American Legend n°1 mar/avr/mai 2014
American Legend n°1 mar/avr/mai 2014
  • Prix facial : 7,80 €

  • Parution : n°1 de mar/avr/mai 2014

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Histoire Militaire Éditions

  • Format : (230 x 297) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 96,5 Mo

  • Dans ce numéro : la grande Histoire de l'Ouest.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
Loisirs Western membre de l’association N°1). La « légende officielle » veut qu’après avoir tué le temps un samedi après-midi pluvieux en regardant quelques bons vieux western, il eût une idée de génie. Compétiteur chevronné de Tir Sportif de Vitesse, il appela ses copains et leur fit part de son idée de tirer leur prochain match en n’utilisant que des armes western. La suite, comme il se plait à le dire lui-même, « c’est aujourd’hui de l’Histoire ». Le Cowboy Action Shooting débute dans un stand à Coto de Caza, en Californie. Au début, les règles en sont très approximatives, mais rapidement un véritable règlement prend forme et cette nouvelle discipline évolue vers ce qu’elle est aujourd’hui. En avril 1982, la première véritable compétition baptisée « End of Trail » (littéralement « La fin de la piste ») voit le jour, avec 65 tireurs inscrits. Ce n’est cependant pas avant 1987 qu’une association est formée, sous le nom de S.A.S.S. (Single Action Shooting Society), avec à sa tête un comité directeur, le « Wild Bunch ». Cette association officiellement enregistrée a pour but de préserver et de promouvoir la discipline sportive qu’est alors devenu entre temps le Cowboy Action Shooting. Cette forme de tir de loisir va rapidement connaître un développement fulgurant aux États-Unis, puis attirer des licenciés du monde entier. En effet, ce n’est pas seulement un sport d’adresse, mais aussi un hobby qui transporte ses pratiquants au bon vieux temps du Far West à travers une véritable célébration d’un certain style de vie. C’est ce que ses membres appellent « Spirit of the game » (l’esprit du jeu). UN CODE D’HONNEUR INSPIRÉ DU FAR-WEST Les dix règles d’or de l’homme de l’Ouest, auxquelles se réfèrent les membres de la S.A.S.S., furent énoncées par le chanteur et acteur américain Gene Autry (1907-1998), véritable mythe du film western de série B. 1 - Le cow-boy ne doit jamais tirer le premier, frapper un homme plus petit, ou prendre l’avantage de façon déloyale. 2 - Il ne doit jamais revenir sur sa parole, ni trahir un secret qu’on lui a confié. 3 - Il doit toujours dire la vérité. 4 - Il doit être gentil avec les enfants, les personnes âgées et les animaux. 5 - Il ne doit ni professer ni faire preuve d’idées intolérantes sur le plan racial ou religieux. 6 - Il doit porter assistance à toute personne en danger. 7 - Il doit être dur à la tâche. 8 - Il doit rester propre sur le plan physique et moral, en actes comme en paroles. 9 - Il doit respecter les femmes, ses parents et les lois de son pays. 10 - Le cow-boy est un patriote. Les rassemblements, s’ils ont comme prétexte une compétition amicale de tir, sont aussi l’occasion de joyeux « after » où se partage la passion commune de l’Ouest. Aujourd’hui, la S.A.S.S. est une organisation internationale. Basée à Yorba Linda, en Californie, puis au Nouveau Mexique, elle emploie 14 salariés à plein temps pour assurer son fonctionnement quotidien, y compris toutes ses publications internes, dont un journal mensuel officiel tabloïd, le « Cowboy Chronicle », le règlement officiel, le bulletin des « Territorial Governors » et le hors série publié pour chaque End of Trail. Elle compte plus de 80 000 membres et est présente dans près d’une trentaine de pays, organise des compétitions régionales et dicte règlements et procédures pour s’assurer de la sécurité comme de l’homogénéité des épreuves. Par-dessus tout, tous ses membres partagent un intérêt commun pour l’histoire de l’Ouest. La S.A.S.S., c’est aussi désormais une émission TV et un programme commercial à travers un réseau d’armureries (plus de 400 à ce jour aux seuls USA) où les membres peuvent acheter armes et équipements auprès de professionnels avertis des règles, coutumes et obligations de la SASS. Le site Internet de la SASS (www.sassnet.com) reçoit en moyenne 1,5 million de visites par mois et continue à se développer. Le Cowboy Chronicle imprime à plus de 30 000 exemplaires et compte plus de 150 annonceurs publicitaires. Des atouts majeurs, de multiples attraits Pourquoi cet engouement croissant ? La réponse est finalement très simple : Cette discipline combine en effet les avantages d’une pratique sportive dynamique et attrayante et une très forte dimension ludique apportée, entre autres, par l’obligation d’utiliser des armes du Far West et de porter des tenues amusantes, sans compter le fait de se retrouver dans une ambiance conviviale et haute en couleurs. LeC.A.S. bénéficie en outres de points forts très avantageux : 1°) La plupart des armes utilisées sont très bon marché. Quelques centaines d’euros suffisent pour se constituer une première panoplie, de même pour les vêtements qui peuvent être rassemblés à relativement très peu de frais. En outre, à l’exception des revolvers à cartouches métalliques, toutes les armes utilisées sont classées en France en catégorie C ou D en vente libre, et restent donc encore accessibles au plus grand nombre. 2°) Bien que la notion sportive n’en soit pas absente, c’est avant tout une activité de loisir accessible à tous, sans distinction d’âge ou de sexe. Il n’est absolument pas nécessaire d’être un tireur chevronné pour pratiquer ; il suffit simplement de savoir manipuler une arme correctement et de respecter les règles de sécurité qui s’imposent à tous dans ce cas. Pour preuve, nombre de personnes n’ayant pas spécialement d’atomes crochus avec le tir qui sont devenus adeptes duC.A.S. L’arme n’est pas pour eux une fin en soi mais simplement un accessoire ; et l’intérêt historique, l’aspect convivial ou passionnel l’emportent largement sur l’esprit de compétition ou le côté purement sportif du tir. 3°) Par-dessus tout, et par rapport à l’univers des armes et du tir dans son ensemble, le Cowboy Action Shooting bénéficie globalement vis-à-vis des pouvoirs publics et des médias d’une image « politiquement correcte ». Il est au pire considéré comme une activité de loufoques nostalgiques du Far West, ce qui est toujours cent fois mieux que de souffrir de lourds préjugés et d’être taxé d’activité dangereuse, quand ce n’est pas malsaine ou criminogène. Ouverte à un très large public, elle est de plus susceptible d’apporter du « sang neuf » et de renforcer les effectifs d’un loisir par ailleurs bien malmené. 28 ★ AMERICAN LEGEND
L’historique récent duC.A.S. en Europe Au cours des dernières années et à l’imitation de la Single Action Shooting Society américaine, de nombreuses associations dédiées à la pratique duC.A.S. et liées à la structure d’origine aux USA ont vu le jour et se sont développées à travers toute l’Europe. Aux derniers championnats d’Europe « Days of Truth » qui se sont déroulés en République tchèque en juillet 2013 et qui ont réuni près de 400 tireurs, on ne comptait pas moins de 18 nationalités différentes : Allemagne, Autriche, Suisse, Belgique, Luxembourg, Hollande, Norvège, Suède, Finlande, Danemark, République tchèque, Italie, Slovaquie et Hongrie, Royaume Uni et Serbie, plus la France. Les débuts sont finalement très récents (par rapport à l’ancienneté relative aux USA), mais la progression a été fulgurante et continue encore tout aussi rapidement. Certains pays, par exemple l’Allemagne, ont bénéficié il est vrai pour cela d’un terrain favorable, tant au niveau du nombre de tireurs que du goût prononcé de nos voisins germaniques pour tout ce qui concerne la Far West, avec nombre d’associations et de UNE IDENTITÉ ORIGINALE, UNIQUE ET PRÉSERVÉE Le Far West est un monde fait de fortes personnalités, teinté d’individualisme. Votre alias, qui renforce votre présence au sein de la communauté, est donc votre « marque » et le reflet fidèle de votre identité dans le Cowboy Action Shooting. À ce titre, il ne doit d’aucune façon reprendre ou risquer d’être confondu avec celui d’un autre membre. Voici quelques règles simples qui s’appliquent en toutes circonstances aux pseudonymes choisis et vous aideront à trouver le vôtre : 1 – Il doit rester compatible avec les bonnes mœurs. 2 – Il est interdit d’usurper un pseudonyme déjà existant (et répertorié auprès de la SASS). 3 – Les homonymies sont à ce titre considérées comme des plagiats. Si ça se prononce pareil, c’est pareil (et donc interdit) ! 4 – Il n’est pas permis de biaiser en ajoutant simplement « aussi », « II » ou « Junior ». 5 – Ainsi « Ranger » peut être modifié en « Texas Ranger » mais pas simplement en « Le Ranger ». De la même façon, « John Henry Chisum » pourra sans problème devenir « Jack Chisum », mais pas « John H. Chisum » ni même « Jon Henry Chisum ». 6 – Pour rendre les choses plus claires (mais pas plus faciles,ndlr), il est interdit de transformer un nom propre historique pour contourner la difficulté. Par conséquent, à titre d’exemple, « Wyatt Earp » et « Marshall Wyatt Earp » seront de ce fait considérés comme identiques. 7 – En cas de litige, le jugement du comité directeur de la SASS, ou à défaut de ses représentants s’applique, et leur décision est souveraine. Le registre des pseudonymes tenu par la SASS change tous les jours. N’hésitez pas à prendre contact avec les représentants français pour confirmer la disponibilité de l’alias que vous avez choisi pour vous. Soyez créatif et faites preuve d’un peu d’imagination, ce n’est finalement pas très compliqués… et bonne chance ! structures déjà en place. Partant d’une poignée de tireurs il y a moins de dix ans, les pratiquants licenciés en CAS se comptent aujourd’hui par milliers et sont licenciés au sein de deux principales fédérations de tir. Dans les autres pays où le CAS s’est répandu, souvent à l’imitation de l’Allemagne autant que des USA, les effectifs sont plus modestes mais progressent tout aussi rapidement. Après avoir fait bande à part un court moment depuis sa création, l’association italienne OWSS Le principe est simple : une parcours scénarisé contre la montre avec deux revolvers, une Winchester et un shotgun. AMERICAN LEGEND ★ 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 1American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 2-3American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 4-5American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 6-7American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 8-9American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 10-11American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 12-13American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 14-15American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 16-17American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 18-19American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 20-21American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 22-23American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 24-25American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 26-27American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 28-29American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 30-31American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 32-33American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 34-35American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 36-37American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 38-39American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 40-41American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 42-43American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 44-45American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 46-47American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 48-49American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 50-51American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 52-53American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 54-55American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 56-57American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 58-59American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 60-61American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 62-63American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 64-65American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 66-67American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 68-69American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 70-71American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 72-73American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 74-75American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 76-77American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 78-79American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 80-81American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 82-83American Legend numéro 1 mar/avr/mai 2014 Page 84