AirLife n°3 oct/nov/déc 2016
AirLife n°3 oct/nov/déc 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3 de oct/nov/déc 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lysagora Médias

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 76

  • Taille du fichier PDF : 11,6 Mo

  • Dans ce numéro : Cuba la douce...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
46 i Airlife Eco i Dossier Export … Vous souhaitez exporter/You wish to export Chaque destination possède sa réglementation et ses exigences documentaires. Pour vos exportations définitives ou temporaires, vous devez accomplir un certain nombre de formalités, pour lesquelles la CCI vous apporte au préalable conseils et renseignements et peut vous délivrer formalités légales et réglementaires. Une plateforme de Gestion Electronique des Formalités à l’International GEFI existe  : www.formalites-export.com Each destination has its regulations and documentary requirements. For your final or temporary exports, you must complete a number of formalities, the icc gives you advices and information and can issue legal and regulatory formalities. A platformfor Gestion Electronique des Formalités à l’International GEFI exists  : www.formalites-export.com Montpellier (Hervé André- Benoît, société Hurricane) qui contactait ses premiers sponsors il y a 19 ans depuis sa chambre d’étudiant. La conquête internationale Autre performer de l’année, Bertin Nahum (Medtech), classé en 2012 quatrième entrepreneur « le plus révolutionnaire au monde » par le magazine scientifique Discovery Series. Devant lui, se trouvent alors trois pointures mondiales  : SteveJobs, Mark Zuckerberg et James Cameron. Son point commun avec les Américains ? Le fruit de son travail est aussi diffusé sur un écran... mais côté blocs opératoires. Rosa, son outilstar d’assistance robotique pour la neurochirurgie, a frappé dans l’œil de l’Oncle Sam. Le géant Zimmer Biomet vient d’acquérir cet été Medtech au prix de 50 € par titre, valorisant ainsi l’entreprise installée à Castelnau-le-Lez à 170 millions d’euros. Patron de l’agence digitale Choosit et créateur du programme collaboratif d’accélération Start2you, Philippe Nahoum est l’une des figures de la French Tech Montpellier. Pour lui, c’est évident, Montpellier a une carte à jouer à l’international. Le dynamisme de ses entreprises - et notamment celui des startups - contribue à l’identifier comme une « smart nation », terre d’innovation et de réussite malgré une croissance qu’il juge « timorée » par manque de capitaux. L’entrepreneur n’est d’ailleurs pas le seul à regretter un manque de soutiens financiers aux entreprises. Souvent, après avoir fusionné ou s’être fait racheter par des géants de leur secteur, les anciens patrons parlent. Les langues se délient et on apprend alors que le manque de réactivité des Bertin Nahum (Medtech) 4 e entrepreneur le plus révolutionnaire au monde. revolutionary in the world » by the scientific magazine Discovery Series. Before him, are then three big worldwide names  : SteveJobs, Mark Zuckerberg, and James Cameron. His common points with Americans ? His hard work, is also broadcasted on a screen... but on the operating room side. Rosa, his startool, a robotic assistance for neurosurgery, struck in the eye of Uncle Sam. The giant Zimmer Biomet has just acquired this summer Medtech at the price of € 50 per title, therefore valuing the company located in Castelnaule-Lez to 170 million Euros. Boss of the digital agency Choosit and creator of the collaborative program of acceleration Start2you, Philippe Nahoum is one of the figures of the French Tech Montpellier. For him, it is obvious, Montpellier has a card to play internationally. The dynamism of its businesses - and especially of the startups - helps to identify it as a « smart nation », land of innovation and success despite a growth he considers « timorous » due to a lack of capital. The contractor is not the only one to regret the lack of financial support to companies. Often, after having merged or being bought by giants of their sector, the former Bertin Nahum (Medtech) 4 th most revolutionary entrepreneur in the world. bosses speak. The languages are loosened and we learnthat the lack of responsiveness from the French financiers paralyzes the growth of businesses for whom a less tedious and more consistent fundraising would have changed all their strategy. Discretion rhymes with ambition No necessary need to make the headlines to demonstrate its dynamism and to have international influence. In this field, the discreet animation studio Dwarf Labs (located in Pérols on the ZAC of the airport) chaired by Olivier Pinol (CEO), excels. His ambition  : challenge the big American studios. After spending some time in their premises to work on the animation of cartoons such as Avatar or Shrek, Olivier Pinol, 38, is convinced of it  : he can export this know-how. The Platinium Pédiatrie, Medtech … Medtech
… Carole Fournier et Léon Ladeur, Innotec financeurs français paralyse la croissance d’entreprises pour qui une levée de fonds plus conséquente et moins fastidieuse aurait changé leur stratégie du tout au tout. Discrétion rime avec ambition Pas forcément besoin de faire les gros titres pour faire preuve de son dynamisme et pour rayonner à l’international. En la matière, le discret studio d’animation Dwarf Labs (installé à Pérols sur la ZAC de l’aéroport) présidé par Olivier Pinol (Pdg), excelle. Son ambition  : challenger les grands studios américains. Passé par leurs locaux pour travailler sur l’animation de dessins animés tels que Avatar ou Shrek, Olivier Pinol, 38 ans, en est persuadé  : il peut exporter ce savoir-faire. L’association avec le groupe SEPTEO, il y a quatre ans, s’est d’ailleurs faite dans l’objectif de doter Dwarf Labs de gros moyens pour se positionner à l’international, les USA dans le viseur. S’exporter, s’entourer, mais rester S’exporter ne signifie pas pour autant plier bagage. La preuve par l’exemple avec DMS. Depuis son Eux aussi, cartonnent à l’export/Them too, are famous in the export sector Dossier Export i Airlife Eco i 47 Innotec Made in Parys Numalis (Montpellier) touche les grands comptes américains de la finance, de l’aéronautique, de l’aérospatiale et la défense avec ses outils de « correction orthographique » qui améliorent la précision des calculs. La Cure Gourmande, née à Balaruc exporte biscuits et gourmandises régionales et se développe dans le monde entier par le biais de franchises. Les vins du Languedoc, qui se taillent une place de choix dans les rayons des magasins. La Chine  : premier client à l’export avec 41 millions de bouteilles vendues l’an dernier ! Numalis (Montpellier) affects big American finance accounts, aeronautics, aerospace and defense with his « spelling checker » tools that improve the accuracy of the calculations. La Cure Gourmande, born in Balaruc exports cookies and regional delicacies and develops all over the world through franchises. The wines of the Languedoc, carve out a place of choice on the stores shelves. China  : first customer for export with 41 million of bottles sold last year.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


AirLife numéro 3 oct/nov/déc 2016 Page 1AirLife numéro 3 oct/nov/déc 2016 Page 2-3AirLife numéro 3 oct/nov/déc 2016 Page 4-5AirLife numéro 3 oct/nov/déc 2016 Page 6-7AirLife numéro 3 oct/nov/déc 2016 Page 8-9AirLife numéro 3 oct/nov/déc 2016 Page 10-11AirLife numéro 3 oct/nov/déc 2016 Page 12-13AirLife numéro 3 oct/nov/déc 2016 Page 14-15AirLife numéro 3 oct/nov/déc 2016 Page 16-17AirLife numéro 3 oct/nov/déc 2016 Page 18-19AirLife numéro 3 oct/nov/déc 2016 Page 20-21AirLife numéro 3 oct/nov/déc 2016 Page 22-23AirLife numéro 3 oct/nov/déc 2016 Page 24-25AirLife numéro 3 oct/nov/déc 2016 Page 26-27AirLife numéro 3 oct/nov/déc 2016 Page 28-29AirLife numéro 3 oct/nov/déc 2016 Page 30-31AirLife numéro 3 oct/nov/déc 2016 Page 32-33AirLife numéro 3 oct/nov/déc 2016 Page 34-35AirLife numéro 3 oct/nov/déc 2016 Page 36-37AirLife numéro 3 oct/nov/déc 2016 Page 38-39AirLife numéro 3 oct/nov/déc 2016 Page 40-41AirLife numéro 3 oct/nov/déc 2016 Page 42-43AirLife numéro 3 oct/nov/déc 2016 Page 44-45AirLife numéro 3 oct/nov/déc 2016 Page 46-47AirLife numéro 3 oct/nov/déc 2016 Page 48-49AirLife numéro 3 oct/nov/déc 2016 Page 50-51AirLife numéro 3 oct/nov/déc 2016 Page 52-53AirLife numéro 3 oct/nov/déc 2016 Page 54-55AirLife numéro 3 oct/nov/déc 2016 Page 56-57AirLife numéro 3 oct/nov/déc 2016 Page 58-59AirLife numéro 3 oct/nov/déc 2016 Page 60-61AirLife numéro 3 oct/nov/déc 2016 Page 62-63AirLife numéro 3 oct/nov/déc 2016 Page 64-65AirLife numéro 3 oct/nov/déc 2016 Page 66-67AirLife numéro 3 oct/nov/déc 2016 Page 68-69AirLife numéro 3 oct/nov/déc 2016 Page 70-71AirLife numéro 3 oct/nov/déc 2016 Page 72-73AirLife numéro 3 oct/nov/déc 2016 Page 74-75AirLife numéro 3 oct/nov/déc 2016 Page 76