Also Update n°2019-4 oct/nov/déc
Also Update n°2019-4 oct/nov/déc
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-4 de oct/nov/déc

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Also Suisse SA

  • Format : (210 x 285) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 8,8 Mo

  • Dans ce numéro : 10 astuces pour mieux vous protéger contre les cybercriminels.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
Adriana Runtas Fokus Sales adriana.runtas@also.com 32 ALSO NEWS La nécessité d’une connectivité fiable Les effets de la numérisation et de la mondialisation sur le monde du travail sont aujourd’hui évidents. On se retrouve donc face à de nouvelles formes de travail qui n’ont jamais remplacé les anciennes formes avec une telle rapidité et une telle étendue dans l’histoire de l’humanité. Auparavant, les processus numériques et la bureautique dans l’entreprise jouaient en effet un rôle plutôt secondaire et l’étendue des volumes de données et des applications était très limitée. Tout était par conséquent gardé in situ dans des salles de serveurs spécialement gérées. Les organisations nationales et internationales utilisaient des lignes et des moyens d’échanger leurs données qu’elles louaient pour une période limitée. Agilité et flexibilité jouent un rôle primordial, ar les processus opérationnels et les environnements informatiques ne doivent plus être limités dans le temps et dans l’espace au cours de la transformation numérique. C’est de cette manière que se manifeste le monde du travail que la numérisation fait actuellement évoluer. Le « Work 4.0 » et le « Smart Working » sont les signes visibles de ce changement. Les flux de travail numérique et intelligent connectent entre eux les processus, les données et les documents à l’échelle de l’entreprise, répartis dans le monde entier, générant chaque seconde un volume de données considérable, mais indispensable. Les applications dans le Cloud permettent aux entreprises de disposer d’énormes capacités informatiques avec un frontend puissant à un coût par utilisateur ou application inférieur à celui qui aurait été possible avec les approches traditionnelles. Cela réduit les risques pour les entreprises en termes de capital, de dépendance, de mise en œuvre, d’exploitation et de maintenance. La transition de l’insitu vers l’ex-situ et la possibilité en résultant d’étendre des processus futurs existent pour toutes les entreprises et organisations, quelle que soit leur taille. Ce changement a inévitablement des conséquences. L’une d’entre elles est que l’accent doit être mis sur la connectivité. Une architecture IT ou AV reposant sur une informatique
ex-situ et dans le cloud sans connexions stables, fiables et de haute qualité est particulièrement risquée. Seuls des produits à la pointe de la technologie sont en mesure de fournir des performances maximales aux datacenters et aux bâtiments – particulièrement en ce qui concerne l’infrastructure de câblage. Dans le domaine de la connectivité cuivre, des solutions performantes, flexibles et économiques sont plus demandées que jamais. Elles doivent fournir une bande passante suffisante et être modulables pour pouvoir être adaptées aux besoins futurs. Les câbles patch méritent ici une attention particulière, car ils constituent les artères des infrastructures de communication modernes afin de répondre aux exigences de performance en constante croissance. Leur fiabilité dépend donc de la fonctionnalité et de la disponibilité de sites entiers de l’entreprise et de la numérisation future des processus opérationnels. Un câblage efficace est en effet la base physique sur laquelle reposent les applications hyper rapides dans le secteur du câblage de bureaux et de bâtiments. Un seul câble patch ne fonctionnant pas correctement peut compromettre l’ensemble de la communication entre les serveurs traitant des données et des fonctionnalités stratégiques de l’entreprise, et engendrer des coûts extrêmement élevés – ce que l’on peut éviter en sélectionnant des câbles patch de la bonne qualité et classe de performance. Une connectivité fiable grâce aux câbles patch de Lindy Les matériaux conducteurs, la structure de câble, le blindage et les matériaux d’isolation et de gainage sont les facteurs déterminants pour la qualité du signal et ainsi la performance d’un câble patch dans son domaine d’application respectif  : CAT.5 – le standard pour les prosommateurs Éprouvés et fréquemment utilisés dans le domaine des prosommateurs pour les applications Gigabit Ethernet rendues possibles par des fréquences d’exploitation pouvant atteindre 100 MHz. CAT.6 – applications professionnelles Les utilisateurs professionnels aiment utiliser ces câbles réseau polyvalents qui peuvent également faire face aux réseaux de grande taille avec un trafic réseau élevé et même aux réseaux 10GBase-T (cat. 6A). CAT.7 – débits élevés Dotés d’un meilleur blindage et de fréquences d’exploitation pouvant atteindre 600 Mhz, ces câbles sont également utilisés dans des installations 10Gbase-T de très grande taille avec un trafic réseau élevé. CAT.8 – le haut de gamme Équipés pour les toutes nouvelles normes Ethernet 25Gbase-T et 40Gbase-T, les câbles Cat.8 sont principalement utilisés dans les centres de données pour connecter les commutateurs et les routeurs. Pour en savoir plus sur les câbles patch Lindy, rendez-vous sur lindy.com/PatchCables ALSO NEWS 33



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :