AirLife n°1 avr/mai/jun 2016
AirLife n°1 avr/mai/jun 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1 de avr/mai/jun 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lysagora Médias

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 12,8 Mo

  • Dans ce numéro : Tanger, l'enchanteresse.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
42 I Airlife TREND I WEEK-END Aigues-Mortes CITÉ FORTIFIÉE EN CAMARGUE Ici comme nulle part ailleurs, l’homme a dû dompter les caprices de Dame nature. Aigues-Mortes est au cœur d’une terre sauvage et de marais salants. Un espace refuge pour plus de deux cents oiseaux et d’espèces végétales protégées. C e sont les pêcheurs et sauniers qui ont construit l’histoire récente de la cité. D’abord, il y a le temps des échanges, des guerres et des croisades. Au XIII e siècle, ce port a été choisi par Louis IX, futur Saint Louis, comme port d’embarquement en Méditerranée. Du temps où la Provence appartient à l’empire germanique et le Roussillon aux rois d’Aragon, Aigues-Mortes est échangée contre des terres de Sommières. La cité des eaux mortes est alors située sur les rivages d’une immense lagune. Elle communique avec la mer par les graus et avec le bras le plus occidental du Rhône par ses marais. UN PATRIMOINE RICHE Louis IX a fait construire une chaussée endiguée, seul accès terrestre entre Aigues-Mortes et la terre ferme, défendue ultérieurement par la Tour Carbonnière. Il embarque pour la 7 e croisade en 1248, puis une ultime fois à Aigues-Mortes en 1270, lors de la 8 e croisade, peu avant sa mort. Aigues-Mortes devient alors un centre d’échanges de premier plan avec les pays du Levant. Le roi Saint Louis a fait ériger la Tour de Constance afin de protéger la ville. Au cours des guerres de religion, des protestants de Nîmes ont été enfermés dans la tour du Roi. Le chef des Camisards Abraham Mazel s’en est échappé en SOUVENIR IDEAS ? La fougasse d’Aigues-Mortes Une spécialité de la pâtisserie Poitavin. How about a local savory speciality-such as the girdle cake of Aigues-Mortes. Des asperges blanches Célestine L’asperge blanche Célestine de Camargue de mars à juin, au marché d’Aigues-Mortes. Indulge during the springtime in Celestine white asparagus, available at the market. La fleur de sel du Saunier de Camargue La fleur de sel du Saunier de Camargue se récolte en été. Take home refined salt from the Camargue salt farm. Pink Flamingo Une cuvée du Domaine Listel, propriété de Vranken-Pommery et du groupe Castel. Bring back a bottle of Pink Flamingo, a rosé wine elaborated by domaine Listel. 1705. L’église gothique Notre-Damedes-Sablons, ainsi nommée en raison des marécages sablonneux entourant Aigues-Mortes, est un des monuments anciens de la ville. Claude Viallat et Bernard Dhonneur y ont réalisé les vitraux sur verre antique, en verres soufflés à la bouche et fait rare, dénués de plomb. La chapelle des Pénitents Blancs et celle des Pénitents Gris renferment des fresques classées de Xavier Sigalon, des œuvres d’Auguste Glaize retraçant le cycle de la vie de la Vierge. Quant aux remparts, ils se déroulent sur 1634 mètres autour de la cité. UN SALIN ANCIEN Entre sel et mer, le plus vieux salin de la Méditerranée s’étend au pied d’Aigues-Mortes. Ici, la vocation salinière remonte à l’Antiquité. La compagnie des Salins du Midi a été fondée en 1856. L’implantation même des salins rappelle que la Camargue est le plus important centre de production de sel français. Écologique avant l’heure, l’activité s’étire dans un milieu naturel protégé au cœur de la Camargue gardoise. Au début de l’été, quand le vent cesse de souffler, des paillettes d’une pureté exceptionnelle donnent naissance à la fleur de sel. Récoltée à la main par les sauniers de Camargue, elle est l’or blanc des salins d’Aigues-Mortes. Sa culture participe au maintien des zones humides et de la biodiversité. Ã
Fishermen and salt producers are responsible for the city’s recent history. Its first period involved trade, wars and crusades. During the 13 th century, the location was chosen by Louis the 9 th, the future Saint Louis, as the port of embarkation for the Mediterranean Sea. When Provence belonged to the German Empire and Roussillon to the kings of Aragon, Aigues-Mortes was exchanged against land around Sommières. At the time, the city of dead waters was situated on the banks of an immense lagoon. It communicated with the sea through channels and the most western armof the Rhone via its tides. A RICH HERITAGE Louis the 9 th constructed a protected road, the only terrestrial access between Aigues-Mortes and dry land, previously defended by the Carbonnière Tower. He embarkedupon a 7 th crusade in 1248, and then an ultimate one, leaving from Aigues-Mortes in 1270, during the 8 th crusade, just before passing away. As a result, Aigues-Mortes became at this time, an important trading center with Eastern countries. Saint Louis had the Tower of Constance built, in view of protecting the town. During the religious wars, Protestants from Nimes were imprisoned in the King’s tower. The leader of the Camisards, Abraham Mazel, managed to escape from here in 1705. The gothic church, Our-Lady-of-Sand, namedafter the sandy swamps, surrounding Aigues-Mortes, is one of the town’s oldest monuments. Claude Viallat and Bernard Les remparts d’Aigues-Mortes se déroulent sur 1 634 mètres tout autour de la cité. Dhonneur have added stain glass windows to the building, made out of hand-blown rare lead-free glass. The chapel of White Penitents and the one for Grey Penitents contain classified frescos by Xavier Sigalon, representing the works of Auguste Glaize, which retrace different moments of the Virgin’s life. In that which concerns the fortified walls, they cover a distance of 1,634 meters around the town. AN OLD SALT FARM The most historic place extracting salt from the region is at the gates of Aigues-Mortes. This vocation dates back to Antiquity. The Salins du Midi company was founded in 1856. Note that the Camargue area is the largest producer of salt in France. Ecological before its time, this activity has been developed in a protected natural environment at the heart of this famous spot. At the beginning of the summertime when the wind has stopped blowing, exceptionally pure straws give birth to fine salt. Hand-picked by the salt producers of Camargue, it is the white gold of Aigues-Mortes. The farming of this resource helps to maintain the location’s humid zones and biodiversity. WEEK-END I Airlife TREND I 43 DR municpalitéAiguesMortes SCC Ville Aigues-Mortes SCC Ville Aigues-Mortes



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :