 14/jan-fév 2015 Page 30-31American Legend numéro 4 déc 14/jan-fév 2015 Page 32-33American Legend numéro 4 déc 14/jan-fév 2015 Page 34-35American Legend numéro 4 déc 14/jan-fév 2015 Page 36-37American Legend numéro 4 déc 14/jan-fév 2015 Page 38-39American Legend numéro 4 déc 14/jan-fév 2015 Page 40-41American Legend numéro 4 déc 14/jan-fév 2015 Page 42-43American Legend numéro 4 déc 14/jan-fév 2015 Page 44-45American Legend numéro 4 déc 14/jan-fév 2015 Page 46-47American Legend numéro 4 déc 14/jan-fév 2015 Page 48-49American Legend numéro 4 déc 14/jan-fév 2015 Page 50-51American Legend numéro 4 déc 14/jan-fév 2015 Page 52-53American Legend numéro 4 déc 14/jan-fév 2015 Page 54-55American Legend numéro 4 déc 14/jan-fév 2015 Page 56-57American Legend numéro 4 déc 14/jan-fév 2015 Page 58-59American Legend numéro 4 déc 14/jan-fév 2015 Page 60-61American Legend numéro 4 déc 14/jan-fév 2015 Page 62-63American Legend numéro 4 déc 14/jan-fév 2015 Page 64-65American Legend numéro 4 déc 14/jan-fév 2015 Page 66-67American Legend numéro 4 déc 14/jan-fév 2015 Page 68-69American Legend numéro 4 déc 14/jan-fév 2015 Page 70-71American Legend numéro 4 déc 14/jan-fév 2015 Page 72-73American Legend numéro 4 déc 14/jan-fév 2015 Page 74-75American Legend numéro 4 déc 14/jan-fév 2015 Page 76-77American Legend numéro 4 déc 14/jan-fév 2015 Page 78-79American Legend numéro 4 déc 14/jan-fév 2015 Page 80-81American Legend numéro 4 déc 14/jan-fév 2015 Page 82-83American Legend numéro 4 déc 14/jan-fév 2015 Page 84