Air Tahiti Magazine n°96 oct/nov/déc 2017
Air Tahiti Magazine n°96 oct/nov/déc 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°96 de oct/nov/déc 2017

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Tahiti Communication

  • Format : (197 x 260) mm

  • Nombre de pages : 120

  • Taille du fichier PDF : 7,6 Mo

  • Dans ce numéro : zoom Air Tahiti, une histoire du ciel polyhnésien de 1987 à 2013.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 64 - 65  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
64 65
64 Les groupes en compétition doivent présenter au minimum un himene ru’au, un himene tarava et un ute paripari. Le ute are’are’a est facultatif. Il est imposé aux groupes d’être composés au minimum de 60 personnes sous peine de pénalités. L’âge minimum des chanteurs est fixé à 14 ans à la date de l’ouverture des concours. Les costumes sont aussi réglementés. Les femmes sont autorisées à porter des robes dites « Pomare » ou mama ru’au. Les hommes se doivent d’arborer une chemise à manches longues ainsi qu’un pantalon, bien que pour l’édition 2017, le tīputa, un poncho, et le pāreu ont été autorisés. Par ailleurs, le temps de présence sur la scène de To’ata est lui aussi réglementé selon la catégorie des chants. Différents suivant les archiples le uTe Are’Are’A, Du TerMe TahiTien Are’Are’A - s’aMuser - esT un chanT au conTexTe quanT lui, huMorisTique / The uTe Are’Are’A, FroM The TAhiTiAN TerM Are’Are’A- To hAve FuN- is A huMorous Type oF soNg. © g. boissY L’écriture des himene répond aussi à certains critères. Que ce soit une éloge à sa terre, à ses noms d’origine, un hommage à un dieu ou à un lieu en particulier, un marae, une rivière, ou bien une vallée, ou encore la légende d’un ‘aito, le thème choisi par l’auteur doit être commun à tous les chants. Néanmoins, les textes, eux, doivent être différents. Les himene ru’au, à la tonalité symphonique, doivent comporter obligatoirement six strophes, de six lignes, en plus des salutations qui doivent faire l’objet d’une introduction séparée. Le himene tarava, chant polyphonique, diffère selon l’archipel. On distingue le tarava tahiti, spécifique à l’île de Tahiti , le tarava raromatai, originaire des îles Sousle-Vent, où l’interprétation est plus tonique et le tarava tuhu’a pae de l’archipel des Australes, dont la particularité et la beauté reposent sur le rythme et le solo des tāne, les hommes, repris par les vahine. La distinction entre les tarava des différents archipels repose essentiellement sur des rythmes différents, et des positionnements là encore différents des chanteurs sur la scène. La particularité et la diffculté du himene tarava reposent sur l’harmonie des neuf voix que met en valeur le pupu himene. À l’image du himene ru’au, le himene tarava est composé de six strophes, de six lignes, en plus des salutations qui doivent faire l’objet d’une introduction séparée, le orero. Les voix des femmes comprennent les fa’a’ara’ara, qui débutent le chant. Elles entonnent la mélodie. Fa’a’ara’ara signifie en tahitien « réveiller », « ouvrir grand les yeux ». Elles sont suivies des turu ou tauturu fa’a’ara’ara, de tauturu, aider, qui suivent et renforcent le chant des fa’a’ara’ara. Les huti ou les tapea ē sont les femmes assises face à face en première ligne, elles tiennent la note pendant que les fa’a’ara’ara reprennent le chant. Enfin, les perepere sont des solistes aux voix aiguës, elles se baladent dans le chant. Les voix des hommes, comprennent quant à elles, les ha’u, les basses, placées en arrière du groupe, près d’eux, les maru paraparau, de parau, parler, chantent le texte d’une voix forte mais présentent peu de nuances sonores, à la différence des maru tāmau, disposant d’une partition de voix venues combler le vide des silences. Les maru ta’ita’i, des voix d’hommes ou de femmes, sont à l’image des perepere, les solistes à la voix aiguë.
competing groups must present at least one himene ru’au, one himene tarava and one ute paripari. The ute are’are’a is not obligatory. each group must be composed of at least 60 people, or lose points on their performance. Members of the choir must be 14 or over on the opening day of the competitions. There are also rules concerning the costume. The women are permitted to wear an old-fashioned style “Pomare” or mama ru’au dresses. The men must wear longsleeved shirts and trousers, though in the 2017 edition, the tīputa, a traditional poncho, and pāreu (sarong) were also allowed. The time the group performs on stage at Toa’ata is also fixed, varying with the category of song presented. Archipelago specific variations The lyrics of himene must also correspond to certain criteria. be it a eulogy to the land, their forefathers, praising a god or a specific place, a marae, a river, or a valley, or the legend of an ’aito (brave warrior), the theme chosen by the songwriter must be shared by all the songs. however, the lyrics must be different. The himene ru’au, has a symphonic quality, must contain six verses, of six lines each, as well as greetings that are presented in a separate introduction. The himene tarava, a polyphonic song, varies according to the archipelago. We distinguish the tarava tahiti, specifically from Tahiti ,tarava raromatai, originating in the leeward society islands, where the interpretation is more vigorous, and tarava tuhu’a pae from the austral islands, where the specificity and beauty CULTURE of the song lies in the male solos, the tāne, which are then taken up by the vahine. he differences between the tarava from different island groups lies mainly in the different rhythms, and the placement of the different singers on the stage. The particularity and diffculty of the himene tarava is achieving harmony, combining the nine different voices, showcasing the pupu himene. Much like the himene ru’au, the himene tarava is composed of six verses, each six lines long, and including a separate introductory section, the orero. The women’s voices are made up of the fa’a’ara’ara, who initiate the song. They carry the melody. Fa’a’ara’ara means « awaken » in Tahitian, or « eyes open wide ». They are joined by the turu or tauturu fa’a’ara’ara, tauturu meaning help, that follow and reinforce the tune carried by the fa’a’ara’ara. The huti or tapea ē are women seated face to face in the front row, holding a note while the fa’a’ara’ara resume the song. lastly the perepere are soloists with shrill voices, who intervene in places throughout the song. The men’s voices, for their part, include the ha’u, basses, placed at the back of the group, next to them are the maru paraparau, parau, to talk, who sing the text with a loud voice but little variation in tone, unlike the maru tāmau, who have a voice part that fills the silent moments. The maru ta’ita’i, male or female voices, who, like the perepere are soloists with piercing voices. Finally, the aratai, or ra’atira, the group leader, surveys the ensemble, following each of the voices. he guides the group and must initiate the song for the fa’a’ara’ara if he notices that they are not ready. his movements accompany the rhythms during singing, placing emphasis on certain phrases. ConCoURs de CHAnTs dU HeiVA 2017. de gAUCHe à dRoiTe : Les gRoUpes TAMARii MAnoTAHi, e RAi Te ToA no AVeRA, eT TAMARii MAHinA. The 2017 heivA soNg CoMpeTiTioN. FroM leFT To righT, The groups : TAMArii MANoTAhi, e rAi Te ToA No AverA, ANd TAMArii MAhiNA. PhoTos : PhiliPPe baccheT 65



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 1Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 2-3Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 4-5Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 6-7Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 8-9Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 10-11Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 12-13Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 14-15Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 16-17Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 18-19Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 20-21Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 22-23Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 24-25Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 26-27Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 28-29Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 30-31Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 32-33Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 34-35Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 36-37Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 38-39Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 40-41Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 42-43Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 44-45Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 46-47Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 48-49Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 50-51Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 52-53Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 54-55Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 56-57Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 58-59Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 60-61Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 62-63Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 64-65Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 66-67Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 68-69Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 70-71Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 72-73Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 74-75Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 76-77Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 78-79Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 80-81Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 82-83Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 84-85Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 86-87Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 88-89Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 90-91Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 92-93Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 94-95Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 96-97Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 98-99Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 100-101Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 102-103Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 104-105Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 106-107Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 108-109Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 110-111Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 112-113Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 114-115Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 116-117Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 118-119Air Tahiti Magazine numéro 96 oct/nov/déc 2017 Page 120