AirLife n°10 jui/aoû/sep 2018
AirLife n°10 jui/aoû/sep 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10 de jui/aoû/sep 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lysagora Médias

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 19,4 Mo

  • Dans ce numéro : Berlin, slow life.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
48 i Airlife Eco i dossier Les ZAT (zones artistiques temporaires) organisées chaque année à Montpellier permettent de diffuser l’art dans les quartiers et de valoriser le patrimoine vivant et architectural de la ville. Elle seront sûrement un atout fort pour une éventuelle sélection à Capitale européenne de la culture. Tout comme des aspects en apparence éloignés, mais pourtant essentiels, telle une bonne accessibilité à la culture… par les transports ! Atout de Montpellier  : sa connexion facile avec Paris. … « La simple c’est une course de longue haleine qui a démarré. Il s’agit de valoriser patrimoine, structures, manifestations culturelles… Bref, tout ce qui constitue l’identité culturelle de Montpellier, pour faire briller les yeux des juges experts en charge de la désignation des futures capitales européennes. Les critères ont évolué depuis l’apparition du concept en 1985 sous l’impulsion de Jack Lang et de son homologue grecque de l’époque. À l’heure de l’Europe des 28, il s’agit désormais de prouver aux jurés la « dimension et l’identité européenne » de la ville, son poids en la matière sur la scène internationale, mais aussi la dynamique collective et de territoire autour de la culture. « La simple mise en avant de son culturel et patrimonial ne suffit plus. Il faut défendre une posture, une politique culturelle et plus largement, une vision », précise Fabrice mise en avant de son culturel et patrimonial ne suffit plus. Il faut défendre une posture, une politique culturelle et plus largement, une vision » Fabrice Manuel, directeur général adjoint en charge de la culture Manuel, qui visite d’ailleurs cette année les deux capitales européennes désignées pour s’imprégner des détails utiles à son travail. Depuis le début des années 2000, deux villes de pays différents sont en effet désignées chaque année, pour assurer une rotation équilibrée entre les états membres de l’U.E. En 2028, viendra le tour de la République Tchèque et de la France. DR Nîmes, candidate au patrimoine mondial de l’Unesco  : « L’Antiquité au présent » Le Musée de la Romanité est un atout phare du dossier nîmois dans la course à la reconnaissance au titre de Patrimoine mondial de l’Unesco. Les experts du Conseil international des monuments et des sites viennent de finaliser leur étude du dossier. Un peu plus de 18 mois après le dépôt de candidature, on connaîtra l’issue de ce dossier, lors du comité final qui se tiendra cet été au Bahreïn. announced in 2022/2023. But the response to the call for applications is expected a year beforehand. It’s just around the corner ! » Montpellier, future European Capital of Culture ? Paris in 1989, Avignon in 2000, Lille in 2004, Marseille in 2013… Montpellier in 2028 ? Fabrice Manuel keeps his fingers crossed. « So far, only Clermont- Ferrand also confirmedits intention to apply. But I am confident in the quality of our application ». We are at the starting line of a long-distance race. We need to enhance our heritage, our structures, our cultural events, everything that makesup Montpellier’s cultural identity, to impress the expert judges responsible for the designation of future European Capitals of Culture. The selection criteria have evolved since the concept first appeared in 1985 at the instigation of Jack Lang and his Greek counterpart. With 28 member states today, we have to demonstrate to the jury the « European dimension and identity » of the city, its significant weight in that respect on the world stage and the collective and regional dynamics surrounding culture. « The simple fact of emphasizing its culture and heritage is not enough. We need to defend a position, a cultural policy and, more widely, a vision » said Fabrice Manuel, who will visit this year both of the shortlisted capital cities to take in the details that could help him in his task. Since the early 2000s, two cities from different countries have been designated every year to establish a balance among EU member states. In 2028, the candidate cities will come from Czech Republic and France. A potential success story European Capitals of Culture attract widespread interest, so much so that they have become a development challenge. The European Commission …
… L’édifice est, avec la cité fortifiée de Carcassonne, le second bâtiment le plus emblématique de notre territoire. Il contribue au rayonnement international du Gard et, par-delà, de l’Hérault, de la Camargue…. Vers une success story à la marseillaise ? L’intérêt porté aux capitales européennes de la culture ne se dément pas. Au point de devenir un enjeu de développement. La Commission européenne publie systématiquement le bilan économique pour chaque ville. C’est ainsi qu’on apprend que chaque euro d’argent public investi à Mons en 2015 (Belgique) a généré 6 € au profit de l’économie locale ou encore que la cité phocéenne a attiré, en 2013, 11 millions de visiteurs en douze mois, enregistré une hausse des nuitées de plus de 10% ce même été, renforcé sa popularité à l’international et attiré presque 4 millions de visiteurs grâce à des expositions phares, dont 1,5 millions pour le Mucem (Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée), édifié pour cette année exceptionnelle. La manifestation permet aussi de mettre en lumière la ville sur la scène internationale, de développer ses équipements et de marquer des points dans la compétition touristique entre territoires. Comme à Marseille en 2013, la promotion de « zones environnantes » est possible, comme ce fut le cas pour Aix-en-Provence et d’autres villes périphériques. Appliqué à Montpellier, on imagine bien l’énorme potentiel d’un triptyque Sète-Montpellier métropole-Nîmes. Le triangle d’or En termes d’actualité culturelle, le moins que l’on puisse dire, c’est que 2018 marquera les esprits. Alors qu’à Lodève, le Musée Fleury rouvrira ses portes cet été après quatre années de travaux et annonce, abritée dans une œuvre architecturale remarquable, une collection « incomparable » sur la trace « du vivant sur terre depuis systematically reports the economic situation of each city. This is how we learnt that every euro of public money invested in Mons (Belgium) in 2015 generated 6 euros benefiting the local economy and that Marseille attracted 11 million visitors in twelve months in 2013, recorded 10% more overnight stays that same summer, increased its popularity abroad and attracted almost 4 million visitors thanks to leading exhibitions, including 1.5 million visitors in the MUCEM (Museum of European and Mediterranean Civilisations). This event is also the opportunity to showcase the designated city on the world stage, develop its infrastructure and score points in the tourism competition among territories. Also surrounding areas can be promoted as was the case in Marseille in 2013 with Aix-en- Provence and other outlying towns. We can only imagine the huge potential of a Sète/Montpellier métropole/Nîmes triptych. Laurent Rebelle Dossier i Airlife Eco i 49 The golden triangle In terms of cultural events, the least we can say is that 2018 will be remembered. While Fleury Museum in Lodève is scheduled to reopen this summer after 4 years of renovation work and announces a remarkable architectural work, an unrivalled collection looking back on « living beings on Earth over the past 540 million years », the MoCo (contemporary art museum in Montpellier) project is wellunder way and the Musée Fabre hosts successful exhibitions, a new venue about to be launched has attracted a lot of attention – the Museum of Romanity in Nîmes (Nîmes applied for UNESCO World Heritage status), revealing over 2,000 years of history in a ultra-contemporary setting designed by Elisabeth de Portzamparc. A huge investment of over 60 million euros but that will provide the city with an exceptional location (with a surface of 10,000m²) and should earnMontpellier an even stronger international presence, already secured thanks to the thousand-year old amphitheatre and the Pont du Gard. Sète-ing the example A « cultural village » is being developed in Sète, a sort of cultural outpost in the eastern part of the city along the ‘canal de la Peyrade’. The designer behind this building complex (which will include a conservatoire, a museum, a concert hall, workshops, a section of the École des Beaux Arts, bars/restaurants, etc.) is Rudy Ricciotti. Budgeted at 10 million euros, it is scheduled to open in September 2018 but celebrations are already under way ! Following in the steps of La Grande Motte, Sète has …



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


AirLife numéro 10 jui/aoû/sep 2018 Page 1AirLife numéro 10 jui/aoû/sep 2018 Page 2-3AirLife numéro 10 jui/aoû/sep 2018 Page 4-5AirLife numéro 10 jui/aoû/sep 2018 Page 6-7AirLife numéro 10 jui/aoû/sep 2018 Page 8-9AirLife numéro 10 jui/aoû/sep 2018 Page 10-11AirLife numéro 10 jui/aoû/sep 2018 Page 12-13AirLife numéro 10 jui/aoû/sep 2018 Page 14-15AirLife numéro 10 jui/aoû/sep 2018 Page 16-17AirLife numéro 10 jui/aoû/sep 2018 Page 18-19AirLife numéro 10 jui/aoû/sep 2018 Page 20-21AirLife numéro 10 jui/aoû/sep 2018 Page 22-23AirLife numéro 10 jui/aoû/sep 2018 Page 24-25AirLife numéro 10 jui/aoû/sep 2018 Page 26-27AirLife numéro 10 jui/aoû/sep 2018 Page 28-29AirLife numéro 10 jui/aoû/sep 2018 Page 30-31AirLife numéro 10 jui/aoû/sep 2018 Page 32-33AirLife numéro 10 jui/aoû/sep 2018 Page 34-35AirLife numéro 10 jui/aoû/sep 2018 Page 36-37AirLife numéro 10 jui/aoû/sep 2018 Page 38-39AirLife numéro 10 jui/aoû/sep 2018 Page 40-41AirLife numéro 10 jui/aoû/sep 2018 Page 42-43AirLife numéro 10 jui/aoû/sep 2018 Page 44-45AirLife numéro 10 jui/aoû/sep 2018 Page 46-47AirLife numéro 10 jui/aoû/sep 2018 Page 48-49AirLife numéro 10 jui/aoû/sep 2018 Page 50-51AirLife numéro 10 jui/aoû/sep 2018 Page 52-53AirLife numéro 10 jui/aoû/sep 2018 Page 54-55AirLife numéro 10 jui/aoû/sep 2018 Page 56-57AirLife numéro 10 jui/aoû/sep 2018 Page 58-59AirLife numéro 10 jui/aoû/sep 2018 Page 60-61AirLife numéro 10 jui/aoû/sep 2018 Page 62-63AirLife numéro 10 jui/aoû/sep 2018 Page 64-65AirLife numéro 10 jui/aoû/sep 2018 Page 66-67AirLife numéro 10 jui/aoû/sep 2018 Page 68-69AirLife numéro 10 jui/aoû/sep 2018 Page 70-71AirLife numéro 10 jui/aoû/sep 2018 Page 72-73AirLife numéro 10 jui/aoû/sep 2018 Page 74-75AirLife numéro 10 jui/aoû/sep 2018 Page 76-77AirLife numéro 10 jui/aoû/sep 2018 Page 78-79AirLife numéro 10 jui/aoû/sep 2018 Page 80