AirLife n°11 oct/nov/déc 2018
AirLife n°11 oct/nov/déc 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°11 de oct/nov/déc 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lysagora Médias

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 20,3 Mo

  • Dans ce numéro : Costa Rica, splendeurs naturelles.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
DR 40 I Airlife PEOPLE I PIERRE ARDITI CHRISTOPHE WILLEM DO BRASIL ! Propos recueillis par Xavier Paccagnella
Il y a des voyages qui peuvent parfois changer tout un monde. C’est en tout cas ce que croit Christophe Willem. Pour Airlife, l’artiste se confie. Some trips can change a whole world – that is what Christophe Willem believes anyway. The French singer opensup to Airlife magazine. TU AS CHOISI D’INTITULER TON CINQUIÈME ALBUM « RIO », COMME LA VILLE BRÉSILIENNE. DU SANG LATINO COULERAIT-IL DANS TES VEINES ? Pas vraiment (rires). J’ai choisi d’intituler cet album ainsi à l’issue d’un voyage, en 2016, à Rio de Janeiro. J’avais été choisi avec BlackM, Inna Modja et Manu Dibango pour interpréter l’hymne de la francophonie aux JO d’été. Pour être tout à fait honnête, j’y étais allé un peu à reculons. Je venais d’achever une tournée de 18 mois, j’étais fatigué… J’ai malgré tout accepté en me disant  : « Allez, tu fais un aller-retour et puis basta ! ». ET LÀ ? Et là, coup de foudre immédiat. Cette ambiance, cette lumière, la gentillesse des Brésiliens… Ils m’ont littéralement saisi par leur joie de vivre. J’ai vu beaucoup de gens très pauvres afficher un large sourire et profiter pleinement de l’instant. La raison est simple à pleurer  : beaucoup n’ont pas le luxe d’anticiper l’avenir. À L’INVERSE DE CHEZ NOUS… Exactement. De retour en France, cela a été le choc inverse. On était dans un contexte post-attentats, on ressentait cette lourdeur passagère et ce stress, permanent lui, qui traduit notre angoisse de l’avenir. Je suis revenu de ce voyage bouleversé. ET ÇA SE RESSENT DANS TES CHANSONS. Surtout au niveau des textes, à vrai dire. On avait déjà composé l’intégralité des mélodies de l’album avant ce voyage. Mais on commençait à peine l’écriture des textes. C’est tout naturellement que les paroles des chansons comme Rio ou Copacabana, se sont couchées sur le papier. Il y a aussi le titre Loue Ange, inspiré par la découverte d’une chapelle au milieu des favelas. Avec ce titre, j’ai voulu faire écho aux dérives de la spiritualité, à la religion qui masque parfois des désespoirs profonds. Quand je l’ai composée, j’avais en tête cette sublime chanson d’Alain Souchon « Et si en plus y’a personne ». INTERVIEW I Airlife PEOPLE I 41 YOU DECIDED TO CALL YOUR FIFTH ALBUM RIO AFTER THE BRAZILIAN CITY. DO YOU HAVE BRAZILIAN ROOTS ? Not really (laughs). I chose this title after a trip to Rio de Janeiro in 2016. I had been selected, together with BlackM, Inna Modja and Manu Dibango to performthe Hymne de la Francophonie during the Summer Olympics. To be quite honest, I had to drag myself there. I had just completed a 18-month tour and I was tired. Still I accepted thinking I would just pop over. WHAT HAPPENED THEN ? Love at first sight ! The atmosphere, the light, the kindness. I was stunned by the Brazilian joie de vivre. No matter how poor they were, they would smile and enjoy the moment. There is a simple reason for that – they can’t afford to think of the future. UNLIKE HERE… Exactly. I had a shock when I came back. It was after the terrorist attacks, you could feel the charged atmosphere and the constant stress that betrayed our anxiety about the future. I was overwhelmedafter I came back from that trip. IT COMES OUT IN YOUR SONGS It does, especially in the lyrics. We had already composed all of the album music before that trip but we had just started writing the lyrics. Songs like Rio or Copacabana wrote themselves naturally. As for Loue Ange it was inspired by a chapel I discovered in the Favelas. With that song I wanted to echo the excesses of spirituality and religion which can sometimes conceal sheer desperation. As I was writing it, Alain Souchon’s beautiful song Et si en plus y’a personne was in my mind. THIS IS YOUR FIFTH ALBUM OVER THE COURSE OF YOUR 12-YEAR CAREER AND IT IS BOTH RADIANT AND DEEP IN THE MESSAGES THAT IT CARRIES. It is an ode, a call even, to let go  : we have to realise how lucky we are. I am not trying to be patronising, I apply that consideration to myself. To me the crisis in the record industry reflects that change  : all the past tenets are goingup in smoke. Big hits always using the same ingredients are becoming less and less popular. The audience wants authenticity, balance, and I feel



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


AirLife numéro 11 oct/nov/déc 2018 Page 1AirLife numéro 11 oct/nov/déc 2018 Page 2-3AirLife numéro 11 oct/nov/déc 2018 Page 4-5AirLife numéro 11 oct/nov/déc 2018 Page 6-7AirLife numéro 11 oct/nov/déc 2018 Page 8-9AirLife numéro 11 oct/nov/déc 2018 Page 10-11AirLife numéro 11 oct/nov/déc 2018 Page 12-13AirLife numéro 11 oct/nov/déc 2018 Page 14-15AirLife numéro 11 oct/nov/déc 2018 Page 16-17AirLife numéro 11 oct/nov/déc 2018 Page 18-19AirLife numéro 11 oct/nov/déc 2018 Page 20-21AirLife numéro 11 oct/nov/déc 2018 Page 22-23AirLife numéro 11 oct/nov/déc 2018 Page 24-25AirLife numéro 11 oct/nov/déc 2018 Page 26-27AirLife numéro 11 oct/nov/déc 2018 Page 28-29AirLife numéro 11 oct/nov/déc 2018 Page 30-31AirLife numéro 11 oct/nov/déc 2018 Page 32-33AirLife numéro 11 oct/nov/déc 2018 Page 34-35AirLife numéro 11 oct/nov/déc 2018 Page 36-37AirLife numéro 11 oct/nov/déc 2018 Page 38-39AirLife numéro 11 oct/nov/déc 2018 Page 40-41AirLife numéro 11 oct/nov/déc 2018 Page 42-43AirLife numéro 11 oct/nov/déc 2018 Page 44-45AirLife numéro 11 oct/nov/déc 2018 Page 46-47AirLife numéro 11 oct/nov/déc 2018 Page 48-49AirLife numéro 11 oct/nov/déc 2018 Page 50-51AirLife numéro 11 oct/nov/déc 2018 Page 52-53AirLife numéro 11 oct/nov/déc 2018 Page 54-55AirLife numéro 11 oct/nov/déc 2018 Page 56-57AirLife numéro 11 oct/nov/déc 2018 Page 58-59AirLife numéro 11 oct/nov/déc 2018 Page 60-61AirLife numéro 11 oct/nov/déc 2018 Page 62-63AirLife numéro 11 oct/nov/déc 2018 Page 64-65AirLife numéro 11 oct/nov/déc 2018 Page 66-67AirLife numéro 11 oct/nov/déc 2018 Page 68-69AirLife numéro 11 oct/nov/déc 2018 Page 70-71AirLife numéro 11 oct/nov/déc 2018 Page 72-73AirLife numéro 11 oct/nov/déc 2018 Page 74-75AirLife numéro 11 oct/nov/déc 2018 Page 76-77AirLife numéro 11 oct/nov/déc 2018 Page 78-79AirLife numéro 11 oct/nov/déc 2018 Page 80