Aktis n°29 mar à aoû 2018
Aktis n°29 mar à aoû 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°29 de mar à aoû 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire

  • Format : (150 x 210) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : simulation des effets précoces d'un rayonnement alpha ou proton sur l'ADN.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Ite Région PACA, CEA, INRA CONTACT Arnaud Martin-Garin arnaud.martin-garin@ irsn.fr Laboratoire de recherche sur les transferts des radionucléides dans les écosystèmes terrestres - LR2T (1) Notamment, les coefficients de distribution liquidesolide (K d) GLO ou le facteur de transfert racinaire(F T) GLO considérés constants sous l’hypothèse d’équilibre entre les compartiments. (2) Illite, montmorillonite et kaolinite. (3) Parmi les matériaux argileux les plus couramment rencontrés dans la littérature  : argile MX-80, matériaux argileux du Callovo- Oxfordian, argile FEBEX, argile de Boom. PUBLICATIONS Modélisation dynamique de la (bio) disponibilité des radionucléides dans les sols  : approche comparative modèlesexpériences appliquée au transfert de césium dans la rhizosphère. Thèse Aix-Marseille Université, 2017, 264 p.10 Aktis n°29 – printemps - été 2018 Evaluation des risques - Radioécologie Vers une ÉVALUATION plus fine des transferts SOL-PLANTES du CÉSIUM Pour mieux évaluer les conséquences dans le temps et dans l’espace d’une contamination radioactive, l’IRSN cherche à réduire les incertitudes associées aux modèles utilisés pour prédire les transferts de radionucléides, notamment entre le sol et les plantes. Une thèse a contribué à ce travail pour le césium. Plante (Ray-grass) Couche de sol — 3 mm L’évaluation des conséquences sanitaires et environnementales d’une contamination repose en grande partie sur la modélisation des transferts des radionucléides au sein des écosystèmes. Ceux-ci sont habituellement décrits sur la base d’un petit nombre de paramètres radioécologiques considérés comme constants (1), qui agrègent les différents processus impliqués. Cette simplification conduit à de fortes incertitudes (parfois plusieurs ordres de grandeur) dans les résultats. La thèse menée par MohamedAmine Cherif visait à les réduire dans le cas du transfert du césium (Cs) aux plantes. Le doctorant a comparé ces approches simplifiées avec des modèles numériques, dits mécanistes, qui explicitent les processus de transfert de Cs entre les compartiments concernés, soit du sol vers l’eau présente dans le sol ou vers le système racinaire des végétaux. Nombre moindre de paramètres Une analyse critique des modèles disponibles pour simuler l’adsorption du césium sur les minéraux argileux, principal processus contrôlant la répartition de cet élément entre le sol et l’eau, a été réalisée. Elle a débouché sur l’élaboration d’un modèle alternatif aux modèles existants, qui tire le meilleur parti d’approches mécanistes représentant l’adsorption des ions à la surface des solides. Tapis racinaire Membrane d'humidification (nylon (20 µM) Phase liquide  : Solution nutritive (2 mM Ce*, 0.75mM Me, 10gM K*) FORMATION PAR LA RECHERCHE Dispositif expérimental  : rhizotest, test de biodisponibilité normalisé (ISO16198, 2015) qui permet de séparer simplement les racines, le sol et la solution du sol. IRSN Celui-ci a été construit à partir des données décrivant l’adsorption du Cs sur trois minéraux argileux purs (2). Des simulations ont ensuite été conduites dans une large gamme de concentrations en Cs et de conditions physico-chimiques, et leurs résultats ont été confrontés aux données observées sur des matériaux argileux naturels (3). Ce modèle, qui utilise un nombre moindre de paramètres que les modèles mécanistes existants, s’est avéré robuste. Il permet de rendre compte avec une bonne précision des différentes interactions du Cs avec les matériaux argileux testés, sans avoir besoin de réajuster ses paramètres. Le modèle géochimique a ensuite été couplé à des modèles de transport de l’eau et un modèle d’absorption racinaire du Cs. Les résultats de ces nouvelles simulations ont été confrontés à une série de données expérimentales obtenues sur un sol naturel de prairie contaminé par des solutions de Cs, de compositions physico-chimiques variées, en présence d’herbe ou non. Les transferts observés entre le sol, l’eau du sol et la plante ont pu être reproduits avec une très bonne précision à partir des outils développés. La modélisation proposée par M. A. Cherif est aujourd’hui appliquée dans le cadre d’une nouvelle thèse afin d’en élargir le domaine de validation. Les résultats du modèle de prédiction des transferts du Cs seront confrontés aux observations réalisées sur d’autres combinaisons de sols naturels et de plantes.
ÉVALUATION DE LA RECHERCHE LE RAPPORT DU HCÉRES POUR L’IRSN Le Hcéres vient de publier le rapport d’évaluation de l’Institut en tant qu’établissement de recherche, lequel porte sur sa stratégie, son organisation et sa gouvernance mises au service de la recherche. Les points forts relevés par le Hcéres concernent en particulier l’identité de l’IRSN, bien marquée à l’interne comme à l’externe, sa forte visibilité et sa reconnaissance à l’international ainsi que sa participation active à la construction de la recherche européenne. Le Haut Conseil a par ailleurs souligné la politique d’ouverture à la société menée par l’Institut et le climat de confiance que cette dernière contribuait à instaurer. L’évaluation met également en lumière un certain nombre de sujets considérés comme autant de priorités pour l’IRSN en sa qualité d’établissement conduisant des recherches, parmi lesquels les partenariats avec le monde académique, un positionnement institutionnel qui pourrait s’inscrire de manière plus affirmée dans l’espace national et international de la recherche et une gouvernance renforcée des activités menées dans ce domaine. Les conclusions de l’évaluation du Hcéres viennent ainsi conforter l’Institut dans son engagement en matière de recherche mais également dans les réflexions qu’il a entamées et les pistes d’évolution qu’il est en train de construire concernant ses orientations stratégiques, son organisation et ses modes de fonctionnement. PROGRAMME DE RECHERCHE PREMIER ESSAI DU PROGRAMME CIP SUR LA NOUVELLE BOUCLE À EAU DU RÉACTEUR DE RECHERCHE CABRI L’IRSN et le CEA ont réalisé avec succès, lundi 16 avril 2018 à Cadarache, le premier essai du programme international Cabri (CIP) dans la nouvelle configuration du réacteur Cabri. Cette expérience, réalisée sur une nouvelle boucle à eau sous pression, constitue la première étape du programme de recherche international CIP dédié à l’amélioration des connaissances sur le comportement du combustible des réacteurs à eau sous pression (REP), lors d’une situation accidentelle correspondant à une augmentation soudaine de puissance du réacteur (accidents d’insertion de réactivité ou RIA). PRIX NADIA BENABDALLAH REMPORTE LE PRIX DE L'ÉCOLE DOCTORALE PHENIICS Nadia Benabdallah a remporté, lundi 28 mai 2018, le prix de l’école doctorale PHENIICS (Particules, Hadrons, Énergie, Noyau, Instrumentation, Imagerie, Cosmos et Simulation) dans laquelle sa thèse était inscrite, pour son travail « Optimisation de la dosimétrie en alphathérapie par approche multi-échelle  : application au traitement des métastases osseuses par le Ra-223 » soutenu le 21 décembre 2017. COLLABORATIONS RENOUVELLEMENT DE LA CHAIRE RESOH La chaire industrielle de recherche et d’enseignement consacrée à l’influence des relations interorganisationnelles (relations de sous-traitance et mode projet) sur la construction collective d’une « performance industrielle sûre », ou chaire RESOH, vient d’être prolongée pour 5 ans. L’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (ANDRA) se joint, dans cette nouvelle phase de la chaire, aux partenaires historiques de la chaire que sont l’Institut Mines-Télécom Atlantique (IMT Atlantique), Orano (ex Areva), Naval Group (ex DCNS) et l’IRSN. PUBLICATIONS MÉMOIRES DE HDR DE JEAN DESQUINES, D'ÉRIC BLANCHARDON ET DE HUGUES PRÉTREL La collection HDR de l’IRSN s’enrichit de trois nouveaux mémoires d’habilitation à diriger des recherches  : Étude de la dynamique des incendies en milieu confiné et mécaniquement ventilé, HDR soutenue en 2016 par Hugues Prétrel ; Contribution à l’analyse des composants VIE DE LA RECHERCHE Lire les actualités i 0 mécaniques polycristallins, soutenue par Jean Desquines en 2015 ; et Développement et application de méthodes pour l’évaluation de la dose de rayonnement résultant d’une contamination radioactive interne, soutenue par Éric Blanchardon en 2012. PARUTION D’UN OUVRAGE SUR LES QUESTIONS DE SÛRETÉ ET DE RADIOPROTECTION DANS LES RÉACTEURS NUCLÉAIRES DE FUSION L’IRSN publie un nouvel ouvrage dans la Collection documents de références, intitulé Réacteurs nucléaires de fusion//considérations sur les questions de sûreté et de radioprotection des réacteurs de démonstration après l’installation ITER. Il constitue un premier référentiel pour les projets de développement des réacteurs nucléaire de fusion concernant les questions de sûreté et de radioprotection propres à ces réacteurs et pourrait contribuer à une étape préparatoire dans la conception des futurs réacteurs de fusion de démonstration qui succéderont à l’installation expérimentale ITER. e-g Aktis n°29 – printemps - été 2018 11

1 2-3 4-5 6-7 8-9 10-11 12


Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :