American Legend n°1 mar/avr/mai 2014
American Legend n°1 mar/avr/mai 2014
  • Prix facial : 7,80 €

  • Parution : n°1 de mar/avr/mai 2014

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Histoire Militaire Éditions

  • Format : (230 x 297) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 96,5 Mo

  • Dans ce numéro : la grande Histoire de l'Ouest.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
Art & Culture TECUMSEH KEOKUK BLACKHAWK ou le mythe initial du bon indien UNE EXPOSITION REMARQUABLE SUR LE SCULPTEUR FERDINAND PETTRICH Texte : Philippe Couvreur Par HermannWilhelm Bissen. Ferdinand Pettrich, sculpteur originaire de Saxe, Deutsches Künstleralbum Rome, 1834. CASA DI GOETHE, ROME Le portrait de Tecumseh gravé en 1868 par Benson John Lossing pour son ouvrage Pictorial Field-Book of the War of 1812, serait basé sur un croquis d’après nature de Pierre Le Dru daté de 1808. Lossing modifia le modèle original en habillant Tecumseh d’un uniforme britannique. Cette représentation est inhabituelle car il est représenté avec un anneau dans le nez, parure fréquente chez les Shawnee à l’époque, mais omise dans les représentations idéalisées du chef indien. On ne connait aucun autre portrait fait d’après nature. Il figure sur une pièce commémorative de 25 cents émise par le Canada en 2012. Les amateurs de l’Ouest connaissent pour la plupart les peintres CarlBodmer et George Catlin qui ont immortalisé le nouveau Monde et aussi surtout ses populations autochtones à travers leurs oeuvres. Mais connait-on Ferdinand Pettrich, pourtant également contemporain des événements qui devaient façonner l’Amérique et sceller le destin des Indiens ? Une magnifique exposition lui rend aujourd’hui hommage. Tecumseh, Keokuk, Black Hawk - les seuls noms de ces chefs amérindiens de grandes tribus d’Amérique du Nord évoquent dans l’imaginaire des lecteurs Européens de « noble savages », ou réveille une utopie associée à la « liberté » ou à « l’immensité des prairies ». Jusqu’à ce jour, l’image des Indiens d’Amérique occupe une place prédominante dans la culture visuelle de l’Ouest, affirmée à travers l’histoire de la colonisation et associée à la vision des cultures non-européennes par les immigrants venus du vieux continent. Dans les années 1830 le sculpteur allemand originaire de Dresde Ferdinand Pettrich (1798 - 1872) séjourna aux Etats-Unis. Il fut le témoin direct de la négociation des traités entre le gouvernement américain et les populations indiennes concernant l’avenir des territoires en vue de leur future utilisation - cet épisode constituant une phase décisive dans l’Histoire des Etats-Unis, au cours de laquelle la politique des immigrants devint toujours plus agressive envers les autochtones : la jeune nation combattait pour son expansion et son identité nationale, les Indiens pour leur survie culturelle et même physique. Un thème d’inspiration durable Durant cette époque - et en sa qualité de premier sculpteur européen présent sur place - Pettrich produisit des portraits des leaders de différentes tribus d’Amérique du Nord. Son tra- 34 ★ AMERICAN LEGEND
Tecumseh (1768-1813) était un chef Shawnee qui tenta de fédérer les tribus amérindiennes du Canada à la Floride pour résister à l’avance inexorable des Blancs. Il espérait fonder des « États-Unis Indiens d’Amérique » et réaliser l’union sacrée pour la défense commune des territoires indiens. Guerrier redoutable mais d’une grande humanité, il devait voir ses projets ruinés et fut finalement tué au combat. Tah-tape-saa, chef des Mississippi Sioux, sculpture en pieds ébauchée entre 1837 et 1843 par Ferdinand Pettrich, réalisée entre 1846 et 1856 Vatican City, Vatican Museums, Ethnological Museum. vail ne concernait pas la simple représentation de différents « types de races », comme cela devait plus tard se produire de façon croissante au cours de la seconde moitié du XIX e siècle. Les sujets qui ont été traités sont surtout connus pour leurs noms, leurs visages rehaussés de leurs particularités individuelles. Trente-trois bas-reliefs, statues taille réelle, bustes et ébauches de Pettrich sont conservés au musée des Indiens, créé par le pape Pie IX après le retour d’Amérique de l’artiste. Aujourd’hui ses travaux sont détenus par le musée ethnologique du Vatican. L’œuvre de Pettrich est un exemple précoce du motif récurrent des Indiens d’Amérique du Nord dans l’art européen et américano-européen. Le langage classique de la construction des formes, l’influence de la « peinture indienne » qui émerge simultanément à l’époque et la fascination constante et durable sur le thème des « Indiens » aussi bien que le contexte politique au moment de leur création sont remarquablement thématisés dans l’exposition et le livre qui en a été tiré. Tecumseh, le Vercingetorix amérindien Tecumseh (mars 1768-5 octobre 1813) était un chef de la tribu des Shawnees (son nom Tekoomsē signifie « Étoile filante ». Il grandit à l’époque troublée de la révolution américaine, dans la vallée de l’Ohio, où sa tribu prend le parti de la Grande-Bretagne et attaque les forts de la frontière américaine. Fuyant les « Longs Couteaux » en 1779, il est impliqué dans de nombreux raids et escarmouches durant les dernières années de la guerre d’indépendance de 1780 à 1783. Le Traité de Paris (1783) consacre la naissance des USA qui obtiennent les territoires indiens entre le Mississippi et les Appalaches. À l’occasion de l’exposition, un éditeur d’art allemand réputé publie un somptueux ouvrage consacré à l’oeuvre de Ferdinand Pettrich. Un beau livre richement illustré sur le sculpteur, qui à travers les divers essais qu’il contient fait également le point sur les implications artistiques, historiques et politiques aussi bien que les biographies des personnages représentés « Tecumseh, Keokuk, Black Hawk, Portraits d’Indiens d’Amérique au Temps des Traités et de l’exil » par Iris Edenheiser et Astrid Nielsen (eds.) pour le Musé d’art d’Etat de Dresde, édité chez Arnoldsche Art Publishers, 216 pages format 21 x 27 cm, 92 illustrations couleur, en anglais/allemand, 39,80 euros Arnoldsche Art Publishers Liststraße 9, D -70180 Stuttgart, Tél. : 00 49 711 64 56 18–14, Fax –79, www.arnoldsche.com Il conduit sa tribu dans la guerre des Indiens du Nord-ouest (1790-1795), mais est battu par le général Anthony Wayne à la bataille de Fallen timbers le 20 août 1794. Il refuse pourtant de signer le traité de Greenville qui autorise la vente des terres amérindiennes aux Blancs.Progressivement, beaucoup d’Indiens adoptent le costume européen, découvrent l’alcool, commercent dans les forts américains et s’endettent.Du fait des guerres, le nombre de femmes dépasse de beaucoup celui des hommes. Tous ces facteurs concourent à un processus de colonisation et d’acculturation permettant aux colons blancs de s’installer toujours plus à l’Ouest. Tecumseh tente de fédérer les tribus amérindiennes du Canada à la Floride, afin de résister à l’avance inexorable des Blancs. Après le Traité de Fort Wayne (1809), il voyage dans tout le territoire, espérant fonder des États-Unis Indiens d’Amérique et réaliser l’union des tribus pour la défense commune de leurs terres. En août Wee-sheet, membre de la tribu des Sauk-Fox, buste ébauché entre 1837 et 1843 par Ferdinand Pettrich, réalisé entre 1846 et 1856 Vatican City, Vatican Museums, Ethnological Museum Oeuvre majeure remarquable de Ferdinand Pettrich, cette frise représente la négociation entre les ministres des États-Unis d’Amérique et les chefs des tribus Sauk-Fox et Sioux du Mississippi à Washington en 1837 à propos de la vente des territoires indiens, ébauchée entre 1837 et 1843, réalisée entre 1846 et 1856 Vatican City, Vatican Museums, Ethnological Museum AMERICAN LEGEND ★ 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 1American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 2-3American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 4-5American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 6-7American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 8-9American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 10-11American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 12-13American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 14-15American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 16-17American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 18-19American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 20-21American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 22-23American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 24-25American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 26-27American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 28-29American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 30-31American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 32-33American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 34-35American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 36-37American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 38-39American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 40-41American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 42-43American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 44-45American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 46-47American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 48-49American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 50-51American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 52-53American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 54-55American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 56-57American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 58-59American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 60-61American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 62-63American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 64-65American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 66-67American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 68-69American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 70-71American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 72-73American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 74-75American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 76-77American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 78-79American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 80-81American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 82-83American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 84