Aktis n°29 mar à aoû 2018
Aktis n°29 mar à aoû 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°29 de mar à aoû 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire

  • Format : (150 x 210) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : simulation des effets précoces d'un rayonnement alpha ou proton sur l'ADN.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
L'OUVERTURE DES INFRASTRUCTURES AU CŒUR DE LA POLITIQUE PARTENARIALE Le Haut conseil de l’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur (Hcéres) présente, dans son récent rapport d’évaluation, l’IRSN comme un Institut disposant d’une identité bien marquée et d’un solide positionnement institutionnel dans le secteur de l’expertise avec un impact significatif et démontré. Cette expertise s’appuie sur des infrastructures d’envergure et sur une recherche finalisée en sûreté nucléaire et en radioprotection. Le comité d’évaluation relève aussi la grande visibilité et la reconnaissance de l’IRSN au niveau international, notamment au travers de sa forte participation aux plateformes et réseaux de recherche que l’Institut a contribué à construire ces dernières années pour structurer la recherche européenne. Le comité d’évaluation invite l’IRSN à s’appuyer sur les questions scientifiques prioritaires identifiées dans son document de stratégie scientifique pour identifier et concrétiser des partenariats structurants avec les établissements d’enseignement supérieur et de recherche et les organismes de recherche en se saisissant de l’opportunité de valoriser ses plateformes d’expérimentation ou de simulation. La politique partenariale de l’IRSN a déjà conduit à de belles avancées comme en témoigne, dans ce numéro d’Aktis, l’article sur le logiciel P 2 REMICS qui a été développé grâce aux travaux réalisés avec R. Herbin (CNRS) qui a reçu en 2017 un prix de l’innovation du CNRS ou l’article sur l’implication des chercheurs de l’Institut dans le développement de Geant4-DNA pour simuler les effets précoces d’un rayonnement sur l’ADN. Elle en appelle d’autres avec, par exemple, la mise en fonctionnement du microfaisceau MIRCOM de l’IRSN qui permettra d’obtenir des données expérimentales bien plus adaptées pour la validation des modèles d’interaction entre les rayonnements utilisés en radiothérapie et l’ADN des tissus sains. Dans un contexte de contrainte budgétaire, l’ouverture des plateformes de l’IRSN s’inscrit dans une politique partenariale visant à optimiser et mutualiser les infrastructures de recherche. Elle doit permettre de renforcer l’attractivité de l’IRSN au sein de la communauté scientifique et de favoriser le développement de cofinancements de recherche équilibrés entre les différents acteurs. Les conclusions de l’évaluation du Hcéres viennent ainsi conforter l’Institut dans son engagement en matière de recherche mais également dans les réflexions qu’il a entamées et les pistes d’évolution qu’il est en train de construire concernant ses orientations stratégiques, son organisation et ses modes de fonctionnement. Jean-Christophe Niel, Directeur Général de l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire Aktis est la lettre d’information scientifique de l’IRSN. Elle présente les principaux résultats de recherches menées par l’Institut dans les domaines de la radioprotection, de la sûreté et de la sécurité nucléaire. Gratuite, elle est aussi diffusée sous forme de mail. Éditeur IRSN - standard  : +33 (0)1 58 35 88 88 - www.irsn.fr - Directeur de la publication  : Jean-Christophe Niel - Directeur de la rédaction  : Patrice Deschamps - Rédactrice en chef  : Sandrine Marano - Comité de lecture  : Christian Tamponnet, Jean-Michel Bonnet, Nathalie Lemaitre - Comité éditorial  : Gauzelin Barbier, Christian Tamponnet, Aleth Delattre, Richard Gonzalez, Christine Goudedranche, Pascale Monti, Mélanie Frand/UMAPS - Rédaction  : Sandrine Marano - Réalisation  : www.grouperougevif.fr 25 458 - Impression  : Idéale Prod, certifiée Imprim’Vert - ISSN  : 2 110-588X - Droits de reproduction sous réserve d’accord de notre part et de mention de la source. Conformément au Règlement (UE) Général de Protection des Données (RGPD) n°2016/679 du Parlement Européen et du Conseil du 27 avril 2016, entré en vigueur le 25 mai 2018 et conformément à la loi n°2018-493 relative à la protection des données personnelles. Toutes les données personnelles collectées directement ou indirectement dans le cadre de la lettre AKTIS sont traitées aux fins de mise à disposition de la lettre AKTIS. Les utilisateurs sont informés qu'ils disposent d'un droit d'accès, de modification, de suppression et d'effacement des informations personnelles les concernant. Ces droits peuvent être exercés sur simple demande écrite auprès de IRSN/DSDP/BC2S BP17 92262 Fontenay-aux-Roses cedex ou par mél  : contact.aktis@irsn.fr 2 Aktis n°29 – printemps - été 2018 G SOMMAIRE ÉDITO Jean-Christophe Niel AVANCÉES DE LA RECHERCHE ffl PAGE 3 Arythmies cardiaques et faibles doses de césium 137  : étude épidémiologique sur une population d’enfants russes P 2 REMICS, modèles à l’état de l’art et schémas numériques originaux pour simuler la déflagration FOCUS ffl PAGE 6 Simulation des effets précoces d’un rayonnement alpha ou proton sur l’ADN FORMATION PAR LA RECHERCHE ffl PAGE 9 Caractérisation du séisme pour l’étude des bâtiments, les biais des méthodes de calcul Vers une évaluation plus fine des transferts sol-plantes du césium VIE DE LA RECHERCHE PAGE 11 Évaluation de la recherche Programme de recherche Prix Collaborations Publications Glossaire GLO PAGE 12 Photo de couverture - Modélisation du noyau d'une cellule rempli de chromosomes. IRSN/www.nature.com/Scientific Reports
Épidémiologie - Faibles doses - Tchernobyl AVANCÉES DE LA RECHERCHE Arythmies CARDIAQUES et faibles doses de CÉSIUM 137  : ÉTUDE épidémiologique sur une population D’ENFANTS RUSSES EPICE est la première étude de grande ampleur portant sur des enfants vivant dans des territoires contaminés par l'accident de Tchernobyl. L’analyse des observations faites chez ces enfants montre qu’il n’existe pas d’association entre les arythmies cardiaques et leur charge corporelle en césium 137. Les conséquences sanitaires les plus fréquemment évoquées à la suite d’une exposition aux rayonnements ionisants sont les cancers, notamment de la thyroïde après un accident nucléaire, ou les leucémies. Il a aussi été observé, pour les survivants des bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki ainsi que pour les liquidateurs de Tchernobyl, une augmentation du risque de maladies non cancéreuses, comme les maladies cardiovasculaires et les opacités du cristallin. Est-ce que cette augmentation du risque de maladies non cancéreuses existe également pour des enfants exposés à de faibles doses de rayonnements ionisants, habitant notamment des territoires contaminés par l’accident de Tchernobyl ? Pour répondre à cette question, l’IRSN a lancé en 2009, en partenariat avec le Centre de diagnostic clinique de Bryansk, l’étude épidémiologique EPICE (1) sur une population d’enfants vivant dans l’oblast de Bryansk au nord-est de la centrale de Tchernobyl en Russie. Prévalence des arythmies L’un des axes de ce programme de recherche est de déterminer la prévalence GLO des arythmies cardiaques dans les territoires contaminés en comparaison des territoires non contaminés et d’examiner s’il existe une association avec la contamination corporelle en césium 137 des enfants. Le but est de déterminer si le césium 137 constitue un facteur associé à l’observation d’arythmies cardiaques dans le cadre de cette étude épidémiologique. Pendant quatre ans, entre 2009 et 2013, 18 152 enfants âgés de 2 à 18 ans ont été examinés sur le plan cardiaque et radiologique  : électrocardiogramme, échographie cardiaque et mesure de l’activité corporelle en césium 137 ont été réalisés à titre systématique ; pour certains enfants, un enregistrement des paramètres électriques cardiaques sur 24 heures (Holter) a été effectué, ainsi qu’un bilan des principaux marqueurs cardiaques plasmatiques. Une arythmie cardiaque a ainsi été diagnostiquée sur 2 526 enfants sur l’ensemble de la population. Dans les territoires contaminés, la prévalence brute d’arythmie est ainsi de 13,3% et de 15,2% dans les territoires non contaminés. Par ailleurs, la prévalence est de 14,5% pour les enfants présentant une contamination corporelle, et de 14,2% pour les enfants non contaminés, sans différence statistiquement significative. Ainsi, en croisant les données sur le territoire de vie, la contamination corporelle et le diagnostic d’arythmie, les résultats de l’étude ne permettent pas d’établir une association entre contamination chronique par le césium 137 et arythmie cardiaque. Le fait de vivre sur un territoire contaminé ne constitue donc pas un facteur de risque supplémentaire à développer un trouble du rythme cardiaque. L’oblast de Bryansk, en Russie, est situé au nordest de la centrale nucléaire de Tchernobyl. Une partie de ses territoires a été contaminée par des dépôts en césium 137 suite à l’accident. L’étude EPICE a porté sur la zone entourée en violet. UNSCEAR - Cartographie des dépôts en césium 137 consécutifs à l’accident de Tchernobyl le Centre de diagnostic clinique de Bryansk et Medical Radiation Research Center (MRRC) à Obninsk (uniquement pour l’étude pilote) en Russie CONTACTS Jean-René Jourdain jean-rene.jourdain@ irsn.fr Direction des affaires internationales - DAI Géraldine Landon geraldine.landon @irsn.fr Laboratoire de recherche en radiochimie, spéciation et imagerie - LRSI (1) Acronyme pour Évaluation des pathologies potentiellement induites par une contamination chronique au césium. PUBLICATION Jourdain J-R, Landon G, Clero E, et al. « Is exposure to ionising radiation associated with childhood cardiac arrhythmia in the Russian territories contaminated by the Chernobyl fallout ? A crosssectional population based study. » British Medical Journal Open 2018 ; 8:e019031.. Aktis n°29 – printemps - été 2018 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :