AirLife n°1 avr/mai/jun 2016
AirLife n°1 avr/mai/jun 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1 de avr/mai/jun 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lysagora Médias

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 12,8 Mo

  • Dans ce numéro : Tanger, l'enchanteresse.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 I Airlife ECO I DOSSIER VITICULTURE … d’être le premier vignoble bio de France avec plus de 20 000 ha, le Languedoc- Roussillon possède 9% des surfaces en Agriculture Biologique au monde. Il représente encore un quart des vins français à l’export. Avec près de 477 millions de cols vendus et un chiffre d’affaires de 813 M € , la croissance annuelle à l’export est de l’ordre de 7%. Une production supérieure à celle du Chili, de l’Australie, de l’Argentine ou de l’Afrique du Sud et qui représente 5% du vin produit sur l’échiquier mondial. Les AOC du Languedoc-Roussillon occupent le second rang des régions d’AOC françaises en Chine et en Allemagne. SEGMENTATION  : UNE OFFRE SE STRUCTURE Crus du La profession est unanime sur l’engouement de la classe moyenne chinoise pour les vins languedociens dans les années à venir. Même au Royaume-Uni, pourtant friand de vins du Nouveau Monde (hémisphère sud), le marché semble aujourd’hui majoritairement conforté (+52%). Dans le Languedoc, la part du rosé (13%) est aujourd’hui supérieure aux blancs (10%), les rouges restant majoritaires (77%). Si les rosés en AOC Languedoc sont bien implantés sur le marché intérieur, ils devraient conquérir les États-Unis, un marché à fort potentiel historiquement acquis par la Provence. Grands vins leading producer of organic wines in France with over 20,000 ha under vine. And in terms of organic farming in general, it represents 9% of the surface area used for this purpose worldwide. At present, it still supplies a quarter of the French wines shipped abroad. Exports represent 477 million bottles in sales and a turnover of € 813 million, boosted by an annual growth of 7%. This volume is higher than the wine production of Chile, Australia, Argentina or South Africa and represents 5% of the global wine market. The AOCs of Languedoc-Roussillon are the second most popular French appellation wines in China and Germany. The trade is confident that the Chinese middle class SOURCE  : COMMISSION D’ENQUÊTE WAD, 11 JANVIER 2012 99 000 hl 1 044 000 hl 253 000 hl Languedoc Vins de terroirs à image, complexes et expressifs, produits en petites quantités, du Languedoc Vins de terroirs typiques, structurés et aromatiques, créés selon un cahier des charges exigeant et 7% avec des rendements parmi les plus faibles de France. L’élevage 75% représentatifs des grandes AOC du 18% affirme ses vins, apportant élégance et douceur des tanins. Languedoc ainsi que des principaux cépages traditionnels régionaux (grenache, syrah, carignan, mourvèdre). will most especially appreciate the region’s wines in the years to come. And demand is strong (+52%), even in the United Kingdom, where New World (Southern Hemisphere) wines have gained favor. The demand for Languedoc rosé (13%) has overtaken the market for regional white wines (10%), but is still largely behind the area’s popular reds (77%). If Languedoc appellation rosé wines are doing wellat home, they should soon win over the United States, a promising outlet, traditionally fond of rosés from Provence. IN ALL MARKET SEGMENTS ABROAD « Even though we are the world’s leading producers AOC Languedoc L’appellation régionale rassemble des vins d’origine, reconnaissables et accessibles, permettant des assemblages entre l’ensemble des terroirs des AOC du Languedoc et du Roussillon. CIVL …
… À L’EXPORT SUR TOUS LES SEGMENTS « Bien que premiers producteurs mondiaux d’Indications Géographiques Protégées (IGP, ex-vins de pays), notre production d’appellations (AOC/AOP) reste supérieure à celles du Beaujolais et de la Bourgogne réunis », argumente Philippe Coste, président du cru Minervois. Et dans le segment des IGP de départements aussi, la valorisation est en marche. AOC DU LANGUEDOC 176 M € C’est le CA export des AOC du Languedoc-Roussillon +41% Entre 2010 et 2015 SOURCE DOUANES  : UBIFRANCE Avec 245 965 ha plantés, le vignoble languedocien compte 70 000 ha d’AOC et 136 000 ha d’IGP en production. Le bassin Languedoc- Roussillon-Midi-Pyrénées a enregistré en 2014 une récolte supérieure à 16 millions d’hectolitres, des IGP à 67%. La classification est répartie en Pays d’Oc (1er exportateur français en volume) pour les vins de cépages, des IGP de territoires et de départements. La viticulture régionale ambitionne de devenir un relais de croissance sur le segment des rosés et des rouges d’assemblage à identité géographique. La toute nouvelle dénomination Terres du Midi réunissant les IGP de département de l’Aude, de l’Hérault et du Gard a vocation à devenir une IGP d’assemblage socle. Elle se place entre les vins de Pays d’Oc (51% de la production viticole régionale), vins de cépages aux cours plus élevés, et la nouvelle catégorie Vin de France (ex-vin de table, sans indication géographique). Selon Frédéric Jeanjean, représentant du négoce au CIVL  : « Avec Terres du Midi, le négoce va pouvoir répondre aux marchés export ce qui est pour la région une nouvelle opportunité de valorisation. Ce marché représente 40% du chiffre, la défense des marques communes et la qualité premium des vins sont deux axes forts des trois prochaines années. » L’argument a le mérite d’être clair  : disposer d’une catégorie forte de vins d’assemblage (IGP Terres du Midi) capable d’atteindre et de répondre à de nouveaux marchés export. Elle vient donc compléter l’offre de vins de cépages Pays d’Oc. Le regroupement de l’offre des trois IGP de département représente 1,3Mhl. L’interprofession souhaite utiliser cette dénomination dès la vendange 2016. Le Languedoc entend ainsi battre le fer pendant qu’il est chaud face à la concurrence des vins d’Espagne. Esprit de conquête, résultats satisfaisants, progrès qualitatifs, les acteurs de la production et du négoce travaillent plus que jamais main dans la main. Ã of Protected Geographical Indication wines (former vins de pays), our production of appellation wines (AOC/AOP) is superior in volume to all of the wine made in Beaujolais and Burgundy combined, » stressed Philippe Coste, President of the Minervois Wine Council. And quality is also the name of the game, when it comes to the local PGI categories. Representing 245,965 ha under vine, Languedoc includes 70,000 ha of AOC wines and 136,000 ha of PGI wines. In 2014, the Languedoc-Roussillon Midi- Pyrénées area produced over 16 million hectoliters of wine, 67% of which was marketed under a PGI denomination. The classification is divided into Pays d’Oc (France’s most exported wine) for varietals, and various local PGIs. The ambition of this winegrowing region is that of becoming a source of growth for geographically identified rosés and blended reds. The vocation of the newly created Terres du Midi denomination, bringing together the PGIs of the Aude, Hérault and Gard departments, is that of becoming the foundation of a blended PGI. This category is situated between the Pays d’Oc wines (51% of the region’s wine production), well priced varietals, and the new DOSSIER VITICULTURE I Airlife ECO I 15 Vin de France denomination (former vin de table, without a geographical indication). According to Frédéric Jeanjean, who represents the Languedoc Wine Trade Board’s merchants  : « Terres du Midi willallow the region’s operators to supply export markets, with a new value-added product. This market generates 40% of the local wine industry’s turnover. Over the next three years, we will focus on two key priorities – defending common brands, as wellas premium quality wines. » This argument has the merit of being clear  : establishing a strong blended wine brand (PGI Terres du Midi), catering for the requirements of developing export markets. The new denomination will complete the Pays d’Oc varietal range. Together, the three departmental PGIs represent a total volume of 1.3 million hectoliters. The Languedoc Wine Trade Board would like to use this new category as of the 2016 harvest. The region wants to strike the iron while it is hot in response to Spanish competition. With their winners’mentality, satisfying results, and qualitative improvements, all the actors of the wine industry, are more than ever, working closely together. Ã CIVL



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :