Air Tahiti Magazine n°99 jui/aoû/sep 2018
Air Tahiti Magazine n°99 jui/aoû/sep 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°99 de jui/aoû/sep 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Tahiti Communication

  • Format : (197 x 260) mm

  • Nombre de pages : 126

  • Taille du fichier PDF : 10,4 Mo

  • Dans ce numéro : destination les Îles Cook.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
34 en quoi consistait votre travail au quotidien ? J’ai toujours travaillé au sol où nous étions chargées d’enregistrer, d’acheminer et d’embarquer les passagers. ce qui signifiait parfois les accompagner jusqu’au bateau qui les emmenait dans la rade pour prendre un hydravion, à l’époque où les vols se faisaient encore avec ce type d’appareil, dont le célèbre Bermuda. nous n’avions pas d’ordinateur. Tout se faisait à la main. nous disposions d’un plan de l’avion accroché au mur et nous y placions les talons des tickets distribués à chacun des passagers pour attribuer les places et nous assurer qu’ils étaient bien à bord. nous devions aussi couronner les gens à l’arrivée. À l’époque, nous ne donnions pas simplement une fleur, nous avions des quantités énormes de couronnes à distribuer, c’était très lourd… et nous faisions aussi le lineup, le rang d’honneur pour saluer le départ des passagers internationaux. on le faisait toutes affaires cessantes, pour dire au revoir, et ça ne se faisait nulle part ailleurs ! les heures de travail étaient nombreuses car nous avions au moins une rotation quotidienne avec le rai, qui desservait déjà des îles comme raiatea ou rangiroa, et une ou deux rotations de vols internationaux par semaine avec la Tai. la plupart du temps, les gens qui arrivaient avec cette compagnie avaient fait la « route des indes », un très long voyage de 48 heures qui comptait neuf escales après Paris  : athènes, Téhéran, Karachi, Bangkok, singapour, Darwin, sydney, nouméa et enfin nandi, aux Fidji. ils étaient épuisés à l’arrivée. avec qui travailliez-vous et à quoi ressemblait l’ambiance d’alors ? au tout début, nous n’étions que deux hôtesses  : Madeleine colombani et moi. nous avions affaire à de gros appareils, toujours pleins. en plus le trafic durant ces années-là s’est considérablement développé. nous avions des bagagistes pour nous aider, mais quand nous étions submergés, il y avait toujours du monde pour venir en renfort. le métier n’était pas facile ; nous travaillions régulièrement la nuit, à partir de trois ou quatre heures du matin. nous devions être à l’aéroport une heure avant l’arrivée du vol, mais parfois nous attendions l’avion durant des heures. nous dormions dans nos voitures en cas de retards importants… Par la suite, tous les métiers qui existent aujourd’hui se sont organisés, les réseaux local et international ont été séparés. Mais quand j’ai commencé, c’était encore les prémices de tout cela. c’était fatigant, mais on nous aidait ; on venait même nous « ramasser » directement à la maison pour aller travailler la nuit. en fait, il y avait beaucoup de fraternité à cause justement des horaires et des galères. Du coup, on ne faisait pas très attention à la hiérarchie, il n’y avait pas vraiment de chefs et on n’avait pas le temps pour les cancans non plus ; nous étions trop pris par le temps pour dévier de notre travail. chaque retard impliquait des pénalités financières lourdes. nous étions constamment branchés sur le boulot, mais dans une ambiance très bon enfant. glie "1"q41:7 : ZOOM SUR AIR TAHITI What did your daily work consist of ? I always worked on the ground where we were responsible for checking-in, assisting and embarking the passengers. Which sometimes required accompanying them right to the boat that took them into the hydroplane bays, at the time when there were still flights operating using these unforgettable aircraft, including the Bermuda. There were no computers. Everything was done manually. We had a plan of the aircraft stuck to the walland we stuck each passenger’s ticket stub onto it, to attribute seats and ensure that everyone had boarded. We also had to present flower leis to those arriving. At that time, we didn’t just offer a single flower, we had vast numbers of flower leis to distribute, it was very heavy … and we also did a line-up to honor the departing international passengers. We dropped everything to say goodbye, a gesture you wouldn’t find anywhere else ! The working hours were long because we had at least one daily rotation with RAI, who served the islands like Raiatea or Rangiroa, as wellas one or two international flight rotations per week with TAI. Most of the time, the people arriving with this company had followed the « Indian route » a very long 48-hour journey, with no less than nine stop-overs after Paris : Athens, Tehran, Karachi, Bangkok, Singapore, Darwin, Sydney, Noumea and lastly Nandi, in Fiji. They were exhausted when they arrived. Who did you work with and what was the ambiance like back then ? Right at the beginning, we were just two hostesses : Madeleine Colombani and myself. We worked with large planes that were always full. What’s more the traffc increased considerably during those years. We had baggage handlers to helps, but we were still overwhelmed, but there were always people to help us out. The job wasn’t easy ; we worked nights often, from three or four in the morning. We had to be at the airport an hour before the flight was due, but we often had to wait for hours for the flight to arrive. Sometimes we’d sleep in our cars when there were long delays… Nowadays the jobs are organized, the local network and the international network have been separated. But when I started working, it was still the early days. It was tiring, but people helped each other ; they would even come and pick youup from your home when you worked nights. In fact, there was a strong brotherly spirit because of the diffcult hours and challenges. And so, we didn’t pay much attention to hierarchy, there weren’t really bosses and we didn’t have time for gossipingeither ; we were too busy to be concerned about anything but our work. Every delay caused heavy financial penalties. We were constantly focused on the work, but in a playful atmosphere.
-.1... PhoToGraPhiée À l’aéroPorT De TahiTi-Faa’a au TouT DéBuT Des années 1960, Marie-louise rollin (À Gauche De l’iMaGe) aVec sa collèGue De TraVail, MaDeleine coloMBani. phoTogrAphed iN The eArly 1960s AT TAhiTi-FAA’A AirporT, mArie-louise rolliN (oN The leFT) wiTh her work ColleAgue, mAdeliNe ColomBANi. Dr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 1Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 2-3Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 4-5Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 6-7Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 8-9Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 10-11Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 12-13Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 14-15Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 16-17Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 18-19Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 20-21Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 22-23Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 24-25Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 26-27Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 28-29Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 30-31Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 32-33Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 34-35Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 36-37Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 38-39Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 40-41Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 42-43Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 44-45Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 46-47Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 48-49Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 50-51Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 52-53Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 54-55Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 56-57Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 58-59Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 60-61Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 62-63Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 64-65Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 66-67Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 68-69Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 70-71Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 72-73Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 74-75Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 76-77Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 78-79Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 80-81Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 82-83Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 84-85Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 86-87Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 88-89Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 90-91Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 92-93Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 94-95Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 96-97Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 98-99Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 100-101Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 102-103Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 104-105Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 106-107Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 108-109Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 110-111Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 112-113Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 114-115Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 116-117Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 118-119Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 120-121Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 122-123Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 124-125Air Tahiti Magazine numéro 99 jui/aoû/sep 2018 Page 126