Air Tahiti Magazine n°97 jan/fév/mar 2018
Air Tahiti Magazine n°97 jan/fév/mar 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°97 de jan/fév/mar 2018

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Tahiti Communication

  • Format : (197 x 260) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 8,3 Mo

  • Dans ce numéro : Air Tahiti célèbre ses 60 ans.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
44 À l’époque, l’examen dit « théorique » était composé de 14 certificats. dès lors qu’on échouait à l’un d’eux, on était obligé de repasser l’ensemble. Dans cette formation, je me suis retrouvée au milieu d’une flopée d’hommes ! il n’y avait pas une seule femme. heureusement, nous formions un groupe assez soudé avec les autres élèves-pilotes venant de tahiti. J’ai réussi ma formation et je suis devenue offciellement pilote. en 2007, à mon retour à Tahiti, j’ai dû cependant reprendre mon travail d’hôtesse de l’air faute de poste disponible. puis, un jour, air tahiti a lancé un appel à candidatures pour le recrutement d’un pilote sur atr. J’ai postulé et j’ai été retenue. c’était en mai-juin 2007. Étais-tu la seule femme à ton arrivée en 2007 ? non, il y avait déjà estelle Vierling, qui est maintenant pilote à air Tahiti nui, ainsi que deux autres femmes copilotes. Aujourd’hui, nous sommes 4 femmes parmi la quarantaine de pilotes air tahiti  : anne Merlet, hélène arlery, Mahea reid, la plus jeune, et moi-même. Le chemin semble encore long pour parvenir à la parité, c’est-à-dire le même nombre d’hommes et de femmes, pour employer ce terme dans l’air du temps… oui c’est sûr ! mais un chemin important a déjà été fait ! en terme d’acceptation aussi. lors de mes tout débuts au sein de la compagnie, un certain machisme vis-à-vis des femmes pilotes pouvait se faire sentir… Mais ce n’est plus le cas aujourd’hui. les mentalités ont évolué. D’après toi, le fait d’être une femme influe-t-il sur ta manière d’exercer ce métier ? oui forcément, je pense.comme la jeune mécanicienne teanavai hellouin-sanford l’a dit dans son interview (voir Air Tahiti Magazine n°96 de octobre à décembre 2017), je trouve que nous sommes plus précises et plus rigoureuses. par contre, concernant le terme « sérieuses », je dirais que tous les pilotes, hommes ou femmes, le sont. La principale diffculté du métier selon toi ? pour l’instant, je n’ai pas eu à faire face à des situations critiques mais je dirais que le plus diffcile est sans doute d’avoir la capacité à garder son sang-froid et de prendre très rapidement les bonnes décisions. quand les conditions de vol sont bonnes, ce n’est pas stressant. Mais parfois, on est confronté au mauvais temps, voire à des pannes. tout se complique alors, et, dans ce cas, j’aurais tendance à dire que les femmes savent peut-être mieux gérer le stress que les hommes. Je dis bien « tendance » … Qu’en est-il maintenant de l’aspect physique… dans des conditions que je qualifierais de normales, ce n’est pas un métier physiquement éprouvant. Mais cela peut davantage le devenir quand les conditions météorologiques se dégradent avec de la pluie et/ou du vent de travers sur les pistes. ces mauvaises conditions nécessitent encore plus de vigilance, la fatigue peut alors se faire sentir. cela dépend aussi des caractéristiques des vols réalisés. par exemple, nous pouvons être amenés à effectuer des itinéraires comptant 6 étapes aux iles sous-le-Vent avec, en conséquence, une multiplication du nombre d’atterrissages et de décollages qui sont les phases les plus délicates du vol. Souhaites-tu évoluer en devenant commandant de bord ? oui, cela constitue une évolution normale dans la carrière des pilotes. on souhaite « passer à gauche du cockpit ». nous utilisons cette expression car le commandant de bord est toujours placé sur la gauche – en entrant – du poste de pilotage. il faut savoir que pilotes et copilotes savent faire les mêmes choses mais la différence est que la prise de décision finale revient au commandant de bord. il est aussi le responsable du vol avec une autorité qui s’exerce sur les autres personnels naviguant ainsi que les passagers. Penses-tu que la féminisation du métier va se poursuivre ? pas plus que les chiffres que nous avons aujourd’hui, je pense. ce métier ne semble pas interpeller les femmes plus que cela… ce que je trouve dommage. Quel regard portes-tu sur les évolutions du métier de pilote telles que les raconte Alain Bonnard qui a commencé sa carrière en 1979 sur les antiques Fokker d’Air Polynésie et l’a terminée au début des années 2000 en tant que chef pilote sur Air Tahiti… Je trouve qu’ils ont de la chance d’avoir connu toutes ces évolutions. ils ont commencé et appris leur métier dans des conditions d’exercice plus diffciles, avec des avions beaucoup moins faciles à piloter. à mon sens, cela les a forgés pour la suite quand ils sont passés sur des avions plus automatisés et confortables. Aujourd’hui, nous sommes aux commandes de la dernière génération d’ATr, les 600. le cockpit, entre autres, a considérablement évolué, avec plus d’informatique, de systèmes automatisés et d’écrans. cela rend le travail moins fatigant. néanmoins, cette informatisation a certes de bons côtés, mais elle peut poser des problèmes nouveaux par ailleurs. notre métier a donc beaucoup évolué et évolue encore. certains évoquent même le remplacement de l’homme par la machine… ceci dit, avant que des passagers acceptent de monter à bord d’un avion sans pilote… beaucoup d’eau aura coulé sous les ponts…
It seems like there’s a long way to go before there’s sexual equality, that is an equal number of men and women, to use the fashionable term… Yes, that’s for sure ! But, we have already started the ball rolling ! Particularly in terms of acceptability. Right at the beginning of my career as a pilot with the company, there was a certain machoistic attitude towards female pilots, that could be felt… But, that is no longer the case today. The mentality has evolved a great deal. Do you think that being a woman influences the way you carry out your job ? Yes, I definitely think so. Like the young mechanic Teanavai Hellouin-Sanford told us in her interview (see the October- December 2017 Air Tahiti Magazine, n°96), I think we’re more rigorous and precise. However, I’m not sure we’re more « serious », I’d say that all pilots need to be, regardless of their gender. What is the hardest part of the job ? For the moment, I have not had to deal with any critical situations, but I’d say the hardest part is keeping your calm and making the right decisions rapidly. When flight conditions are good, it’s not stressful. However, sometimes you have to deal with bad weather or mechanical problems. Then it gets very complicated, and in that case, I would tend to say that women may have a tendency to manage the stress better than men. Of course, I’m only saying a « tendency » … What about the physical aspects nowadays… During what I would call normal conditions, it’s not a physically challenging job. But it could be an advantage when the weather degrades, when there is rain and/or a crosswind on the runway. Bad conditions require more vigilance, and tiredness can also play a role. It also depends on your flight schedule. For example, sometimes we carry out 6 flight legs in a day in the Leeward Society Islands, this multiplies the number of takeoffs and landings, which are the most complicated parts of a flight. VENTE EN LIGNE  : Would you like to become a Flight Commander commandant de bord ? Yes, that would be part of the normal progression in a pilot’s career. We all want to « move to the left of the cockpit ». We use this expression, because the Flight Commander is always seated on the left side as you enter the cockpit. To be fair the pilots and co-pilots know how to do the same things, but the difference is that the Commander has the final say. He is also responsible for the flight and has authority over the other flight staff and the passengers. Do you think that more women will continue to choose this career ? Not more than what see today, I don’t think so. It’s a career that doesn’t seem to be particularly attractive to women …Which I find a shame. What are your feelings about the changes in the pilot’s task, as told by Alain Bonnard, who started his career in 1979 on Air Polynésie’s old-fashioned Fokkers, ending it as head pilot for Air Tahiti in the early 2000s … I think they were lucky to have experienced all those changes. They started to learntheir trade under harder working conditions, with aircraft that were a lot less easy to pilot. By my reasoning, that must have been more than prepared, when they moved onto automatic and more comfortable planes. Today we are in control of the lastest generation of ATRs, the 600s. The cockpit, among other things, has changed a lot, with more computers, automatized systems and screens. It makes the work less tiring. Nevertheless, while the computerization certainly has its positive sides, it does also cause its own new problems. Our worked has changed a great deal and continues to change. Some even imagine that men could be replaced by machines … This said, there’s stilla long way to go before passengers accept to get on board a self-piloted aircraft… Per s Par—LàiPcipeetiu  : - LIVRAISON GRATUITE DANS LES ÎLES HÔTELS, PENSIONS, MAISONS D'HÔTES  : fobricati.:Dn sur cor-immonde Tire rel eouz sree. -declux.r9* a. kr 41L-bi » r- Tét 40 450 060.M.15-12rAlLII



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 1Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 2-3Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 4-5Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 6-7Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 8-9Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 10-11Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 12-13Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 14-15Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 16-17Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 18-19Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 20-21Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 22-23Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 24-25Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 26-27Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 28-29Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 30-31Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 32-33Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 34-35Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 36-37Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 38-39Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 40-41Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 42-43Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 44-45Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 46-47Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 48-49Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 50-51Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 52-53Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 54-55Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 56-57Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 58-59Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 60-61Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 62-63Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 64-65Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 66-67Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 68-69Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 70-71Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 72-73Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 74-75Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 76-77Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 78-79Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 80-81Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 82-83Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 84-85Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 86-87Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 88-89Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 90-91Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 92-93Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 94-95Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 96-97Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 98-99Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 100-101Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 102-103Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 104-105Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 106-107Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 108-109Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 110-111Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 112-113Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 114-115Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 116-117Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 118-119Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 120-121Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 122-123Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 124-125Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 126-127Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 128-129Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 130-131Air Tahiti Magazine numéro 97 jan/fév/mar 2018 Page 132