AirLife n°1 avr/mai/jun 2016
AirLife n°1 avr/mai/jun 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1 de avr/mai/jun 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lysagora Médias

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 12,8 Mo

  • Dans ce numéro : Tanger, l'enchanteresse.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
DR 12 I Airlife ECO I DOSSIER VITICULTURE Dossier LES VINS DU LANGUEDOC À L’EXPORT La viticulture régionale a le vent en poupe. Dans les trois ans à venir, l’interprofession entend consolider cette notoriété en développant son offre premium et de nouveaux volumes à l’export sous la dénomination Terres du Midi, la nouvelle IGP d’assemblage régionale. The area’s wine industry has the wind in its sails. During the next three years, its trade board has decided to strengthen its reputation through the development of premium products and export sales, marketed under the Terres du Midi denomination, a new PGI, promoting regional blended wine. Texte  : Christelle Zamora - Traduction Diana Macle
Faut-il le rappeler ? Avec 22 000 exploitations viticoles, la viticulture est le 1er secteur économique du Languedoc-Roussillon. Fait encourageant, ce secteur vient d’enregistrer cinq années de croissance. « Avec 1,4 million d’hectolitres commercialisés et un chiffre d’affaires de 450 M € , la progression des AOC Languedoc est de +58% sur 5 ans. Avec 335 M € de chiffre d’affaires et 1,7 hl commercialisés, les IGP Sud de France enregistrent une croissance de +25% sur 3 ans », souligne Xavier de Volontat, président du Conseil Interprofessionnel des Vins du Languedoc (CIVL). Pour preuve, en Île-de- France, 9 cavistes sur 10 référencent aujourd’hui des AOC du Languedoc. Une grande majorité des restaurants français en proposent sur leurs cartes contre à peine un quart il y a seulement 8 ans. LA « PREMIUMISATION » DE L’OFFRE « Depuis 2 ans, l’AOC Languedoc progresse en grande distribution aussi bien en volume qu’en valeur et dépasse désormais le seuil des 4 € pour devenir l’appellation la mieux valorisée, hors Bourgogne. Un dynamisme en parti dû au succès du rosé, en croissance de 17% en volume et de 22% en valeur », explique Jérôme Villaret, directeur du CIVL. La premiumisation basée sur la reconnaissance des vins haut de gamme est au cœur des préoccupations RESTAURATION LES RESTAURATEURS TOUJOURS PLUS NOMBREUX À PROPOSER UNE RÉFÉRENCE EN AOC DU LANGUEDOC-ROUSSILLON SOURCE  : CHED EXPERT FACTS CHR 2015 2008 2014 2015 27% des restaurants français 68,8% des restaurants d’Île de France de l’interprofession. Cette démarche va servir de locomotive pour tirer le Languedoc vers le haut. Mais elle impose de clarifier et de préciser la segmentation actuelle qui s’appuie sur une pyramide à trois étages  : les crus, les grands vins et l’appellation étendard ou socle (l’AOC Languedoc). Sur ces vins premium, la profession table sur 15% de la production (rouge, rosé, blanc) vers le marché américain, plutôt gourmand de ce segment. DES VINS PLUS DYNAMIQUES À L’EXPORT Avec 527 117 hl de vins exportés et 176 M € de chiffre d’affaires, le poids économique des vins du Languedoc-Roussillon fait mouche. Non content 50,3% des restaurants français 56,3% des restaurants dont le ticket moyen se situe entre 30 et 45 e 57,9% des restaurants français 57,9% des restaurants dont le ticket moyen se situe au-dessus de 45 e Need we remind you about the importance of wine to this area ? With 22,000 estates throughout the region, viticulture is the leading economic sector in Languedoc-Roussillon. It is also encouraging to note that this industry has registered non-stop growth over the past 5 years. « With 1.4 million hectoliters sold and a turnover of € 450 million, the Languedoc appellation has increased by 58% since 2010. And over the past 3 years, some 1.7 million hectoliters of the PGI Sud de France were commercialized, representing an increase of 25% and € 335 million in sales, » pointed out Xavier de Volontat, President of the Languedoc Wine Trade Board. Ample proof of this trend has been remarked in the Ile-de- France region, where 9 stores DOSSIER VITICULTURE I Airlife ECO I 13 out of 10 currently propose Languedoc AOCs. In addition, most French restaurants include them on their menus, only a quarter did so, 8 years ago. PREMIUMISATION STRATEGY Over the past 2 years, the Languedoc appellation is making good inroads in the supermarket sector, both in terms of volume and value, and has now exceeded the threshold of 4 euros, thereby becoming the appellation with the best added value, outside of Burgundy. « This activity is partly due to the success of rosé, that has grown 17% in volume and 22% in value, » explained Jerome Villaret, Managing Director of the Languedoc Wine Trade Board. This premiumisation strategy, basedupon the recognition ofup market wines, is at the heart of the trade board’s preoccupations. It is a price positioning that will raise the quality of Languedoc wines. But it requires a clearer and more precise definition in that which concerns the area’s current segmentation, basedupon a three-level pyramid  : first growths, great wines and a generic appellation (AOC Languedoc). When it comes to premium offerings, the trade plans on exporting 15% of its production (red, rosé and white wines) to the United States – where this category is in high demand. EXTREMELY DYNAMIC ON THE EXPORT FRONT The economic weight of Languedoc-Roussillon wines has made its mark abroad, with 527,117 hl exported, representing a turnover of € 176 million. The region is the …



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :